Karma (le) Tome IV considérations ésotériques

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
28,00 €
ISBN : 2-88189-090-3
N° de GA : 238
Communication :
Conférences
Traduction : Bideau, Henriette
Édition année : 1983
Nbre de pages : 210
Reliure :
Relié
Format : 12 X 18
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

Première conférence, Dornach 5 septembre 1924

 

L'archétype spirituel du mouvement anthroposophique. Etats de conscience actuels et préhistoriques de l'homme. La vie de rêve. Symbolisations chaotiques de la vie sensorielle extérieure et révélations du monde spirituel. Le fil de notre destinée est filé et tissé pendant les expériences faites dans le sommeil en rapport avec les esprits divins.

 

Deuxième conférence, 7 septembre 1924

 

Le fil continu de la destinée, le karma, se soucie peu de la profession extérieure et intérieure de l'homme, mais bien davantage des forces et des résistances intérieures de l'âme et des liens moraux. L'investigation du fil de la destinée rend nécessaire de porter son attention sur certains faits intimes, sur la totalité de l'homme. Carl Ludwig Schleich et August Strindberg.

 

Troisième conférence, 10 septembre 1924

 

A la base du déroulement historique se trouvent des événements spirituels; ceux-ci doivent être pris en considération au titre de motifs internes dans l'histoire du monde et dans la vie. Les fruits de périodes de civilisation antérieures sont transportés par des personnalités dans des temps ultérieurs, et, ce faisant, transformés. Dans leur nouvelle forme, ils ne sont pas identifiés par l'observation des circonstances extérieures; ils doivent être envisagés comme formant un courant intérieur. Hârûn-al-Rashid et son conseiller. L'arabisme dans la civilisation européenne. Le huitième concile oecuménique Le Concile suprasensible préparant le courant michaélique au début du XIXe siècle. La Table Ronde du roi Arthur et le christianisme cosmique du passé. L'Ecole de Chartres. Brunetto Latini. Baco de Verulam et Amos Comenius.

 

Quatrième conférence, 12 septembre 1924

 

Le cheminement du courant michaélique de préparation, son action grâce aux individualités d'aristotéliciens et de platoniciens chrétiens. Anciennes traditions mystériques à l'Ecole de Chartres. La déesse Nature, intelligences planétaires et puissances spirituelles des étoiles fixes. Au tournant des XIIe et XIIIe siècles transmission de la mission de Chartres aux aristotéliciens séjournant jusque-là dans le monde suprasensible, et s'incarnant maintenant. La scolastique. Au moment où se répand le matérialisme à l'époque de l'âme de conscience, fondation d'une Ecole de Michaël répandue dans les mondes suprasensibles.

 

Cinquième conférence, 14 septembre 1924

 

Atmosphère de crépuscule du platonisme vivant à l'Ecole de Chartres, tandis que naissent dans l'Ecole de Michaël suprasensible des impulsions d'avenir. Ces impulsions exercent leur action dans le mouvement anthroposophique. Le personnage de Julien l'Apostat.

Sixième conférence, 16 septembre 1924

L'individualité de Julien l'Apostat-Herzeloyde-Tycho de Brahé. Les idoles démoniaques de Baco de Verulam. Le culte suprasensible au tournant des XVIIIe et XIXe siècles. Actions inspiratrices dans le sens du courant michaélique par l'individualité de Tycho de Brahé. Schelling et Jacob Frohschammer.

 

Septième conférence, 18 septembre 1924

 

Les étoiles sont des colonies d'êtres spirituels dans l'espace cosmique. Pour comprendre le karma, il nous faut entrer en liaison avec les entités astrales entre la mort et une nouvelle naissance. La régence de Michaël nous ouvre à nouveau un accès à la compréhension de la vie entre la mort et une nouvelle naissance. Le personnage de Strader. Le Tournoi des chanteurs à la Wartbourg. Heinrich von Ofterdingen.

 

Huitième conférence, 19 septembre 1924

 

Réincarnations de personnalités historiques: un philosophe sceptique romain, le cardinal Mazarin, le comte Hertling. - Le pape Grégoire VII, Ernst Haeckel. - L'ermite, la nonne, Vladimir Solovieff.

 

Neuvième conférence, 21 septembre 1924

 

Lignes directrices pour la compréhension de la vie spirituelle du présent. Les entraves karmiques montrées par l'exemple de l'individualité qui vivait dans Thomas Campanella et dans l'âme d'Otto Weininger; lutte intérieure du visionnaire d'autrefois et de la conception spirituelle du monde avec le rationalisme et l'intellectualisme.

 

Dixième conférence, 23 septembre 1924

 

Emancipation de l'élément intellectuel dans la nature profonde de l'âme. Les corps entièrement adaptés à l'intellectualisme de la civilisation actuelle font obstacle à la spiritualité passée des âmes qui s'incarnent; cette spiritualité se réfugie dans le subconscient. La tâche de l'anthroposophie: métamorphoser l'intellectualisme en spiritualité, doit compter avec le rationalisme de l'époque, afin que les idées trouvent la voie vers les hauteurs de l'esprit, et puissent descendre vers la nature. Frein opposé au spirituel à la fin du XIXe Siècle. Exemple donné dans la suite des incarnations Platon-Hroswitha-Schrôer.

 

Allocution, 28 septembre 1924 (Dernière allocution)

 

Pensées préparant un futur temps de fête de la Saint-Michel pour l'humanité. La réincarnation d'Elie en Lazare-Jean, Raphaël et Novalis. Périple de Raphaël à travers les sphères de la Lune, de Mercure, de Vénus et du Soleil. Son lien avec Goethe dans la sphère de Jupiter. Eliphas Lévi, Swedenborg. La biographie de Raphaël par Herman Grimm. Echo de la vie de Raphaël dans l'idéalisme magique de Novalis. La révélation de la force michaélique dans l'âme, son devenir vivant dans les actes sont nécessaires pour triompher du démoniaque, du Dragon.

 

Remarques complémentaires sur le contenu de l'allocution du 28 septembre (dernière allocution)

Informations supplémentaires