Mort (La) métamorphose de la vie

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
28,00 €
ISBN : 2-88189-243-1
N° de GA : 182
Communication :
Conférences
Traduction : Bideau, Henriette
Édition année : 2012
Éd. précédente : Triades
Nbre de pages : 252
Reliure :
Relié
Format : 12 X 18
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

LES TROIS RÈGNES DES MORTS LA VIE ENTRE LA
MORT ET UNE NOUVELLE NAISSANCE
Berne, 29 novembre 1917
Le mystère du Golgotha. L’importance des sciences de la nature à notre époque. La théologie, obstacle à la compréhension du Christ. L’action des morts et du Christ sur la destinée humaine. La réapparition du Christ dans l’éthérique.

 

LA MORT MÉTAMORPHOSE DE LA VIE
Nuremberg, 10 février 1918
Les rapports avec les morts. L’action des morts dans le système nerveux et dans le sang. Le principe du retournement dans le commerce avec les morts. Endormissement et réveil. Liaison de la vie affective avec les représentations. Le rapport des vivants avec les êtres morts jeunes ou morts âgés, douleur causée par la compassion et douleur égoïste. Cérémonies funèbres pour les êtres morts jeunes et pour ceux qui sont morts âgés. La vie historique, sociale, éthique, dépend du commerce entre les vivants et les morts.

 

L’HOMME ET LE MONDE
Heidenheim, 29 avril 1918
L’action de la science de l’esprit sur la faculté de représentation, le sentiment et la volonté. Les représentations scientifiques sont destructrices dans le domaine social. L’homme, microcosme dans le macrocosme. Le laboratoire doit devenir autel. Maladresse due à une formation exclusive. L’intellect provoque la disparition de l’instinct. L’instinct doit être spiritualisé. Perception de l’esprit par « l’établissement d’un autre tempo ». L’école doit donner des impulsions pour toute la vie. Le « magister universel », Wilson.

 

SIGNES DES TEMPS EST, OUEST, EUROPE DU CENTRE
Ulm, 30 avril 1918
L’origine du mot « Gott ». Le corps de la Terre et l’âme de la Terre, la civilisation physique, la civilisation spirituelle. Les Églises. Que vénère-t-on communément comme étant « Dieu » ? L’Orient et la nouvelle spiritualité. Le léninisme, caricature la plus amère de l’évolution humaine. Tagore, la tâche de l’Europe du Centre entre l’Orient et l’anglo-américanisme.

 

LES HOMMES SE CABRENT CONTRE L’ESPRIT
Hambourg, 30 juin 1918
Rapports entre les vivants et les morts. Endormissement et réveil. Les morts, conseillers des vivants. Lloyd George, Matthias Erzberger. L’évolution de Goethe. Faust et Wagner. Méphisto, Lucifer et Ahriman. La psychanalyse. Otto Weininger. Max Dessoir. Oscar Hertwig. Gibbon. Treitschke. La sélection.

 

QUE FAIT L’ANGE DANS NOTRE CORPS ASTRAL ?
Zurich, 9 octobre 1918
L’action des Hiérarchies en l’homme. Les buts de l’humanité future : fraternité, liberté religieuse, compréhension de la nature spirituelle du monde. Les actions opposées de Lucifer et d’Ahriman : instincts sexuels, effets pathologiques des médicaments, mauvais usage de la technique.

 

COMMENT TROUVERAI-JE LE CHRIST ?
Zurich, 16 octobre 1918
L’athéisme est une maladie, la négation du Christ un malheur, la négation de l’esprit une forme d’imbécillité. Le mystère du Golgotha et la science. Harnack La situation de l’humanité à l’époque du mystère du Golgotha. L’année 333. Les Évangiles sont issus de la clairvoyance traditionnelle. Tertullien. L’année 666. Justinien. L’Académie de Gondishapur. Mahomet. Le concile de Constantinople de 869. Angelus Silesius. Johannes Müller. Le langage est un geste. Wilson et Herman Grimm

Informations supplémentaires