Univers (l') la terre et l'homme

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
28,00 €
ISBN : 2-88189-262-2
N° de GA : 105
Communication :
Conférences
Traduction : Burlotte, Raymond
Édition année : 2015
Éd. précédente : 1999 Triades
Nbre de pages : 270
Reliure :
Relié
Format : 12 X 18
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

 

Première conférence, Stuttgart, 4 août 1908

L'ancienne Égypte et notre époque

Les rapports profonds entre l'antique culture égyptienne et notre culture moderne. Les pyramides et le sphinx. Le temple grec. L'église romane. La cathédrale gothique. La polis grecque et le citoyen romain. Isis et l'enfant Horus. La Madone et l'enfant jésus. Le cheminement du Christ vers la Terre. Les momies égyptiennes et le matérialisme moderne.

Deuxième conférence, 5 août 1908

La sagesse antique et la nouvelle sagesse apocalyptique

La polarité de l'Univers et de la Terre: opposition du monde psychospirituel et du monde physique matériel. Le sommeil dans le temple en Égypte et les forces de guérison des maladies à partir de l'esprit et de la sagesse d'Isis. L'importance des pensées abstraites pour la pédagogie. L'évolution de l'homme depuis l'époque lémurienne : de la fécondation par l'environnement à la reproduction sexuée. Le développement de la conscience du moi. La répétition de cette évolution sous forme de connaissance au cours des cultures postatlantéennes. L'importance d'une conception spirituelle pour une future possibilité de guérir consciemment les maladies à partir de l'esprit.

Troisième conférence, 6 août 1908

Les règnes de la nature et ceux des entités spirituelles

Les entités suprasensibles qui sont actives dans les êtres naturels. Le je, centre de l'homme. Les âmes-groupes des animaux, des plantes, et des minéraux. La Terre, être vivant et sensible, éclairé par le Soleil. Perspectives d'avenir pour la connaissance des êtres de la nature. Les anges, les archanges, les archées et leur action sur les éléments corporels de l'homme.

Quatrième conférence, 7 août 1908

Les manifestations extérieures des entités spirituelles dans les éléments et les phases de l'évolution cosmique

L'action des anges, des archanges et des archées dans l'eau, l'air et la chaleur sur la Terre. La lumière, vêtement des esprits de la forme. La tâche planétaire de ces esprits solaires. Les lieux de séjour et les champs d'action d'êtres spirituels encore plus éle- vés. La formation de notre système solaire. Les forces solaires et les forces lunaires: leur action sur la Terre et sur l'homme en devenir. L'ouverture des sens vers l'extérieur et le début de la conscience du je chez l'homme. Le mythe d'Osiris.

Cinquième conférence, 8 août 1908

L'évolution de l'homme et l'évolution cosmique

Les entités spirituelles qui progressent et celles qui restent en arrière. L'apparition des règnes naturels depuis le stade saturnien jusqu'au stade lunaire de la Terre. Les ancêtres des règnes naturels terrestres : Les hommes-animaux, les animaux-plantes et les plantes-minéraux. Le rôle du gui dans le mythe de Balder et de Loki. Les modifications de la conscience au cours de l'évolution de l'humanité. Le sacrifice des trônes, des kyriotetes, des dynamis et des exousiaï au cours de l'évolution. La collaboration des Élohim, esprits solaires lumineux, et de Jéhovah, esprit lunaire ténébreux.

Sixième conférence, 10 août 1908

Les esprits de la forme sont les régents de l'existence terrestre L'achèvement de la forme humaine au milieu de l'Atlantide. Certains êtres humains ont échappé à ces forces formatrices et se sont durcis prématurément pour former les différentes formes animales. L'intervention des esprits lucifériens dans l'évolution de l'humanité avant que l'homme ne dispose d'un je, et ses conséquences. Le retard de la venue et de l'action du Christ, l'acte qui contrebalance l'intervention prématurée de Lucifer. L'action de Jéhovah au moyen de lois venues de l'extérieur. La formation des différentes races est une conséquence du durcissement prématuré dans certains systèmes organiques du corps humain.

