Impulsion (l') du Christ et la conscience du moi

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
22,00 €
ISBN : 2-88189-207-8
N° de GA : 116
Communication :
Conférences
Traduction : Wagner, Gabrielle
Édition année : 2006
Éd. précédente : Éditions Triades
Nbre de pages : 201
Reliure :
Relié
Format : 12 X 18
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

PREMIÈRE CONFÉRENCE Berlin, 25 octobre 1909

La sphère des Bodhisattvas Les Bodhisattvas, grands Instructeurs de l'humanité, progressent par les époques de civilisation d'une forme de vie à l'autre. La façon dont l'homme est organisé est utilisée dans les différents cycles d'évolution des civilisations qu'il parcourt. D'un côté, l'âme de conscience a été préparée par les enseignements du Bouddha sur la liberté et l'amour, de l'autre par la civilisation musicale du Bodhisattva Apollon, qui devint Bouddha sous le nom d'Orphée. Le Christ et les douze Bodhisattvas : six d'entre eux préparent l'impulsion du Christ et les six autres élaborent ce que le Christ donne à l'évolution terrestre.

DEUXIÈME CONFÉRENCE Berlin, 22 décembre 1909

La loi du karma dans certaines de ses particularités. La loi du- karma concerne le lien spirituel entre le passé, le présent et l'avenir dans la vie entre la nais- sance et la mort. Effets karmiques d'un change- ment de profession. Expériences de jeunesse mé- tamorphosées dans la vieillesse. Mission de la co- lère et de la dévotion. Comment tenir compte de la loi du karma en éducation. Effets karmiques d'une vie terrestre à la suivante. L'essence de la souf- france et de la maladie. La lutte contre la maladie accroît les forces de guérison ; son importance karmique. Les vérités connues dans leur particularité grâce à l'investigation spirituelle - par exemple au sujet du karma - fortifient l'entité humaine en son centre et lui donnent sûreté et force vitale.

TROISIÈME CONFÉRENCE Berlin, 2 février 1910

L'intervention du Christ dans l'évolution de l'humanité. Aux temps lémuriens, le Moi pénètre dans l'entité humaine. L'influence luciférienne et ses conséquences : égoïsme (corps astral), erreur et mensonge (corps éthérique), maladie et mort (corps physique). L'impulsion du Christ les maîtrise et les métamorphose. La descente dans la matière au cours des âges successifs (les âges d'or, d'argent, d'airain, et l'âge sombre). La religion de Jéhovah prépare l'impulsion du Christ. La loi de Moïse. Le Décalogue. Le modèle qu'apporte le Christ; la force du Christ. Les Béatitudes du Sermon sur la montagne. L'effet de l'impulsion du Christ sur les neuf constituants de l'être humain. Les facultés nouvelles qui apparaissent après la fin du Kali Youga permettent une relation nouvelle au Christ.

QUATRIÈME CONFÉRENCE Berlin, 8 février 1910

Le Sermon sur la montagne. La nécessité de l'incarnation physique du Christ. Sa préparation constitue une partie de la mission de l'ancien peuple hébreu. Jésus de Salomon: la per- fection de sa nature septuple déjà en germe chez Salomon. Les sept noms de ce dernier désignent ses sept enveloppes. L'action de l'impulsion du Christ sur chacune des neuf parties de l'être hu- main en chacune des Béatitudes. La fin du Kali Youga en 1899 et le début d'une nouvelle clair- voyance éthérique. La science spirituelle prépare à la vision du Christ dans le corps éthérique.Croyance matérialiste au messie. Les faux messies (par exemple Schabbatoï Zévi).

CINQUIÈME CONFÉRENCE Berlin, 9 mars 1910

Correspondances entre macrocosme et microcosme. La dualité (polarité) et l'unité supérieure. Initiation du nord et initiation du sud, Mystères nordiques et égyptiens convergent dans l'initiation chrétienne qui en constitue l'unité supérieure. La séparation des sexes en Lémurie, leur nouvelle réunion dans un avenir éloigné. L'opposition entre le soleil et la terre correspond dans l'homme à celle entre la tête et les membres. L'évolution de la forme physique de l'homme; dessin défectueux du masculin et du féminin. En l'être humain, masculin et féminin se comportent comme l'élément lunaire et l'élément cométaire dans le cosmos. Signification des comètes. La comète de Halley. L'impulsion qu'elle apporte fait descendre davantage dans le matérialisme. La fin du Kali Youga, la nouvelle clairvoyance éthérique et l'apparition du Christ dans l'éthérique. Shamballa, la contrée légendaire de la philosophie orientale.

SIXIÈME CONFÉRENCE Berlin, 2 mai 1910

Apparition de la conscience morale. Les incarnations successives développent les facultés de l'âme humaine. La conscience morale apparaît lorsque l'impulsion du Christ commence à entrer dans le monde. La formation de l'âme sentante (civilisation égyptienne), de l'âme d'entendement (civilisation gréco-latine), de l'âme consciente (cinquième civilisation postatlantéenne). En Europe, le Moi se développe dans une civilisation peu avancée au temps de l'ancienne Egypte.Un riche savoir concernant le monde spirituel est dispensé en Egypte et en Chaldée, mais presque sans la conscience du Moi; dans la civilisation gréco-latine, les deux extrêmes s'équilibrent. En Asie se prépare la venue du Christ, en Europe la compréhension du Christ. Lorsque l'âme sentante est pénétrée du sentiment du Moi, la conscience morale se forme en tant que force de l'âme. En Orient, c'est l'amour qui émerge sous une forme psycho-spirituelle, en Occident, c'est la conscience morale qui surgit des profondeurs de l'âme.

SEPTIÈME CONFÉRENCE Berlin, 8 mai 1910

Regard vers le passé et vers l'avenir. Le nouvel événement du Christ. Ce que deviendra la cons- cience morale. Ce jour commémore la mort de H. P. Blavatsky, fondatrice du mouvement théosophique. Ce mouvement fut nécessaire en ce temps pour qu'une nouvelle vie spirituelle puisse s'infiltrer dans l'évolution humaine. Les Rishis, Zoroastre et Moïse ont apporté des impulsions comparables. L'impulsion du Christ. On nie l'existence histori- que de jésus (Arthur Drews). La compréhension en est nécessairement spirituelle et demande de re- vivre l'expérience de Damas. Blavatsky a incité la naissance du mouvement, mais il faut poursuivre son oeuvre Elle n'avait pas accès à l'Ancien ni au Nouveau Testament. Il faut que le mouvement théosophique comprenne l'événement du Christ. Les facultés humaines continuent à se former à mesure que l'humanité évolue : la conscience mo- rale deviendra la faculté de percevoir intérieurement la vision d'une action qu'on a commise et celle de la conséquence karmique qui en résultera.Le christianisme paulinien. La théorie de la connaissance dans l'esprit de saint Paul.

Informations supplémentaires