Mythes et mystères égyptiens

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
13,00 €
Éditeur : Éditions Triades
ISBN : 2-85248-282-1
N° de GA : 106
Communication :
Conférences
Traduction : Villetet, Claudine
Édition année : 2006
Éd. précédente : Triades 1997
Nbre de pages : 175
Reliure :
Format poche
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

Première conférence Leipzig, 2 septembre 1908

L'essence de l'Anthroposophie. La loi de réincarnation. Les civilisations postatlantéennes : le lien entre la septième et l'ancienne civilisation indienne ; entre la sixième et la civilisation de la Perse ancienne. Répétition de la civilisation égyptienne dans la civilisation actuelle. Le matérialisme, une conséquence de l'embaumement ; la quatrième époque postatlantéenne n'a pas de reflet.

Deuxième conférence, 3 septembre 1908

Le devenir de la Terre. L'atome de la Terre originelle, archétype de la forme humaine, Soleil, Lune, Terre, constituant un corps unique. Le départ du Solei. Le départ de la Lune et la séparation de l'eau d'avec l'air pendant la période lémurienne. La conscience à l'époque atlantéenne. Le reflet des événements cosmiques dans les conceptions religieuses des civilisations postatlantéennes. Civilisation indienne Brahmâ ; perse : Ormudz et Arhiman ; égyptienne : Osiris, Isis et Horus ; gréco-latine : les figures des dieux, souvenirs de hautes entités de l'époque atlantéenne. Notre civilisation : une époque sans dieux, qui doit accueillir l'impulsion du Christ et tourner ses regards vers le futur. La conscience doit devenir apocalyptique.

Troisième conférence, 4 septembre 1908

I'humanité des derniers temps de l'Atlantide et l'humanité postatlantéenne. La conscience des Atlantes. L'Atlante pénétrait encore dans l'essence intime des choses qu'il percevait. La forme de l'être humain à l'époque atlantéenne. Le corps éthérique était beaucoup plus grand qu'aujourd'hui. Ses quatre formes typiques : l'Aigle, le Lion, le Taureau, l'Homme. Les initiés de l'époque atlantéenne. Les écoles initiatiques atlantes. Le néophyte recevait l'archétype de la forme humaine comme contenu de méditation. Par la force des pensées, il était encore possible d'agir sur le corps physique, qui se transformait immédiatement.

Quatrième conférence, 5 septembre 1908

L°archétype spirituel de l'être humain au début de l'évolution terrestre. Einitiation dans l'Inde antique : image, son et parole. « Veda », la Parole. Les sept Rishis, disciples de Manu. Le départ des planètes. Chacun des sept Rishis connaissait les mystères de l'une des sept planètes relativement à son influence sur l'être humain. Le rapport du maître au disciple à l'époque indienne, égyptienne et grecque. Le sommeil de guérison dans le temple, résurgence provoquée de la conscience atlantéenne. La descente du Verbe originel, le Christ.

Cinquième conférence, 7 septembre 1908

Eévolution de la Terre en son stade originel. La période polaire. La lumière, vêtement de l'amour. Eépoque hyperboréenne. Le départ du Soleil. Il emporta avec lui les substances les plus subtiles (la lumière). Cela provoqua la densification de la Terre en eau : la « Terre-eau » . Eêtre humain comme créature aquatique. Poissons, amphibiens, dragons et vainqueurs de dragons. Le symbole du serpent. Eépoque lémurienne. La séparation de la Lune d'avec la Terre. Ehomme forme son système osseux et les germes de la respiration aérienne ; prise de conscience de la naissance et de la mort. Lumière et air ; Osiris et Typhon.

Sixième conférence, 8 septembre 1908

Forces solaires et forces lunaires : leur action sur l'être humain. Le mythe d'Osiris. La lumière solaire reflétée par la Lune modèle les quatorze cordons nerveux de l'être humain. Osiris agit dans les quatorze phases lunaires de la nouvelle lune à la pleine lune. De la pleine lune à la nouvelle lune, c'est Isis qui agit. Elle modèle les quatorze autres cordons nerveux. La naissance du masculin et du féminin. La naissance du poumon, du larynx et du coeur par l'action d'Horus.

