Réincarnation et karma

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
22,00 €
ISBN : 2-88189-012-1
N° de GA : 135
Communication :
Conférences
Traduction : Hannedouche - H. Bideau
Édition année : 2007
Nbre de pages : 163
Reliure :
Relié
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

Notions nécessaires du point de vue de la science moderne pour aborder les notions de réincarnation et karma. Réflexion essentielle sur la réincarnation et sur les lois de la destinée : comment le karma agit . Deux articles de 1903. Passage du noyau psycho-spirituel humain par des vies terrestres successives. Expérience réelle de la réincarnation par le souvenir, dû au sentiment ainsi que par la culture de la pensée. Effets karmiques d'une incarnation à l'autre.

Premier article : Réincarnation et Karma : 1903 - in GA 34

«  Notions nécessaires du point de vue de la science moderne. »

         (...) de ces causes et ces effets dans la vie présente, si là tout paraît équivalent, il faut que j'en recherche les correspondances dans une vie passée et dans une vie future ; tel est le contenu de la loi du karma. (...) Car de celle-ci, il fait de la vie ; il n'enrichit pas seulement le savoir, il donne à l'homme la force de parcourir les chemins de l'existence. Il lui montre d'où il vient et où il va. Et il le lui montre au-delà de la naissance et de la mort si l'homme suit avec fermeté la direction que lui ouvre la connaissance. (...) Il saura que cela s'insère dans un courant qui va d'une éternité à une autre éternité.

Remarques de Rudolf Steiner :

(...) Les anthroposophes, eux aussi, pensent souvent qu'il est inutile de fonder la conviction du karma et de la réincarnation à l'aide des résultats de la science. Ils ne savent pas que ceci est la tâche des sous-races (les civilisations post-altantéennes, ndt) auxquelles appartiennent les habitants de l'Europe et de l'Amérique ; et que sans ce fondement les membres de ces races ne peuvent pas véritablement atteindre à la compréhension de la science spirituelle (...).

Deuxième article : Comment le karma agit : 1903- in GA 34

         On a souvent dit du sommeil qu'il est le frère cadet de la mort. (...) Cela donne une idée du lien qui rattache les uns aux autres les nombreuses incarnations par lesquelles passe l'esprit humain. (...) Comment ces vies diverses se rattachent-elles les unes aux autres ? Dans quel sens la vie d'un être humain est-elle l'effet de ses précédentes incarnations et comment devient-elle la cause ayant des effets dans des vies ultérieures ? (...) Ce lien qui rattache un être aux résultats de ses actions, c'est la loi du karma, qui règne sur l'univers tout entier. Le karma, c'est l'activité devenue destin.

Remarques de Rudolf Steiner :

(...) Si l'on n'a pas encore progressé assez pour les voir soi-même, il faut se les faire décrire. Je puis donner à tout homme l'assurance que les faits suprasensibles que je décris dans ce qui suit sont, pour celui dont les sens supérieurs sont ouverts, aussi ''réels'' que la baleine.

Première Conférence : Berlin, 23 janvier 1912

«  Comment accéder à une contemplation directe du noyau animique-spirituel »

         Le mode de nos pensées dépendant de la conformation des corps physico-éthérique. - Ce que l'homme emporte facilement et plus difficilement au-delà du seuil de la mort. - Reconsidérer sa vie passée et pratiquer la connaissance de soi – L'image contraire de la nature humaine lors de son incarnation actuelle. - Vision erronée de l'idée de réincarnation et de karma.- Abel Nids Henrik, mathématicien célèbre début du XIXe siècle ; le don des mathématiques : le penser. - L'organe auditif et son évolution à travers des vies successives. - Moqueries d'aujourd'hui = tourments de demain. - Les règles de conduite de notre âme. - Les sensations du penser, une force engendrant une cause dans la destinée humaine. - Qu'est-ce qui provoque la douleur ?

Deuxième Conférence : Berlin, 30 janvier 1912

« Nécessité du développement d'une capacité particulière de souvenir par le sentiment afin d'arriver à une expérience réelle de la réincarnation. Les élèves de Christian Rose-Croix. »

         Vers la fin de l'enfance jusqu'à la mort, le souvenir ou la mémoire, apparaissent. - Processus appartenant à notre faculté de mémorisation. - Recueillement et recherche de soi-même en rapport avec des vies antérieures. - Hasard, circonstance accidentelle, coup du sort, etc... et transformation de situation par une impulsion volontaire. - Exercice de réflexion intime de soi-même sur des circonstances vécues, mais non voulues. - Bismarck ; préparation de la guerre de 1866 Austro-allemande. - La vie représentative et la destinée d'un langage dans le cours des incarnations. - Les représentations pour l'âme désincarnée. - Frédéric Hebbel et son idée centrale sur Platon. - La kleptomanie : une impulsion de volonté. - Observation du développement de l'enfant en regard de l'évolution des trois aspects de l'âme. - Arthur Schopenhouer, un philosophe. - Exercice pour développer et plonger dans le contenu de l'âme. - Exemple d'expérience d'une crise karmique : l'inattention des hommes, avoir une réelle piété. - Christian Rose-Croix, une incarnation particulière au XIIIe siècle. - Appel (l') du Maître Christian Rose-Croix.-

