Psychologie spirituelle

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
24,00 €
Éditeur : Éditions NOVALIS
ISBN : 979-10-94175-02-6
Info livre
N° de GA : 52
Traduction : Bideau, Geneviève
Communication :
Conférences
Édition année : 2014
Nbre de pages : 442
Reliure :
Broché
Format : 14 X 21
Langue originale :
Allemand
Description

L'éternel et l'éphémère en l'homme

Berlin, 6 septembre 1903

L'immortalité dans la science moderne (Feuerbach, Haeckel, Straup) et dans les anciens Mystères. Le visible et l'invisible dans le monde. L'hérédité physique dans l'organique, l'hérédité psychique et l'ennoblissement dans le spirituel. L'enseignement de la réincarnation. Le corps, instrument de l'âme. La théosophie rend-elle inapte à la vie ?

L'origine de l'âme

Berlin, 3 octobre 1903

Psychologie sans âme. Science et religion; la théosophie, médiatrice entre les deux. Le psychique ne naît que du psychique. Le psychique nous est infiniment proche. Le combat de Tolstoï à partir de cette vision. L'âme végétative, l'âme animale, l'âme d'entendement, l'âme spirituelle. Le concept d'âme chez Aristote. Âme universelle et âme individuelle. La Lémurie. L'éveil des forces de l'âme, début de toute éducation. Les grands maîtres de l'humanité. La tâche de la Société Théosophique.

L'essence de la Divinité du point de vue théosophique

Berlin, 7 novembre 1903

Le concept de Dieu en Occident. Sagesse des Mystères égyptienne, grecque et indienne. Les différentes religions se côtoient, ne se combattent pas. Les opinions humaines et la sagesse divine. L'ancienne et la nouvelle Foi de D.F. Straus. Le matérialisme en tant qu'athéisme et adoration de fétiches. Le " Dieu issu de l'imagination " de Feuerbach: l'homme se crée Dieu à son image. La critique occidentale est achevée, la sagesse théosophique est évolutive. Nicolas de Cuse : à Dieu revient la « surexistence > . L'amour connaissant pour Dieu chez Spinoza. La théosophie est la quête d'un chemin vers Dieu.

La théosophie et le christianisme

Berlin, 4 janvier 1904

La théosophie, servante du christianisme. La théologie historique-critique du XIXe siècle. Le concept volatilisé de Dieu chez D.F. Straus. L'homme simple de Nazareth. Le christianisme devient une théorie éthique des moeurs. Les Évangiles selon Matthieu, Luc et Marc et l'Évangile selon Jean. Le dieu qui s'est fait chair. La connaissance du Christ chez Paul. Le fondement des discours en paraboles du Christ. La Transfiguration du Christ. Le Christ s'exprime sur Jean-Baptiste et Élie. La Cène. Faute et expiation dans le physique et dans le spirituel. Denys l'Aréopagite et Scot Érigène. La présence du Christ.

Les fondements épistémologiques de la théosophie, I

Berlin, 27 novembre 1903

L'influence de la philosophie de Kant. La source de connaissance de la théosophie est une expérience supérieure. Le kantisme : le mondé est ma représentation. Christian Wolff et Kant. Kant et Hume : pour eux, l'expérience ne peut donner aucune connaissance sûre. Les jugements mathématiques seraient des connaissances sûres. Selon Kant, l'esprit humain prescrit les lois à la nature. La physiologie de Johannes Müller. La " chose en soi " serait inconnaissable.

Les fondements épistémologiques de la théosophie, II

Berlin, 4 décembre 1903

Le kantisme. Les Rêves d'un voyant d'esprits de Kant. Selon la physique du XIXe siècle, les sensations de couleurs et de bruits ne sont que des vibrations perçues subjectivement. La loi des énergies sensorielles spécifiques chez Müller. Fichte. Le monde extérieur, une somme d'images illusoires, le monde intérieur, une construction de rêves. La conséquence du kantisme est l'illusionnisme. Savoir et croyance chez Kant. Herbart et le monde sans contradictions. La séparation du monde apparent d'avec la moralité.

