Philosophie (La) de la liberté

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
17,00 €
Éditeur : Éditions Novalis
ISBN : 2-910112-04-7
N° de GA : 4
Communication :
Écrits
Traduction : Bideau Geneviève
Édition année : 2012
Éd. précédente : 1993
Nbre de pages : 267
Reliure :
Format poche
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

GA4

 

TRAITS FONDAMENTAUX D'UNE VISION MODERNE DU MONDE

 

Résultats de l'observation de l'âme selon la méthode scientifique

 

L'homme moderne ressent un profond besoin de liberté. Dans ce livre, Rudolf Steiner montre que ce besoin ne repose pas sur une illusion. Il fonde la réalité de la liberté et la possibilité d'actes libres sur l'expérience du "penser pur qui s'élève au monde spirituel et fait naître du monde spirituel les impulsions des actes moraux ". L'être humain découvre en lui-même sa nature spirituelle et sa faculté d'imagination créatrice morale. Il peut agir en être libre à partir de ce qu'il reconnaît comme juste (intuition morale). Rudolf Steiner pose ainsi dans cet ouvrage les fondements de l'individualisme éthique.

 

L'éditeur

 

Voir aussi :" Rudolf Steiner s'exprime sur sa philosophie de la liberté" de Otto Palmer

 

TABLE DES MATIÉRES

 

Repères (Paul-Henri Bideau)

 

Avant-propos à la nouvelle édition (1918)

 

LA SCIENCE DE LA LIBERTÉ

  • L'agir conscient de l'être humain
  • La tendance fondamentale à la science
  • Le penser au service de l'appréhension du monde
  • Le monde comme perception
  • La cognition du monde
  • L'individualité humaine
  • Existe-t-il des limites du connaître ?

LA RÉALITÉ DE LA LIBERTÉ

  • Les facteurs de la vie
  • L'idée de liberté
  • Philosophie de la liberté et monisme
  • Fins de l'univers et fins de la vie (destination de l'homme)
  • L'imagination créatrice morale (Darwinisme et moralité)
  • La valeur de la vie (Pessimisme et optimisme)
  • Individualité et espèce

LES QUESTIONS ULTIMES

  • Les conséquences du monisme
  • Premier appendice (additif à la nouvelle édition de 1918
  • Deuxième appendice

 

 

"Celui qui le veut pourra déjà trouver les principes fondamentaux de l'anthroposophie dans ma Philosophie de la liberté. Je veux seulement faire ressortir aujourd'hui ce seul point : que cette Philosophie de la liberté, par une nécessité interne, attire tout d'abord partout l'attention sur un royaume spirituel où sont par exemple puisées les impulsions morales. Si bien qu'au sens de La philosophie de la liberté on ne peut donc pas en rester au monde des sens, mais qu'il faut progresser jusqu'à un royaume spirituel fondé en lui-même.

 

L'existence d'un monde spirituel prend même de plus cette forme concrète tout à fait autre : l'homme, dans son être le plus profond, n'est pas étroitement lié au monde sensible, mais il est, dans cet être le plus profond, étroitement lié au monde spirituel. Ces deux choses : premièrement, qu'il existe un monde spirituel, deuxièmement, que l'homme, dans le moi le plus intime de son être, est étroitement lié à ce royaume spirituel, ce sont à l'évidence les points fondamentaux de La philosophie de la liberté."

Rudolf Steiner, 11 juin 1923

 

"L'individualisme éthique (...) se fonde en réalité (...) sur l'impulsion christique en l'homme. Il se fonde sur ce que l'être humain conquiert en tant que liberté lorsqu'il transforme le penser habituel en ce qui est appelé dans ma Philosophie de la liberté le penser pur, qui s'élève au monde spirituel et fait naître du monde spirituel les impulsions des actes moraux ; les fait naître par le fait que quelque chose qui est d'ordinaire lié à la corporéité humaine, l'impulsion de l'amour, est élevé et spiritualisé. Et par le fait que les idéaux moraux sont empruntés au monde spirituel par l'imagination créatrice morale, ils se manifestent dans leur force, ils deviennent la force de l'amour spirituel."

Rudolf Steiner, 24 mai 1920

Informations supplémentaires