Physiologie occulte

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
28,00 €
ISBN : 2-88189-023-7
N° de GA : 128
Communication :
Conférences
Traduction : Berron Joachim
Édition année : 1996
Nbre de pages : 230
Reliure :
Relié
Format : 12 X 18
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Momentanément indisponible
Description

Première conférence, 20 mars 1911

La connaissance de l'être humain exige la dévotion pour la nature humaine comme une révélation de l'Esprit Universel. Les explications sont données du point de vue de la science spirituelle. La dualité de l'homme d'après sa forme et sa configuration. Le cerveau et la moelle épinière par rapport au système osseux; les théories de la métamorphose des vertèbres en os crâniens de Oken et Goethe. Métamorphoses dans le domaine cérébro-spinal; le cerveau résulte de la métamorphose de la moelle, et des deux, le cerveau est l'organe le plus ancien. Le cerveau se prête à la pensée éveillée et réfléchie; la moelle a une conscience de rêve et sans réflexion. La moelle cachée dans le cerveau. L'aura du cerveau et de la moelle.

Deuxième conférence, 21 mars 1911

L'autre partie de la dualité humaine, l'appareil nutritif, le système d'assimilation des substances, le système lymphatique, le système circulatoire. Le coeur, la circulation supérieure englobant le cerveau et les organes des sens, la circulation inférieure englobant la rate, le foie et la bile. Modifications du sang par les impressions sensorielles et l'activité de la rate, du foie et de la bile, c'est-à-dire d'organes concrétisant les processus universels de Saturne, Jupiter et Mars. Le système nerveux, instrument du corps astral; le sang, instrument du Moi; le système nerveux est différencié, le sang est homogène.Les rapports avec le sang et le Moi des impressions intérieures et des émotions. Action directe des nerfs sur le Moi. Séparation de l'action des nerfs et du sang par des exercices de concentration intérieure; exclusion du sang, par rejet vers l'intérieur de l'activité nerveuse.

Troisième conférence, 22 mars 1911

Conséquence des exercices psychiques de concentration. Action sur le sang du monde des sens et du monde interne des organes. Le système nerveux sympathique comme vecteur des actions du monde intérieur, le système cérébrospinal comme vecteur du monde extérieur. La contemplation mystique de l'organisme renforce le rapport entre le sang et le système nerveux sympathique. Nature de la contemplation mystique. La fonction rythmique de la rate détermine le rythme intérieur autonome. Action de Saturne sur l'univers. Nécessité de rétablir la concordance des rythmes particuliers avec les rythmes universels; le mythe de Chronos. Signification physiologique des images du mythe.

Quatrième conférence, 23 mars 1911

La rate. Les organes comme l'expression d'actions spirituelles. Recyclage des aliments et leur adaptation à l'organisation humaine par la rate, le foie et la bile; l'isolement qui en résulte. Relation avec le monde extérieur par la respiration et par le sang. Rencontre dans le coeur de deux systèmes dynamiques universels. Harmonisation des 'systèmes par le système rénal. Le coeur et le système du sang, au centre de l'organisme. Le système universel intérieur et le sang comme instrument du Moi; rapports du Moi avec la respiration et la perception. Rapports des processus matériels et immatériels.Transmission au corps éthérique des expériences de l'âme. Formation de représentationssouvenirs. Signification de l'épiphyse et de l'hypophyse.

Cinquième conférence, 24 mars 1911

Nature et concept.de l'organe; l'organisme suprasensible. Etude du corps éthérique et de l'action du corps astral et du Moi. Différences des interactions des systèmes dynamiques. Le corps physique comme système dynamique. La notion d'organe complet. L'expérience de la résistance comme occasion de se percevoir. La sécrétion comme rencontre d'une résistance interne. L'expérience du Moi par les modifications du sang. La forme humaine et les facultés humaines. Les forces centrifuges, formatrices de la peau; résistance contre les substances alimentaires par modification de leurs activités; les forces de mouvement. Antagonisme entre le système nerveux cérébro-spinal et le système nerveux sympathique: fonction de l'épiphyse et de l'hypophyse.

Sixième conférence, 26 mars 1911

La peau comme expression du Moi humain et la conscience de l'homme. Le système sanguin répartissant le Moi dans l'organisation humaine. Différence entre le processus vital de la translocation des substances. L'expérience que l'organisme fait de lui-même en sécrétant des substances à l'intérieur de l'organisme. Les forces d'organisation du corps humain comme loi structurale de la circulation du sang; insertion des organes dans la circulation du sang. Le sang parmi les organes, comme le système le plus influençable par les expériences du Moi. Le système osseux, la forme la plus archaïque du processus nutritif dans l'évolution: le système osseux n'est pas influençable; la situation inverse du système sanguin: le système osseux agit dans l'esprit du Moi, mais ne peut être influencé par lui; le système sanguin subit activement les processus du Moi. A propos de la phrénologie.

Septième conférence, 27 mars 1911

Le sang comme instrument du Moi; le système nerveux cérébro-spinal: vie consciente; le système sympathique: refoulement de la conscience de la vie du système universel interne. Système osseux, forme humaine pour la vie du Moi; autonomie interne par rapport au monde extérieur, constance et autonomie de la température du sang. Processus matériels dus à tous les processus psychiques: les processus de la pensée, du sentiment, de la volonté. Organisation consciente et inconsciente du Moi; système universel intérieur et corps astral. Deux phénomènes fondamentaux de la pensée. Système osseux et sédimentation saline. Processus affectifs et processus colloïdes. Processus volitifs et processus thermiques. Le sang est le système le plus indépendant et le protecteur des autres systèmes organiques. Les globules rouges du sang. Particularités du sang. Aperçus thérapeutiques.

Huitième conférence, 28 mars 1911

Le système dynamique suprasensible: la forme humaine. Incorporation des substances alimentaires au processus vital; leur transformation par le système universel intérieur. Le tissu sousjacent à tous les organes: le processus végétal. De la vie à l'expérience: de la sécrétion vers le système lymphatique résulte une conscience obscure. Conscience de Soi par l'ouverture vers l'extérieur. Le Moi, le sang et la bile affrontant le flux alimentaire. Le coeur s'ouvrant d l'extérieur par le poumon. Sécrétion d'acide carbonique et dépuration rénale. Le coeur, un organe central. Le système planétaire et le système universel intérieur; métaux et organes. Les sels et les substances très oxydables comme moyen de régulation. Action des produits végétaux. Transformation des formes organiques précoces en formes tardives; évolution et involution. Signification de la participation féminine et masculine a la genèse de l'image de l'homme. Métamorphose de l'activité organique par le sang, jusqu'au niveau du processus thermique et sous l'influence de ce dernier, en sympathie. Métamorphose de la chaleur en sympathie comme mission terrestre.

Informations supplémentaires