Signes et symboles occultes

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
38,00 €
ISBN : 2-88189-143-8
N° de GA : 101
Communication :
Conférences
Traduction : Lescourret, Laetitia
Édition année : 1998
Nbre de pages : 320
Reliure :
Relié
Format : 12 x 18
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

Première conférence, Berlin, 7 octobre 1907

Mythes et légendes nordiques

Signification des signes et symboles occultes. Ancienne clairvoyance et développement des nouvelles facultés (perception extérieure, savoir compter, calculer, porter un jugement) à l'époque de l'Atlantide. Liens entre l'édification du corps physique de l'homme et le monde astral, illustré par la légende germanique de la naissance du monde. Niflheim et Muspelheim. Formation du système neuro-cérébral, des systèmes sanguin et nutritif. Acquisition de la conscience du moi par intégration de la tête éthérique dans la tête physique. Le frêne cosmique Yggdrasil. Ymir et Audhumbla : l'homme pensant, le principe des sexes, coeur, langage.

Deuxième conférence, Berlin, 14 octobre 1907

Mythes nordiques et persans

Propriétés particulières du monde astral. Réalité objective des mondes supérieurs restituée par les maîtres anciens (Raphaël, Cimabue) dans leurs tableaux. Entités du monde astral, leur représentation dans le mythe persan. Ameshas Spentas et Yazatas et leur action au cours de l'année. Relations des Ameshas Spentas avec le Soleil et des Yazatas avec la Lune. Thor, dieu de la légende germanique et Thrud, sa fille.

Troisième conférence, Berlin, 21 octobre 1907, matinée

Organes en voie de disparition et de développement dans le corps humain. La physionomie de la mort

Conte mongol de la mère à l' oeil unique, qui cherche son enfant perdu. Les systèmes sanguin, nerveux et glandulaire sont respectivement l'expression du moi, du corps astral et du corps éthérique. Tendance au durcissement et à l'amollissement du corps astral, signification et lien avec certaines maladies : tuberculose, rachitisme. Intégration du corps astral dans le corps physico-éthérique et transformation des organes sexuels à partir d'organes végétaux antérieurs. Hermaphrodite. Le secret du vol des oiseaux. La physionomie de la mort sera vaincue dans l'avenir.

Quatrième conférence, Berlin, 21 octobre 1907, soirée

Légendes germaniques

Les divinités des Ases (Asura) Wotan, Thor et Tyr et leur lutte contre Loki, le dieu du feu venu du Sud et sa descendance : le loup Fenris, le serpent Midgard, Hel. La langue commune des Atlantes. La division des hommes en différents peuples et le morcellement de la langue unique par les Ases engendrent la guerre. Mise en place de l'alternance veille-sommeil, naissance des maladies. Evolution passée et à venir des organes sensoriels. La glande pinéale. Aspect prophétique du mythe germanique du crépuscule des dieux. Le poème de Waltharius. Conclusion de l'Assemblée générale.

Cinquième conférence, Berlin, 28 octobre 1907

Mythologies germanique et persane

Création du monde dans la mythologie germanique et la mythologie persane et signification des images vivant dans ces légendes. Évolution antérieure de la Terre; incorporation du fer à la Terre. Naissance de la chaleur du sang à partir de la chaleur régnant dans l'atmosphère de la Terre. Flux nerveux et mouvement du sang; forces de pensée, de sentiment et de volonté. Le corps physique humain est un temple. Le fait d'avoir reconnu la place de l'homme dans l'ensemble du monde cosmique donne naissance aux concepts moraux les plus élevés.

Sixième conférence, Berlin, 13 novembre 1907

Les premiers chapitres de la Genèse

États antérieurs de la Terre et degrés de conscience de l'homme. Description de ces différentes étapes d'évolution dans la Bible (1er chapitre de la Genèse).

II. MAGIE BLANCHE ET MAGIE NOIRE

Berlin, 21 octobre 1907, après-midi

(à l'occasion de l'Assemblée générale de la Section allemande de la Société théosophique)

Magie blanche, et magie noire

Fausses idées répandues dans les milieux théosophiques à propos du terme de magie ». Signification de l'égoïsme en tant que protection contre le mauvais usage des forces occultes. Erreurs existant dans les théories relatives à la vie sociale. Clairvoyants, mages, initiés. Nécessité d'un accord avec les guides de l'humanité. Méthodes d'enseignement de la magie noire. La crainte, point de départ de l'exercice de la magie noire. Gilles de Rais. Le plan d'évolution de la Terre élaboré par la « Loge blanche». L'atome, plan miniature d'évolution de la planète Terre. Les symboles occultes de Naqiel et de Soradt. Action du Soleil et de la Lune. Qui est en droit de diffuser l'enseignement occulte.

III. SIGNES ET SYMBOLES OCCULTES DANS LEUR RAPPORT AVEC LES MONDES

ASTRAL ET SPIRITUEL

Première conférence, Stuttgart, 13 septembre 1907 196

Relation des signes occultes avec les mondes astral et spirituel. Le pentagramme, symbole de

l'homme. La lumière, image de la sagesse. Transformation et ennoblissement du corps astral par un travail d'assimilation de la sagesse et évolution future de la Terre. Entraînement en vue d'acquérir la lumière intérieure. Lumière de la sagesse et musique des sphères. Harmonie des sphères et mouvements des planètes. La perception chez les Atlantes. Rapport entre les proportions du corps humain et celles de l'Arche de Noé.

