Art (l') à la lumière de la sagesse des mystères

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
28,00 €
ISBN : 2-88189-020-2
N° de GA : 275
Communication :
Conférences
Traduction : Bideau, Henriette
Édition année : 1987
Nbre de pages : 217
Reliure :
Relié
Format : 12 X 18
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

La technique et l'art

Première conférence, Dornach, 28 décembre 1914

La science spirituelle face à la technique moderne. Assumer le destin de l'époque. Les êtres élémentaires bénéfiques refoulés par les êtres ahrimaniens. L'initiation réintronise les forces spirituelles bénéfiques. Lâcheté et vaillance face au règne d'Ahriman. Pourquoi l'étude de l'anthroposophie est difficile. L'apport luciférien de l'art pour vaincre Ahriman. Le génie du langage. L'édifice du Gcethéanum en tant qu'expérience artistique.

Impulsions de métamorphose pour l'évolution artistique de l'humanité I.

Deuxième conférence, 30 décembre 1914

L'architecture en tant que corps spécial. Aide des hiérarchies supérieures dans l'acte volitif. L'origine des arts. L'architecture, projection des lois physiques humaines. La sculpture est une transposition physique des lois éthériques. Dans la peinture les lois astrales s'expriment dans l'éther. Dans la musique le Moi s'exprime à travers les nuances de l'âme. La poésie est une manifestation du Soi-Spirituel au sein du Moi. Dans l'eurythmie, l'Esprit divin apparaît dans le Soi-Spirituel. La gamme et les sept nuances du corps astral. Les 49 nuances de l'être humain. Le corps astral en tant que support de la musique. Musique céleste. Le caractère sensitif et volitif de la vie astrale.

Impulsions de métamorphose pour l'évolution artistique de l'humanité II.

Troisième conférence, 31 décembre 1914

Les rapports des arts avec la poésie. Architecture et lois saturniennes, sculpture et lois solaires, peinture et lois lunaires. Rapports des arts avec l'avenir des chemins initiatiques: les épreuves de l'âme et l'expression musicale, la poésie et l'intervention des hiérarchies supérieures. L'édifice du Goethéanum affronte l'esprit de la technique et isole l'influence ahrimanienne en la relèguant dans la chaufferie. Faire face à Ahriman, ne pas le fuir. La forme extérieure doit exprimer la finalité des lieux.

Le Nouvel-An cosmique. Le rêve d'Olaf Àsteson.

Quatrième conférence, 31 décembre 1914

L'éveil de l'âme humaine après le sommeil spirituel de l'ère des ténèbres. Liberté, égalité, fraternité. Liens du sang. Le songe initiatique d'Olaf Àsteson. Les treize nuits saintes.

L'expérience morale du monde des couleurs et des sons.

Cinquième conférence, le 1er janvier1915

Le chemin vers un renouvellement artistique. L'expérience morale-spirituelle des couleurs, des sons, des formes. Les couleurs rouge, orange, vert et bleu. Connaître la nature interne de la couleur pour se préparer à la création artistique. Faire naître la forme à partir de la couleur. L'activité créatrice des Esprits de la Forme, des Elohim. Par le monde des sons: tonique, seconde, tierce, quarte, quinte, la vie de l'âme s'approfondit et se vivifie. Conquérir la conscience d'un lien de l'être humain avec les forces divines spirituelles qui nous guident.

Création de formes plastiques-architecturales I.

Sixième conférence, 2 janvier 1915

Objectivité insensible des sciences et opprobre vivante de la quête spirituelle. La démarche intellectuelle enrichie par la chaleur du coeur. L'oeuvre architectonique et l'éveil de la sensibilité intérieure. Equilibre entre forces ahrimaniennes et lucifériennes. L'harmonie des arts dans l'édifice du Goethéanum. Les colonnes, les chapitaux, les architraves forment un corps en mouvance. Interpénétration de l'art plastique par la musique. Les fresques forment l'âme, les vitraux l'esprit de l'édifice. La juste attitude du visiteur. L'éducation porte sur les résultats d'incarnations antérieures (élément plastique) et l'attitude de l'éducateur fait appel aux forces des incarnations futures (élément musical).

L'avenir sur Jupiter et ses entités,

Septième conférence, 3 janvier 1915

Les origines des entités appelées à vivre leur stade «humain» sur Jupiter. Moralité et immoralité. Les formes invisibles de la respiration. L'expiration et les êtres du futur. Le souffle créateur des Elohim. Moralité et forces créatrices, immoralité et créations démoniaques. Acceptations de la notion du Karma. Le calme face aux événements. Le Goethéanum, témoin de la science de l'esprit. La juste attitude face à son enseignement.

Création de formes plastiques-architecturales Il.

Huitième conférence, 4 janvier 1915

Le principe architectonique des bâtiments utilitaires procède d'une forme originelle. La notion de métamorphose chez Goethe. Enigme de l'édifice à double coupole, sa métamorphose dans les formes du bâtiment abritant la chaufferie. Le style organique issu de la sensibilité créative et non du symbolisme. La nouvelle clairvoyance et l'atavisme des prophètes. De la nature du sommeil. Se laisser penser par les hiérarchies supérieures. L'harmonie des sentiments et la fraternité.

Introduction de Marie Steiner (1928)

Informations supplémentaires