Septième conférence, 11 août 1908

Les formes animales sont l'expression figée de certaines passions humaines Le corps malléable de l'homme pendant la période lémurienne. Le rejet progressif des animaux supérieurs au cours de l'évolution humaine. La répétition spirituelle de ce fait pendant l'ancienne Égypte. La forme poisson du corps humain est un écho des formes solaires encore unies à la Terre. Le symbole du poisson dans les Mystères. La forme serpent du corps humain est un écho du moment quia précédé la sortie de la Lune. Les entités de Mercure et de Vénus étaient les instructeurs de l'humanité sur l'Atlantide. Les figures des mythologies grecques et germaniques sont des souvenirs de l'Atlantide.

Huitième conférence, 12 août 1908

La relation de l'homme avec les différents corps célestes La formation des planètes et les entités qui s'y développent. La transformation du Soleil en étoile fixe. Les conditions de la vie terrestre et l'évolution individuelle de l'être humain. L'action compensatrice du Christ: force spirituelle solaire sur la Terre. L'incorporation de la sagesse sur l'ancienne Lune. La mission de l'existence terrestre : un amour toujours plus élevé. Le principe du Christ est l'impulsion qui permettra à la Terre de se réunir à nouveau au Soleil. La signification ésotérique de la croix. L'homme, être terrestre, solaire et cosmique. Les étapes supérieures de la conscience.

Neuvième conférence, 13 août 1908

Les cultures postatlantéennes et la conquête du plan physique Les migrations des Atlantes et leur mélange avec d'anciennes populations en Europe, en Asie et en Afrique. La disparition de l'expérience des entités spirituelles et l'ouverture des sens au monde matériel chez les peuples européens et orientaux. L'expérience du je au sud de l'Europe et en Asie centrale. Les modifications de la conscience dans les cultures indienne, perse, chaldéenne et égyptienne. La conscience du moi dans le peuple élu de l'Ancien Testament. Jéhovah prépare le « Je suis ». La lumière reflétée et la lumière directe du ChristSoleil. Le mariage du spirituel et du physique chez les Grecs et chez les Romains.

Dixième conférence, 14 août 1908

Les modifications du rapport entre l'homme et le monde spirituel La vie de l'homme dans le monde spirituel après la mort à l'époque lémurienne jusqu'à l'expérience de l'entité du Christ, et le souvenir que la culture égyptienne en a eu : le jugement des morts. La conquête progressive du monde physique, l'acquisition de la conscience du moi dans l'existence terrestre, et la perte de la vision d'êtres spirituels supérieurs après la mort. Comment des êtres humains qui sont restés dans le spirituel sont porteurs d'entités élevées Wotan et Bouddha, instructeurs des peuples germaniques et mongols. L'incarnation de l'individualité du Christ, l'esprit du Soleil, dans le corps humain de jésus de Nazareth, jusque dans le squelette. Comment l'humanité déchue peut remonter du monde physique au monde spirituel lumineux.

Onzième conférence, 16 août 1908

Les rapports entre les époques de cultures postatlantéennes La place particulière de la culture gréco-romaine et les rapports mystérieux entre les trois cultures suivantes et les trois précédentes. La formation des castes et des races dans le passé et la libre différenciation spirituelle de l'humanité dans l'avenir. Le culte d'Osiris en Égypte et le rôle central du Soleil dans la conception copernicienne de l'Univers. La résurgence de l'énigme du sphinx dans le problème de l'évolution humaine aujourd'hui. La scission entre le savoir et la foi. L'apparition de la pensée logique lors de la descente dans la matière sensible. La sagesse égyptienne et la foi chrétienne dans la sagesse Rose-Croix. La réunion de la science moderne et de la sagesse Rose-Croix : reflet de la troisième culture postatlantéenne dans la cinquième. Le rapport de l'ésotérisme chrétien moderne et du bouddhisme.

Informations supplémentaires