Processus (les) physiques et l'alimentation

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
28,00 €
ISBN : 2-88189-057-4
N° de GA : 347
Communication :
Conférences
Traduction : Lescourret, Laetitia
Édition année : 2015
Éd. précédente : 1991
Nbre de pages : 259
Reliure :
Relié
Format : 12 x 18
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

Conférences tenues à Dornach aux ouvriers du Goetheanum

 

LES PROCESSUS PHYSIQUES ET L'ALIMENTATION

Adam Kadmon et la Lémurie

Avant-propos de Marie Steiner .

CONSTITUTION DE L'HOMME CORPS, ÂME, ESPRIT

Première conférence, Dornach, 2 août 1922

Naissance du langage et des langues Découverte de Broca. Congestion cérébrale et perte de la parole. La parole et l'élaboration de la circonvolution temporale gauche. Le développement du langage chez l'enfant. Voyelles et consonnes. L'imitation dans l'apprentissage du langage. Gauchers et droitiers. Traitement pédagogique des gauchers. Diversité des langues selon les régions de la Terre et les constellations du ciel.

Deuxième conférence, 5 août 1922

Le corps physique de l'homme - cerveau et pensée Qu'est-ce qui fait de l'homme un être pensant? Régime lacté. Le lait d'ânesse. Le lait maternel. Destruction et revivification de la nourriture. Globules blancs et cellules cérébrales. Evanouissements et anémie. L'état de conscience: il dépend d'un rapport précis entre globules blancs et globules rouges. Agitation du cerveau pendant le sommeil. Inconscience durant le sommeil. Activité pensante durant le sommeil. La respiration et l'activité cérébrale. Perception des rêves. Activité pensantè du cerveau pendant le jour.

Troisième conférence, 9 août 1922

L'homme dans son rapport au monde - formation et dissolution Destruction de la vie. Origine des pensées. Formation des cristaux. Silice. Formation des montagnes. Les Alpes. Sucre et dissolution du sucre. Diabète. Rhumatisme et goutte. Sécrétion et dissolution du dépôt sableux cérébral. Congestion cérébrale. La maladie n'est rien d'autre qu'un excès d'activité en nous. Café et thé. Nourriture riche en azote. Processus de dissolution et conscience du moi.

Quatrième conférenee, 9 septembre 1922

Connaissance de l'homme par son corps, son âme et son esprit - cerveau et pensée - le foie, organe sensoriel - La vie au niveau des cellules cérébrales et des globules blancs. Faiblesse d'esprit et ramollissement cérébral. Le dépérissement de la vie dans le cerveau est le préalable indispensable à la pensée. Causes de durcissement du foie. Le foie, organe de perception. Echanges métaboliques dans le corps humain. Formation de l'être humain dans le ventre maternel. Sommeil du nourrisson. Avec l'âge, le corps physique devient inapte. Cancer des intestins, de l'estomac et du pylore. Stress de la mémoire et durcissement d'organes. Connaissance réelle, effective. Pour une science orientée vers la pratique.

Cinquième conférence, 13 septembre 1922

Perception et pensée des organes internes Lait maternel et lait de vache. Destruction et revivification de la nourriture. Le roie, organe interne sensible. Activité de perception des reins. Durcissements du cerveau. Diabète. Particularités du foie. Le foie: un oeil intérieur. Sécrétion biliaire. Les yeux de l'animal, organes pensants. Les têtes de Janus des Romains.

Sixième conférenee, 16 septembre 1922

Le processus de la nutrition, considéré sous l'angle physique-matériel et psycho-spirituel - Ptyaline, pepsine, trypsine. Sensations hépatiques. Sécrétion biliaire. Amidon: sucre; albumine: albumine liquide, formation d'alcool; graisses: glycérine, acides gras; les sels restent des sels. Sur la mort de Paracelse. Absorption de grandes quantités d'alcool. La migraine. Le cerveau dans le liquide céphalo-rachidien. Principale différence entre l'homme et l'animal. Les sels et le phosphore sont les substances essentielles au niveau de la tête humaine. Sel et pensée, phosphore et volonté.

ETATS ANTÉRIEURS DE LA TERRE

Septième conférence, 20 septembre 1922

Etats antérieurs de la Terre (Lémurie) Boue terrestre et atmosphère torride. Dragons ailés, ichtyosaures et plésiosaures. Les dragons volants, nourriture des ichtyosaures et plésiosaures. Oiseaux, animaux et mégathériums herbivores. La Terre: un animal géant mort.

Huitième eonférence, 23 septembre 1922

Etats antérieurs de la Terre II Tortues, crocodiles. Instîncts de guérison des animaux. Oxygène et carbone. Plantes et forêts. Changement continu de la Terre. Les huîtres géantes et leur vie dans la " soupe terrestre ". Les vers de terre. La Terre à l'état d'oeuf. La Lune, mère de l'imagination et des forces de croissance. Les remarques de Metchnikoff à propos du Faust de Goethe. La Lune à l'intérieur de la Terre. Retrait de la Lune et état postérieur à ce retrait. Conservation de l'ancienne substance de la Lune dans la force de reproduction des créatures animales et humaines.

Neuvième conférence, 27 septembre 1922

Premières époques de la Terre Etat de la Terre avant le retrait de la Lune. Reproduction des huîtres géantes.'Origine des forces mâles et femelles à l'époque précédant le retrait de la Lune. Eléphant, puceron.,et vorticelle. Le Soleil, énergie de fécondation. Conservation des pommes de terre dans des fosses terrestres. La Terre donne les forces de reproduction à ses créatures en conservant en elle les forces solaires pendant l'hiver. Reproduction par des boutures. Donner aux plantes les moyens d'une croissance correcte. Vers de terre, vers intestinaux. Force vitale dans les graines des plantes. Action du Soleil sur la reproduction des végétaux et des animaux. Action de la Lune sur le temps. La querelle entre Fechner et Schleiden à propos de la Lune. Epoque de l'évolution terrestre, où la Terre,le Soleil et la Lune ne formaient qu'un seul corps. L'essai de Plateau. La Terre, être vivant.

Dixième conférence, 30 septembre 1922

Adam Kadmon en Lémurie La Terre fut jadis une tête d'homme vivante. La Terre se nourrissait jadis à partir de l'univers. Julius Robert Mayer. Le Soleil " dévore " les comètes. Météorites: comètes désintégrées. Nourriture de la Terre par le Soleil. La tête de l'embryon humain, une image nette de la Terre. La Terre était autrefois le germe d'un géant. L'homme était autrefois la Terre entière. " La face de la Terre " d'Edouard Suess. Naissance des animaux. Pourquoi l'homme est si petit. Nous descendons tous d'un seul être humain, Ymir le géant. Fausse interprétation de l'Ancien Testament. Elimination de l'ancien savoir.

 

Informations supplémentaires