Êtres universels et l'essence du moi

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
28,00 €
ISBN : 2-88189-183-0
N° de GA : 169
Communication :
Conférences
Traduction : Durr, Gilbert
Édition année : 2004
Nbre de pages : 272
Reliure :
Relié
Format : 12 X 18
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

PREMIÈRE CONFÉRENCE Berlin, le 6 juin 1916

Noël, Pâques, Pentecôte et leur relation à la Terre, au cosmos et à l'esprit qui pénètre tout. Particularité de ces fêtes pour les corps éthérique et astral et pour le Moi impérissable de l'être humain. Nécessité d'un nouvel éclairage à donner au développement de la pensée humaine. Caractère de la vie spirituelle du présent. Difficultés pour Hermann Bahr d'approcher la science de l'esprit. Hermann Grimm, Richard Wahle.

DEUXIÈME CONFÉRENCE Berlin, 13 juin 1916

L'homme, manifestation matérielle d'un élément spirituel. Les nerfs, leur long développement cosmique et leur mort terrestre. Le sang, produit de processus terrestres, rendu vivant par les influences cosmiques. Ahriman dans le système mort des nerfs, Lucifer dans le système revivifié du sang. Mystère du Christ et équilibre des contraires entre sang et nerfs. Nécessité d'une pensée réelle et imaginative pour la compréhension de ces relations. Exemple d'une pensée actuelle dénuée d'esprit.

TROISIÈME CONFÉRENCE Berlin, 20juin 1916

Paroles à l'occasion du décès du colonel Helmut von Moltke. L'ensemble des douze sens humains en tant qu'expression microcosmique du passage solaire macrocosmique dans les douze maisons zodiacales. Nécessité de distinguer les sens diurnes, vespéraux et nocturnes. Evolution entre la simple sensation intérieure du corps et la perception immédiate de l'âme d'autrui. Signification des colonnes de jakim et Boas pour la vie terrestre et cosmique. Tolstoï et Keeley. L' « ascension » de Hermann Bahr ; une présentation de la véritable signification spirituelle du meurtre du prince.

QUATRIÉME CONFÉRENCE Berlin, 27 juin 1916

La quadruple constitution de l'être humain dans son entier en tant que résultat du développement humain dans les quatre états planétaires. Développement et édification des corps physique et éthérique sur terre. Leur déconstruction par l'action du moi et du corps astral. Destruction et édification à court terme entre les actions du corps physique et du moi; consommation lente des forces éthériques par les forces astrales tout au cours de la vie. Nécessité des connaissances spirituelles pour la compréhension des réalités de la vie.

CINQUIÈME CONFÉRENCE Berlin, 4 juillet 1916

Signification des éléments lucifériens et ahrimaniens dans la vie humaine et recherche de l'équilibre entre les forces unilatérales. Nécessité de considérer les symptômes. Compréhension des véritables actions de l'esprit et recherche de l'équilibre entre la vie de Pâme et les processus du monde extérieur. Le Mystère du Golgotha en tant qu'événement central du développement de la Terre sous l'aspect de son histoire symptomatologique.

SIXIÈME CONFÉRENCE Berlin, 11 juillet 1916

La science spirituelle en tant qu'impulsion pour l'édification de la vie dans la réalité extérieure. L'aspiration à la véracité en tant que prémisse à toute activité scientifique et artistique. Exemple de mensonges. Nécessité et possibilité d'une nouvelle compréhension du Christ par la science spirituelle.

SEPTIÈME CONFÉRENCE Berlin, 18 juillet 1912

Le caractère d'image onirique que prend l'édifice de la réalité du monde fourni par la perception sensible quotidienne, par la pensée, par le sentiment et par la volonté. Possibilité d'éveil aux vécus d'une réalité spirituelle universelle supérieure. Transition entre la pensée ordinaire du plan physique et la pensée imaginative impulsée par le monde spirituel. Rapport entre participation ouverte au monde par le sentiment et les aptitudes musicales lors des incarnations. Compréhension orientale et occidentale du Christ. Aptitude pour l'âme groupe, individualisme et égoïsme. Fécondation de toutes les activités civilisatrices en tant que tâche de la science spirituelle. La société anthroposophique en tant que porteuse de la science spirituelle et les conditions de son action publique.

Informations supplémentaires