Les fondements épistémologiques de la théosophie, III

Berlin, 17 décembre 1903

La tolérance de la théosophie en matière d'épistémologie : la théosophie ne réfute pas les différents points de vue, elle cherche le noyau de vérité présent en tous. Dans ses conséquences, la philosophie de Schopenhauer mène à l'absurde. Le présupposé de toute connaissance est d'être dans les choses. La connaissance de Kepler était d'une telle nature. Robert Hamerling. Les tentatives de sortir de l'absurdité de la philosophie de Kant. Se prononcer sur notre connaissance exige d'aller au-dessus et au-delà. Giordano Bruno et Leibniz pensaient en termes de monades. La connaissance à partir de l'esprit. La tâche de la théosophie en matière de connaissance.

Psychologie théosophique, I

Berlin, 16 mars 1904

La connaissance de Dieu par la connaissance de soi. Socrate. L'articulation de l'être de l'homme en corps, âme et esprit. Les dogmes du concile considérant l'homme en tant que corps et âme. Haeckel : l'âme dans le cerveau. L'homme en tant que machine. Une réponse du sage bouddhiste Nagasena. La psychologie d’Aristote. Les mathématiques, une condition nécessaire pour l'école de philosophes de Platon. L'animal et l'homme: évolution et histoire, âme animale et esprit humain. La fracture dans la psychologie d’Aristote, une calamité de la psychologie occidentale. La psychologie de Thomas d'Aquin. La psychologie doit se fonder sur l'observation de soi.

Psychologie théosophique, II

Berlin, 23 mars 1904

La vision matérialiste de l'âme. Le contre-argument de Leibniz. Plaisir et douleur sont le fait fondamental de la vie de l'âme. Le destin. La conformité à l'espèce chez l'animal, l'individuel chez l'homme. Le vivant ne naît que du vivant, le psychique que du psychique. La théorie de Spencer. La loi de la réincarnation. La douleur, une leçon menant à un degré d'évolution plus élevé. Le point de vue de la science de la nature : les phénomènes de l'âme ne sont que des fonctions de processus minéraux.

Psychologie théosophique, III

Berlin, 30 mars 1904

Le discours d'adieu de Socrate sur l'immortalité. Les mathématiques, une école de connaissance sans préjugés, pour un penser au-delà du plaisir et de la peine. Percevoir le Verbe qui s'est fait chair. La mise à l'écart de l'âme dans l'hypnose. L'âme, médiatrice entre le corps et l'esprit. Le rapport entre l'hypnotisé et l'esprit de l'hypnotiseur et le rapport entre l'homme éveillé et l'esprit du monde. La clairvoyance signifie une perception du monde dénuée de plaisir et de peine. Clairvoyance et faculté de guérison spirituelle. La mise à l'écart de la personnalité. Théosophie et éducation.

Théosophie et spiritisme

Berlin, 1er février 1904

L'opposition entre les sciences de la nature et les sciences de l'esprit depuis le XVIe siècle. Psychologie sans âme. Le spiritisme, contre-courant nécessaire au matérialisme. La Société Théosophique est née du spiritisme. De grandes âmes en tant que guides dans l'évolution spirituelle. Le chemin de connaissance du spiritisme et celui de la théosophie : régression à une conscience de médium et évolution ascendante de la conscience. La clairvoyance astrale d'autrefois. La clairvoyance consciente actuelle de la théosophie. Progression de l'humanité par la théosophie et le spiritisme.

Théosophie et somnambulisme

Berlin, 7 mars 1904

L'appréciation différente du somnambulisme dans l'antiquité, à la fin du Moyen Âge et au XIXe siècle. Le magnétiseur et l'état de sommeil magnétique. La conscience de rêve et les expériences de rêve. Actions oniriques. Le corps physique, le double corps éthérique, le corps astral et le moi. Leurs rapports chez l'homme éveillé et chez l'homme endormi. La sagesse dans le moi humain et dans le monde. La fiabilité des phénomènes somnambules. Les degrés de conscience dans l'évolution de l'humanité: Le danger de la perception en état de somnambulisme. Le jugement porté par la théosophie sur le somnambulisme.

L'histoire du spiritisme

Berlin, 30 mai 1904

Le spiritisme, un point de départ pour Blavatsky et Olcott. Le spiritisme moderne et les Mystères de l'antiquité. L'Église et la vérité des Mystères au Moyen Âge. Christian Rosenkreutz. Robert Fludd. Évolution morale et évolution intellectuelle. L'image du monde au Moyen Âge et celle de Copernic. L'heure de naissance du spiritisme moderne. Swedenborg. Ce que l'homme voit dans des expériences de spiritisme est fondé sur ses propres visions. Oetinger. Jung-Stilling. Ennemoser. Kerner. D.F. Straus. Science de la nature et spiritisme. La victoire du spiritisme en Amérique : Andrew Jackson Davis. L'intérêt de savants éminents pour le spiritisme. Des médiums démasqués. La fondation de la Société Théosophique. La science de l'esprit, but de tous les mouvements spirituels. Maître Eckhart à propos de la connaissance de Dieu.

