Histoire de l'humanité

Imprimer
Steiner, Rudolf
Prix de vente réduit :
Prix ​​de vente28,00 €
Remise
Prix / Kg:
ISBN : 2-88189-228-8
Nbre de pages :
356
N° de GA
353
Traduction :
Jenni, Jean-Marie - Burlotte, Raymond
Reliure :
Relié
Format :
14 X 21
Communication :
Conférences
Édition année :
2010
Auteur(s) :
Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand

Histoire de l'humanité

Conceptions du monde dans les diverses cultures

 

PREMIÈRE CONFÉRENCE Dornach, 1er mars 1924
Tilleuls et noyers compensateurs des effets nocifs des cimetières. Forces édificatrices de l’être humain plus fortes pour l’habitant des forêts, forces destructives plus fortes à proximité des cimetières. Penchant pour la pensée précise. Nocivité des cimetières due aux cadavres. Croissance de l’astuce campagnarde auprès des cimetières. Effet équilibrant de l’atmosphère des vignobles. Effet des senteurs du tilleul et du noyer sur le corps astral, effet des senteurs du vignoble sur le moi. Cimetières hors des villes. Effet principal sur le corps éthérique de l’eau environnementale. Effet équilibrant de l’eau carbonatée sur les eaux polluées des cimetières. Cérémonies macabres. Gandhi. Chemin de fer de Bagdad. Castes indiennes. Clergé égyptien. Secret des anciennes sagesses indiennes. Vision spirituelle du corps physique par les Indiens. Maîtrise de la nature par les Égyptiens. Osiris, Typhon, Isis. Découverte du corps éthérique considéré comme spirituel, par les Égyptiens. La momie. Astronomie babylonienne. Découverte du corps astral en tant qu’esprit chez les Babyloniens. Seule reconnaissance chez les juifs d’un dieu invisible. Découverte chez les juifs du moi en tant qu’esprit, appelé Yahvé.
DEUXIÈME CONFÉRENCE Dornach, 5 mars 1924
Le carnaval, sa signification à l’origine et son développement Rapports supra-physiques lors de la fermentation du vin, de la télégraphie sans fil et chez les jumeaux. Animaux, prophètes des catastrophes naturelles. Prémonition de décès. Influence des hommes entre eux. Vision de la nature chez les Grecs. Vision de l’homme chez les anciens peuples. Le mystère du Golgotha et son environnement gréco-romain. L’être humain, un être spirituel. Jésus et le Christ. Enseignement et culte confondus dans les anciens mystères. « Pères » et « enfants ». Fils des dieux et fils des hommes. L’apport du Christ dans le monde. Similitudes secrètes des langues.
- TROISIÈME CONFÉRENCE Dornach, 8 mars 1924
Romulus et l’état brigand romain. Étrusques. Jésus dans l’ouvre de Tacite. Liberté originelle du christianisme. Le christianisme des catacombes. Compromis du christianisme avec l’État et la domination du monde. Les sept degrés d’initiation dans les mystères : le corbeau, l’occulte, le défenseur, le sphinx, l’âme du peuple, l’homme solaire et le père. L’essentiel de l’individualité du Christ : il est la vérité solaire qui enseigne la parole solaire. Mort sur la place publique du Christ en tant que répétition de ce qui se passait en secret dans le culte des mystères. Notions d’homme solaire et du père.
QUATRIÈME CONFÉRENCE Dornach, 13 mars 1924
Événements du monde entier dépendants du mystère du Golgotha. L’ancienne religion judaïque. Influence de la Lune sur l’être humain. L’esprit particulier des juifs. Double naissance du Christ jésus : en jésus de Nazareth pénètre une nouvelle personnalité, un être solaire, le Christ. L’ostensoir. Dernier homme à accueillir l’esprit solaire : Jésus de Nazareth. Christianisme, religion solaire. Révolution bouleversante apportée par le Christ : mise sur la place publique de ce qui était gardé dans les mystères. Julien l’Apostat. Henri II et son projet d’ecclesia catholica non romana. Les croisades. Du véritable christianisme. L’animosité de l’Église contre le monachisme. L’idée essentielle du christianisme : descente d’une force solaire sur la Terre.
CINQUIÈME CONFÉRENCE Dornach, 15 mars 1924
Anciens peuples celtiques et arrivée des peules migrants asiatiques. L’ouvre de Tacite Germania. Vision de la nature chez les anciens Grecs et vision des esprits de la nature chez les peuples nordiques. Dieux dans les temples en Grèce antique et dieux sur les montagnes et dans les forêts chez les peuples du Nord. Expansion en Europe d’un christianisme extérieur. La Bible de Wulfila. Les trois occupations principales des peuples germaniques. Les voies et les formes de l’introduction du christianisme dans les peuples germaniques. Apparition des langues romanes et germaniques.
SIXIÈME CONFÉRENCE Dornach, 19 mars 1924
Importance du culte dans le christianisme oriental, de l’enseignement dans celui de l’Occident romain. Principe de l’islam : un seul Dieu. La Trinité : la divinité du Père est partout dans la nature, celle du Fils partout où se déploie une volonté libre chez l’être humain, celle du Saint Esprit rend sainte la volonté libre et la spiritualise. Fatalisme et mahométisme. Charlemagne, Haroun Al-Rachid. Élément spirituel propageant l’ancienne sagesse vers l’Europe par le mahométisme. Luttes entre christianisme et mahométisme. Prépondérance de Dieu le père en Orient. Le grand schisme de l’Église. Religion éminemment naturelle des Arabes. Particularités turques transposées sur le mahométisme. Croisades, expression de la lutte du christianisme contre le mahométisme turc. Anciennes sagesses orientales venues par les croisades. Troisième forme : le christianisme évangélique appuyé sur l’impulsion de la recherche intérieure. Luther, Hus. Incompréhension du véritable christianisme par les trois formes.
SEPTIÈME CONFÉRENCE Dornach, 26 mars 1924
Le bon pasteur. Le crucifié. L’être extraterrestre et le dogme de l’immaculée conception. La vision trichotomique, une hérésie au Moyen Age. L’agneau de Dieu. L’ostensoir. La demi-lune turque. La dispute eucharistique. La Guerre de trente ans. Prépondérance du principe spirituel lors de l’apparition du protestantisme. De Otfried : Bvangelienharmonie (Harmonie des Évangiles) et Heliand. Le christianisme avant le Christ. La vision matérialiste de l’Église.
HUITIÈME CONFÉRENCE Dornach, 12 avril 1924
Lecture par la peau. Fête mobile. Métamorphose de la plante avec trois expansions (effets solaires) et trois contractions (effets lunaires). Piques et la fête automnale d’Adonis. Efforts d’évacuation des anciennes sagesses. L’empereur Constantin. Julien l’Apostat. Conception spirituelle de la fête de Piques. Emprise de Rome sur les esprits. La fête des Morts et la fête de Piques se répondant. Piques, une fête en souvenir de la résurrection et de l’immortalité de l’âme humaine. La Terre, un être vivant. Fête de Piques, triomphe de la vie sur la mort.