Troisième Conférence : Stuttgart, 20 février 1912

« Expériences de la réincarnation et du karma par un entraînement de la pensée. »

         Considérations sur la destinée extérieure s'exprimant en deux groupes de faits : exemple : le hasard ; exercice pratique de l'évènement par l'édification d'un être imaginaire. - Élargissement de la mémoire .- Impressions des sentiments : un souvenir de l'âme. - Souffrances et douleurs : les surmonter, les traverser afin de pouvoir progresser. - Travailler en accord avec notre ''être plus intelligent''que nous-mêmes. - Mise en pratique d'exercices de la pensée. - Observation à titre d'essai afin de concevoir réellement que notre vie actuelle se relie à la vie précédente. - Développement de l'âme d'entendement et de l'âme de conscience dans ses rencontres relationnelles par le regard biographique. - Les liens du sang que nous créons avec le point de vue karmique. Éclairage sur notre conduite et nos devoirs grâce à la science spirituelle dans sa pratique.

Quatrième Conférence : Stuttgart, 21 février 1912

«  Exemples d'effets karmiques d'une incarnation à l'autre. Le système Copernic. »

         Une question de conscience : qu'est-ce qui conduit l'homme de notre époque à l'anthroposophie et ce qui en constitue la base de sa recherche ? - Idée (l') de la réincarnation et du karma, une conviction nécessaire pour notre époque moderne afin de ne pas se noyer dans la décadence. - La science spirituelle anthroposophique et sa mission. - Loi de la réincarnation et du karma : des forces dirigeantes de la vie extérieure. - Comment le karma agit à travers les différentes incarnations de l'être humain. - Notre place dans l'ordre universel, n'est pas le fait dû au hasard! - La civilisation humaine et le ''karma de groupe''. - Une complexité de plus en plus réelle pour l'avenir de l'humanité humaine. - Comment pouvons-nous pénétrer toujours plus davantage dans la Vérité de la réincarnation et du karma ? - Et si l'anthroposophie n'est pas prise au sérieux... - Le système du monde de Copernic : une nécessité d'avoir un esprit superficiel ; en opposition totale avec ce que l'humanité doit maintenant accepter comme enseignement sur ces Vérités. - Les liens karmiques unissant, la foi, la ferveur, le savoir, l'amour, le sentiment de soi, l'homme et la femme. - Le défaut d'amour : un appauvrissement des âmes dans notre civilisation moderne. - Impulsion, intervention du Christ, mission de la Terre, la culture du bouddhisme en occident : chois de divers chemins par l'âme humaine et leurs conséquences karmiques.

Cinquième Conférence : Berlin, 5 mars 1912

«  Force morale de la réincarnation et du karma. Jacob Boehme, Swedenborg, Lessing, l'idée de la réincarnation dans son ''Education du genre humain''. »

         L'emprise des entités lucifériennes avec une force décuplée agissante dans les coeurs des âmes humaines freinant la progression de l'évolution de l'humanité. - Avoir aujourd'hui soif du spirituel. - Différence importante à comprendre entre l'Anthroposophie et la Société anthroposophique. - Une impulsion nouvelle doit s'élever dans le mouvement anthroposophique : la nécessité de la connaissance des vérités fondamentales sur la réincarnation et sur le karma. - Dans les périodes de la Gnose, du Graal, de la Rose-Croix : un approfondissement sur la question du Christ et du christianisme ésotérique s'est largement créé. - Élargir ses sentiments grâce à la connaissance nouvelle des questions anciennes.- L'humanité actuelle est à la croisée de deux époques : celle de la superficialité et celle d'une intériorité profonde et nécessaire de l'âme et du coeur humain. - Sentiment de responsabilité. - Illusion (l') de la théorie d'avoir qu'une seule vie. - Choix des liens de la parenté de sang et autres liens, à travers le point de vue du karma : exemple : la formation d'une configuration familiale ; rencontres et liens qui se tissent entre les ''moi'' sur différentes vies. - Expressions de l'amour et de la compassion sous l'influence des idées de réincarnation et de karma. - La mission de la colère, la conscience morale, la prière, l'éducation de l'enfant, la biographie de la vie humaine, toutes, sont placées sur l'idée de la réincarnation et du karma. - Importance (l') de la mort et le vécu du moi chez l'homme, l'animal, la plante. - Mensonge (le) dans le sens karmique. - Notre penser actuel détermine notre conduite ensuite. -

 

Informations supplémentaires