Homme (L') une énigme-sa constitution, ses 12 sens

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
38,00 €
ISBN : 2-88189-052-0
N° de GA : 170
Communication :
Conférences
Traduction : Bideau, Henriette
Édition année : 2015
Éd. précédente : 1990
Nbre de pages : 370
Reliure :
Relié
Format : 12 X 18
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

Première conférence, Dornach, 29 juillet 1916 .

Paroles de bienvenue à ceux qui collaborent à la construction du Goetheanum. Les nouvelles formes architecturales. Le génie décadent (Otto Weininger). Le masculin et le féminin. Caricatures de la connaissance imaginative. Projection de la prochaine incarnation sur l'incarnation actuelle.

Deuxième conférence, 30 juillet 1916

Les deux domaines de l'existence naturelle et de la vie de l'âme en l'homme : le règne de la régularité et celui des actions irrégulières. L'année jubilaire de l'ancien peuple hébreu, force formatrice de l'âme. Répartition occulte des nombres.

Troisième conférence, 31 juillet 1916

L'être humain, expression d'une double nature : de l'élément céleste et de l'élément terrestre. Ouranos et Gaïa. La transmission d'une incarnation à l'autre : métamorphose de la nature corporelle.

Quatrième conférence, 5 août 1916

L'organisme humain, produit des forces formatrices prénatales. L'être humain, une nature double. Le corps, une représentation-image, la tête une représentation-signe des forces spirituelles présentes à l'arrière-plan. Le rapport de l'organisation humaine triple avec la connaissance, l'esthétique et la moralité: vérité, beauté, bonté.

Cinquième conférence, 6 août 1916

L'homme s'élève progressivement dans les trois royaumes spirituels de la sagesse, de la beauté et de la bonté, qui projettent leur rayonnement dans la partie spirituelle de l'homme. Physiologie psychique imaginative: l'être humain à l'intérieur de la sphère de la moralité, des impulsions esthétiques et des impulsions de vérité. L'être humain et les êtres élémentaires. Description d'une expérience de l'esprit par Jan Kasprowvicz.

Sixième conférence, 7 août 1916

La transformation du corps physique en tête de la prochaine incarnation. La connaissance humaine dans sa signification cosmique. Le savoir des Chaldéens, des Égyptiens et des Grecs dans son rapport avec la connaissance de l'époque actuelle. La profanation du savoir. Le savoir dilapidé passe au service d'Ahriman.

Septième conférence, 12 août 1916

L'ensemble des liens entre l'entité humaine et l'univers. Les douze zones sensorielles et les sept processus de vie. Correspondances entre le macrocosme et le microcosme. Les sens pendant l'existence lunaire. Les mystères des nombres.

Huitième conférence, 13 août 1916

Les reflets du douze, du sept, du quatre, du trois. Des expériences psychiques pathologiques (Carl Ludwig Schleich). La représentation rétrospective, un exercice en vue de l'expérience spirituelle (Christian voit Ehrenfels).

Neuvième conférence, 15 août 1916

Vivification des processus sensoriels, imprégnation par l'âme des processus de vie. Les organes sensoriels actuels, organes de vie sur l'ancienne Lune. Rechute pathologique dans des visions lunaires. Respiration, apport de chaleur, nutrition ; sécrétion, conservation, croissance, reproduction. Jouissance esthétique et création esthétique. L'homme esthétique chez Aristote et chez Schiller. L'art et la jouissance artistique. Disparition progressive de la faculté d'appréhender des faits. Logique et sens de la réalité.

Dixième conférence, 21 août 1916

La perte du sens de l'orientation dans la réalité, et l'impuissance du critère moderne de vérité. Ernst Mach, Richard Wahle, William James, C.S. Peirce, F.C.S. Schiller, Vaihinger, Lorentz, Einstein, Schâffle, Hermann Bahr, Boutroux, Maine de Biran, Bergson, Eucken, Nietzsche, Dühring. L'éternel retour.

Onzième conférence, 26 août 1916

La mémoire et l'habitude, métamorphoses d'expériences spirituelles antérieures sous des influences lucifériennes et ahrimaniennes. Le «Faust» de Goethe.

Douzième conférence, 27 août 1916

Les métamorphoses de la mémoire. Les pensées se gravent dans la substantialité universelle. Le sentiment de responsabilité devant les pensées. Le penser, une recherche - une exigence pour l'avenir. Les tendances au mensonge et à la passion. - Métamorphoses nécessaires de l'habitude. L'imitation et la conscience morale, vestiges de l'existence lunaire. Des impulsions spirituelles-morales vivantes au lieu d'idées abstraites de morale.

Treizième conférence, 28 août 1916

Répartition de la forme humaine dans sa totalité dans l'univers. La tête et le reste du corps. Les douze trajets nerveux partant de la tête. Métamorphose des bras en sens du langage, des genoux en sens du toucher de la prochaine incarnation. Séduction luciférienne à l'époque lémurienne, séduction ahrimanienne à l'époque atlantéenne. Organisation physique de l'homme et inventions techniques. Le penser conforme à la réalité se heurte au penser hostile à la réalité. Déviations de l'occultisme.

Quatorzième conférence, 2 septembre 1916

Les douze zones sensorielles et leurs métamorphoses sous des influences ahrimaniennes et lucifériennes.

Quinzième conférence, 3 septembre 1916

Métamorphose des sept processus de vie par l'intervention des puissances lucifériennes et ahrimaniennes. Inauguration de la science des idoles et du matérialisme par Francis Bacon.

Informations supplémentaires