 

NEUVIÈME CONFÉRENCE Dornach, 26 avril 1924
Forces et faiblesses du corps éthérique et cicatrisation. Station en plein air et force du corps éthérique. Empoisonnement du sang par faiblesse du corps éthérique. Odeur de l’encre de noix de galle. La dactylographie. Air vicié dans les tombes à momies. Durée de la vie entre la mort et une nouvelle naissance. Effet d’anéantissement des anciennes forces. Force magique de la parole. Les épices des embaumements. L’encens. Germination du blé des tombes royales égyptiennes. Effets nocifs des momies. Causes des difficultés d’approche des tombes pharaoniques. La puissance des anciens pharaons.
DIXIÈME CONFÉRENCE Dornach, 5 mai 1924
Rousseau et son histoire de crapaud. Expérience de van Helmont avec l’aconit. La Lune et la croissance des racines végétales. La racine rouge et les parasites des intestins. Diète aux racines. Influences lunaires sur la croissance et la reproduction. Influences du Soleil sur les forces animales intérieures. Pensée et vie intérieure dépendantes de Saturne. Influence de la Lune sur le végétal en l’être humain, du Soleil sur l’animal en l’être humain, de Saturne sur l’homme en l’être humain. Connaissance des influences stellaires chez les Babyloniens et Assyriens. Origine végétale des minéraux. Métaux et planètes. Extirpation de l’ancienne science entre le 9 et le 12e siècle. Commode, un « initié ». Les parchemins de Constantinople. Copernic, fondateur de la nouvelle astronomie. Les trois lois coperniciennes. Swedenborg et l’alchimie. Comment comprendre Paracelse ? Misère de la science actuelle. Réunion nécessaire de l’astronomie et de l’anthropologie.