Septième conférence, 9 septembre 1908

La légende d'Osiris. Eévolution de l'humanité. La forme de l'être humain à l'époque polaire. La naissance du règne animal. La période hyperboréenne et la période lémurienne. Eorgane de l'être humain qui lui servait à cette époque à s'éclairer et à percevoir, la glande pinéale actuelle. Le zodiaque en rapport avec la forme humaine. Poissons : pieds, Verseau : jambes, Capricorne : genoux, Sagittaire : cuisses, Scorpion : sexe. Sexualisation due au départ de la Lune. Isis et Osiris, sculpteurs de la partie supérieure de la forme humaine. La lyre d'Apollon.

Huitième conférence, 10 septembre 1908

L'évolution graduelle des formes humaines, correspondant au passage du Soleil à travers les constellations zodiacales (Balance, Vierge). Eexpulsion des formes animales (Poissons). Le Christ part de la Terre avec le Soleil. Le symbole des poissons chez les premiers chrétiens. Einfluence des forces solaires et lunaires sur la forme de l'être humain. Les quatre types humains de l'Atlantide. La séparation des sexes homme et femme apparaissent selon que dominent les forces d'Osiris ou celles d'Isis. Le mythe de Nerthus. Les images des mythes, une représentation des faits réels.

Neuvième conférence, Il septembre 1908

Eaction des esprits du Soleil et de la Lune, des forces d'Osiris et d'Isis. La naissance de l'oeil. Etat de veille et état de sommeil de l'être humain aux périodes lémurienne et atlantéenne. La civilisation indienne : le monde est maya. La culture perse : le monde physique devient champ de travail. La culture d'Égypte, de Babylone, d'Assyrie et de Chaldée le monde est une écriture des dieux. La culture gréco-latine : l'homme imprime son image dans la matière. Au point le plus bas de l'évolution de l'humanité, le Christ Jésus apparaît physiquement sur terre, afin que l'homme retrouve le chemin du monde spirituel.

Dixième conférence, 12 septembre 1908

Les anciennes légendes, images de faits cosmiques et d'événements se déroulant entre la mort et une nouvelle naissance. Eobscurcissement de la conscience spirituelle de l'humanité. Le danger de la mort spirituelle. Il est possible de retrouver une certaine clarté par le principe d'initiation des Mystères. Le salut par le Christ. Les initiés, précurseurs du Christ; leur conscience prophétique. Lesprit du néophyte égyptien est modelé par des images jusqu'à ce qu'il accède à la compréhension de l'évolution du Je de 1 être humain. Beaucoup de ces images fondées sur des faits occultes sont entrées dans la conscience de l'humanité par le biais des légendes grecques.

Onzième conférence, 13 septembre 1908

La nature de l'initiation égyptienne : la formation d'organes de vision suprasensibles dans le corps astral, que ce dernier appose à la manière d'un sceau au corps éthérique pendant un état semblable à la mort qui dure trois jours et demi, où le corps éthérique est soulevé hors du corps physique ; les expériences faites dans les sphères suprasensibles font du néophyte revenu à la conscience de veille un illuminé. La connaissance cosmique des organes, enseignée par les hiérophantes égyptiens. Aujourd'hui, l'homme voit de façon matérielle ce qu'il a vu autrefois en esprit. La signification de l'acte du Christ pour les âmes défuntes.

Douzième conférence, 14 septembre 1908

L'empreinte de l'esprit dans les créations de l'art grec ; l'esprit esclave de la matière à notre époque. Eimpulsion christique victorieuse de la matière. L'âme-groupe présente dans la succession des générations a été, elle aussi, vaincue par la force du Christ. Le chemin vers le Père et le chemin vers les dieux des anciens Egyptiens. Isis, l'âme du peuple égyptien. Le pharaon, fils d'Isis et d'Osiris. Les ancêtres, détenteurs et dispensateurs de biens spirituels, représentés par les quarante-deux juges des morts ; ce qui a été hérité devait être cultivé dans le monde physique. Renaissance actuelle de ce qu'a vécu l'âme à cette époque-là entre la mort et une nouvelle naissance.

Informations supplémentaires