L'histoire de l'hypnotisme et du somnambulisme

Berlin, 6 juin 1904

Le compte rendu d'Athanasius Richter sur l'hypnose chez les animaux. Expérimentations avec l'hypnose. La capacité d'être hypnotiseur. Franz Anton Mesmer. Wilhelm Preyer. Le magnétisme animal. Un rapport sur le mesmérisme. Tromperie et escroquerie chez des montreurs-hypnotiseurs. La technique de l'hypnose. L'hypnose comme analgésique. La confrontation du matérialisme au fait de l'hypnose. Wilhelm Wundt. Les dangers de l'hypnose. Évolution ascendante morale, spirituelle et intellectuelle. Le savoir est un pouvoir.

Que trouve l'homme d'aujourd'hui dans la théosophie ?

Berlin, 8 mars 1904

La recherche de l'origine des religions. Naissance et disparition de tout phénomène extérieur. La nature du vivant. La renaissance, une qualité de la vie. Les forces de l'âme : sympathie et antipathie. Renaissance dans le psychisme. La science de la nature chez Goethe. La théorie de la réincarnation chez Giordano Bruno, Lessing, Herder, Goethe et Jean Paul. L'élévation de l'être psychique par l'activité. La montée de l'âme jusqu'à l'esprit. Du désir à l'amour. La lumière de l'âme, la lumière de l'esprit. Le karma en tant qu'activité de l'esprit. Les trois lois fondamentales de la théosophie. L'éducation de l'âme par l'esprit. L'éthique de la théosophie. Dans la conscience morale, l'esprit parle à l'âme.

Que savent nos savants de la théosophie ?

Berlin, 28 avril 1904

Le terme de « théosophie » dans des dictionnaires contemporains. De même que Hartmann a écrit un ouvrage polémique contre sa Philosophie de l'inconscient, la théosophie aussi pourrait facilement écrire un pamphlet contre elle-même. Le fanatisme des faits propre aux savants. Instruments des sens physiques et spirituels. Les preuves en théosophie. Deux formes d'observation radicalement différentes. L'atomisme. La théorie des couleurs de Goethe. Le dogme de l'infaillibilité dans l'Église et dans la science. L'érudition matérialiste au sujet des maladies mentales chez de grands esprits. L'Atlantide dans la théosophie et dans la science. L'harmonie des organes de perception corporels et spirituels.

La théosophie est-elle non scientifique ?

Berlin, 6 octobre 1904

L'autorité de la science. Les Énigmes de l'univers et Les Merveilles de la vie de Haeckel. L'objection de Huxley concernant l'évolution ascendante. La représentation de Preyer, selon laquelle la Terre est un grand être vivant. L'évolution du vivant à partir du spirituel et l'évolution du non-vivant à partir du vivant. La faculté de perception du monde de l'âme et du monde de l'esprit. La logique du théosophe et la logique du naturaliste. L'évolution de l'humanité. L'Atlantide. Notre race-racine et les sept sous-races. La scission de l'unité originelle formée par la science, l'art, la philosophie, la religion et l'éthique. Les tentatives de Goethe et de Wagner pour les réunir. La grande unité des Mystères. La théosophie. Le « ou bien ou bien » de la science de la nature et l'esprit de tolérance de la théosophie.

La théosophie est-elle de la propagande bouddhiste ?

Berlin, 8 décembre 1904

La différence entre bouddhisme et boudhisme. L'exotérique et l'ésotérique. Des individualités avancées en tant que guides spirituels de l'humanité. L'influence de ceux-ci sur la théosophie. Théosophie et christianisme. Les Rose-Croix. Chakravarti. L'ésotérisme dans le bouddhisme. La prétendue fuite devant la vie dans le bouddhisme. Le nirvana. Le courant spirituel vivant dans la théosophie. Dans le véritable théosophe ne vivent pas des mots et pas des concepts, en lui vit l'esprit. La théosophie n'a pas de dogme. La théosophie en tant que connaissance de soi.

Informations supplémentaires