Expérience (L') spirituelle, ses chemins, ses dangers

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
12,00 €
Éditeur : Éditions Triades
ISBN : 2-85248-356-9
Communication :
Conférences
Traduction : Defèche, Louis
Édition année : 2012
Nbre de pages : 147
Reliure :
Format poche
Autres : Extraits de GA 62 et GA 67
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

Trois conférences publiques tenues à Berlin (extraits de GA 56 et 67) 

- Les voies de la connaissance spirituelle – Berlin, le 21 novembre 1912

- Les erreurs de la recherche spirituelle – Berlin, le 6 mars 1913

- Les manifestations de l’inconscient du point de vue de la science de l’esprit – Berlin, le 21 mars 1918

De tout temps, les hommes ont expérimenté diverses voies pour modifier leur conscience et sortir des limites étroites des perceptions sensibles et de l’intellect. Certaines de ces voies sont sûres et mènent à d’authentiques perceptions dans les mondes psychiques et spirituels. D’autres conduisent à des illusions, des hallucinations ou des fantasmes. Comment distinguer le vrai du faux dans ce domaine ? Comment rester libre et lucide dans un monde où la force du jugement doit affronter l’inconnu ? Rudolf Steiner, un des grands explorateurs modernes de l’invisible, montre ici en termes simples et concrets quelles sont les lois et fondements d’une recherche saine et contrôlée, ainsi que les déviances possibles.

« On reproche souvent à ceux qui s’engagent dans la recherche spirituelle en vue d’établir une relation avec le monde spirituel, de croire aveuglément le chercheur spirituel. Il faut pourtant dire que de tels adeptes aveugles sont ce qu’il y a de pire pour le chercheur qui s’efforce­ de pénétrer dans le monde spirituel par la conscience contemplative. Une société d’êtres humains­ qui dépendrait ainsi d’un chercheur spirituel serait la caricature d’une société apte à cultiver ce genre de connaissances. Au contraire, le véritable chercheur spirituel doit faire l’expérience, et il l’éprouvera avec joie, que ceux qui s’approchent de lui parviennent tôt ou tard à des jugements autonomes, vis-à-vis de lui aussi, qu’ils parviennent à une certaine liberté intérieure et ne se tiennent pas à ses côtés par une adhésion aveugle, en tendant à se laisser suggestionner, mais par un intérêt commun pour le monde spirituel ».

(Extrait de la 3e conférence)

Sommaire

- Comment on parvient à l’imagination

- La perception des entités créatrices dans la nature

- L’intuition et la perception des incarnations antérieures

- Les visions du chercheur en esprit ne sont d’abord que des fantasmes qu’il tire de lui-même. C’est pourquoi il importe de surmonter l’amour de soi et l’obstination

- Le chercheur ne doit pas avoir peur de la peur

- Le Gardien du Seuil

- Le chemin de la recherche entre le phénoménalisme et l’extase.

- Comment différencier le rêve, la vision somnanbulique et l’hallucination  ?

- Le médiumnisme et la paralysie de la volonté

- Les manifestations de l’inconscient dans la création artistique

Informations supplémentaires