Deuxième conférence Stuttgart, 14 septembre 1907

De l'effet de l'architecture et des formes sur l'homme. Le gothique, création des initiés, son opposition au monde des formes entourant l'homme moderne. Passage de l'Atlante à l'homme postatlantéen; dimensions de l'Arche de Noé. Les symboles du serpent, créature de la terre, du poisson, créature de l'eau, du papillon, créature de l'air et de l'abeille, créature de la chaleur.

Troisième conférence Stuttgart, 15 septembre 1907

Symbolique des nombres. Le un, symbole de la divinité une et indivisible. Le deux, nombre de la manifestation. Le nombre trois, involution et évolution dans les exemples tirés de la nature et de l'histoire; création à partir du néant. La triade en tant que lien entre le divin et la manifestation (le visible). Le quatre, symbole du cosmos ou de la Création. Le cinq, nombre du mal. Le développement du cinquième élément constituant l'entité humaine confère à l'homme autonomie et liberté mais aussi la possibilité de faire le mal. La signification du cinq en liaison avec les maladies et le cours de la vie humaine. Le sept, nombre de l'accomplissement. L'unité indivisible au sens pythagoricien.

Quatrième conférence Stuttgart, 16 septembre 1907

Les sceaux de l'Apocalypse. Description des sceaux de la grande salle du Congrès de Munich (mai 1907). Les sept sceaux de l'Apocalypse, symboles de l'évolution de l'humanité. Le symbole de la Rose-Croix. De l'effet stimulant et illuminateur des sceaux sur l'âme humaine et de l'effet destructeur qu'ils peuvent engendrer en cas de profanation du spirituel.

Cinquième conférence Cologne, 26 décembre 1907

Prise de conscience du rapport de l'homme au monde environnant. Le monde extérieur, manifestation des composantes psychiques et spirituelles présentes derrière les choses. Le psycho-spirituel des animaux, des plantes et des minéraux. Le moi-groupe des animaux au niveau astral; son élément fondamental, la sagesse. L'élaboration de la sagesse, élément fondamental du moi de l'homme. Douleur et bien-être dans les règnes végétal et minéral. Dans l'enseignement occulte, les symboles ne sont pas seulement contemplés, ils doivent faire l'objet d'une expérience et d'une compréhension intérieures. Signification occulte du svastika et du pentagramme.

Sixième conférence Cologne, 27 décembre 1907

Moi-groupe et moi individuel. Les divers degrés de perfection des . éléments constitutifs de l'homme. Préalable indispensable à la maîtrise future des lois du vivant: le mystère du caractère sacramentel des actes de l'humanité. Manifestation des éléments constitutifs du corps physique (organes des sens, glandes, nerfs, sang) et du corps éthérique (homme, lion, taureau, aigle); diversité des manifestations selon les différentes races humaines. Les âmes-groupes humaines (tribus), leur durée de vie et leur métamorphose. Le phénix. La symbolique des mots en occultisme et sa signifcation dans l'apprentissage spirituel.

Septième conférence Cologne, 28 décembre 1907

Formes et nombres, leur sens spirituel. Action des forces d'imagination et de sensation sur le physique-corporel en l'homme, dans les époques antérieures et actuellement. Expérience des formes architecturales; leur retentissement dans l'édification du corps humain dans les incarnations à venir (cathédrale gothique, Arche de Noé, Temple de Salomon). Monde des images et monde des sons. Rapports numériques dans les mouvements des planètes et la musique des sphères. Méditation à propos du bâton de Mercure (caducée).

Huitième conférence Cologne, 29 décembre 1907

Représentations en images, supports nécessaires à l'apprentissage spirituel. Pensée libérée des sens. Forme et vie, décomposition et maladie, opposées sur le plan astral. Reflet, dans l'âme, des natures supérieure et inférieure de l'homme. Signification du sens des forces dans le signe de croix. Le Saint-Graal. Le coeur et le larynx, organes du futur. Le principe de la répétition (corps éthérique) et de l'aboutissement (corps astral). La Rose-Croix. La force intérieure des symboles chiffrés; la musique spirituelle des rapports entre les nombres. 1: 3: 7 : 12, rapport entre eux des éléments constitutifs de l'homme. Le symbole du miroir.

IV NOËL

Noël. Une étude tirée de la sagesse de la vie (Vitaesophia)

Berlin, 13 décembre 1907

Comment étaient ressenties et vécues les grandes fêtes de l'année aux époques antérieures; situation actuelle. La signification plus profonde de la fête de Noël. Communion de l'homme et de la nature. Âme individuelle de l'homme, moi-groupes des animaux et des végétaux. Le Christ, Esprit de la Terre. Le Mystère du Golgotha, un événement cosmique : l'union du moi christique et de la Terre. La compréhension du Mystère de Noël et la nouvelle perception de l'esprit dans les fêtes annuelles.

Informations supplémentaires