 
ONZIÈME CONFÉRENCE Dornach, 8 mai 1924
Assombrissement du Soleil à la mort du Christ. Comment soignait le Christ. Taches solaires. Collaboration des manifestations célestes et de toute la nature à la vie du Christ. Du monothéisme juif. Les juifs musiciens. Paganisme dans le christianisme. Part des juifs dans l’apparition de la médecine médiévale. Du mouvement sioniste et de l’accomplissement de la mission du peuple juif. Soixante-dix esprits des peuples dans le peuple juif. Pensée conceptuelle chez le juif.
DOUZIÈME CONFÉRENCE Dornach, 10 mai 1924
Signification de l’arbre des Séphiroth chez les juifs anciens. Actions des forces cosmiques de toutes parts sur l’être humain. Les dix forces, les Séphiroth. Trois forces formatrices de la tête humaine : kether (couronne), chokmah (sagesse), binah (intelligence). Trois forces formatrices surtout du torse humain : chesed (liberté), geburah (force), tiphereth (beauté). Quatre forces formatrices du bas du corps humain : netsah (victoire), hod (compassion), jesod (fondation) et malkuth (le champ). Raymond Lulle et la connaissance suprasensible. Séance de spiritisme. De l’alphabet.
TREIZIÈME CONFÉRENCE Dornach, 14 mai 1924
Rencontre précoce avec Kant. Conception du monde de Kant, Critique de la raison pure, la chose en soi. Ignorance de la chose en soi. Schopenhauer, à la suite de Kant Conséquences du kantisme. Evacuation de la connaissance pour placer la foi. La Critique de la raison pratique et son enseignement de la croyance en Dieu, liberté et immortalité. Kant, une maladie scientifique.
QUATORZIÈME CONFÉRENCE Dornach, 17 mai 1924
Astres mobiles et fixes. Étoiles filantes et comètes. Systèmes ptolémaïque et copernicien. Doutes sur les systèmes. Irrégularité des mouvements planétaires et comètes. Apparition et disparition des comètes. Dérive du système solaire vers Hercule. Remplacement par les comètes des matières expulsées par le système planétaire. Prélèvement des substances dans l’espace par la Terre. Anéantissement des comètes. Bons et mauvais millésimes pour le vin. Parcours du Soleil et de la Lune devant les douze signes du zodiaque. Soleil, un corps creux. Le Soleil le corps le plus ténu et la Lune le corps le plus dense. Influences solaires et lunaires sur l’homme.
QUINZIÈME CONFÉRENCE Dornach, 20 mai 1924
Moïse et l’écartement des eaux. Culture atlantéenne décadente au Tibet De la plus ancienne forme d’architecture. Principe de domination et puissance du clergé au Tibet Du Dalaï Lama. Du christianisme. Erreur européenne dans la diffusion de sa spiritualité en Asie. Alexandre le Grand, diffuseur de la culture grecque. Les colons allemands et anglais. Principe de base pour la diffusion d’une culture : le respect de celle des autres. A propos de Nietzsche et Haeckel. Expansion du bouddhisme. Sens de la réalité et de la réelle culture spirituelle. Asiatiques à la recherche des images. Spengler : décadence de l’Occident. Nécessité d’une culture spirituelle européenne.
SEIZIÈME CONFÉRENCE Domach, 4 juin 1924
Apparition des rayons du soleil. La franc- maçonnerie aujourd’hui, ombre de ce qu’elle était. Réunion, dans les anciens mystères, de l’enseignement, de l’art et de la religion. Le signe et la parole. Le sanscrit. La langue originelle. L’homme tout entier reconnaissable dans l’idiome. L’héritage des cultes dans la franc-maçonnerie. Catholicisme et son grand opposant, la franc maçonnerie. Buts de la franc-maçonnerie. Société extrémiste nationaliste du Ku-Klux-Klan.
DIX-SEPTIÈME CONFÉRENCE Dornach, 25 juin 1924
Homme, résumé de tous les règnes de la nature. Participation de l’homme aux règnes qui lui sont supérieurs : par la pensée à la troisième hiérarchie, par le sentiment à la deuxième, par la volonté à la première. Disparition de l’ancienne sagesse et apparition de la liberté humaine. Liberté acquise grace au matérialisme. Question sur le 2e chapitre de la Philosophie de la Liberté. L’erreur majeure de Kant.
Livres en relation ou du même auteur