Mouvement (Le) anthroposophique

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
24,00 €
ISBN : 978-2-88189-272-1
Info livre
N° de GA : 258
Traduction : Jenni, Jean-Marie - Hériard Dubreuil, Joseph
Communication :
Conférences aux membres
Édition année : 2017
Nbre de pages : 216
Reliure :
Relié
Format : 19 X 12
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

Dornach, 10 juin 1923

Caractéristiques du mouvement anthroposophique. Âmes avec et sans patrie. Le wagnérisme en tant manifestation culturelle des 'âmes apatrides. Hans von Wolzogen. Constatations de Rudolf Steiner dans ces cercles : «il ne s'est jamais détaché du monde spirituel ». Sa connaissance de théosophes de l'orientation de Blavatsky. Lui-même se lia au conte de Goethe pour parler du monde spirituel. Isis dévoilée et Doctrine secrète de Blavatsky. Le bouddhisme secret de Sinnet. Le roman Les contes inévitables de Herman Grimm. Conférence sur la mystique tenues par Rudolf Steiner à Berlin.

Dornach, 11 juin 1923

Les âmes apatrides du 19e siècle tendent au spiritisme, aux écrits de Ralph Waldo Trine et à la société théosophique. Le corps de la Société et la conscience de soi de la Société théosophique. L'idéal de la Société anthroposophique : « La sagesse ne réside que dans la vérité ». La pensée centrale de la Philosophie de la liberté et les efforts pour la rattacher aux données de la civilisation afin de parler d'un monde spirituel fondé en lui-même. Les philosophies de Fichte, Schelling, Hegel, Solger, Robert Zimmermann. Rudolf Steiner a emprunté le nom d'« anthroposophie » à Robert Zimmermann. Topinard. Activité de conférencier dans le cercle de « Die Kommenden ». Fondation de la section allemande de la Société théosophique. Les écrits de Blavatsky, Schelling et Lawrence

Dornach, 12 juin 1923

Le phénomène Blavatsky et l'exigence de capacités de jugement. Ohm, Reis, Stifter, Julius Meyer, Gregor Mendel, Semelweis, et l'incapacité de jugement de notre temps. Action des écrits de Blavatsky sur les sociétés occultes. L'anthroposophie, l'analyse psychologique de Jung et Blavatsky. Jacob Boehme. Rigidification progressive du cerveau humain et l'empêchement des révélations intérieures. Expérience personnelle de Rudolf Steiner de l'incapacité de jugement de notre temps : conférences dans le Cercle Giordano Bruno sur Thomas d'Aquin.

Dornach, 13 juin 1923

Action de Blavatsky. Son orientation spirituelle mais anti-christique, comme Nietzsche. Les raisons de l'esprit anti-christique. La nostalgie de l'esprit en tant qu'effet des vies antérieures. Ordre social d'autrefois et sa correspondance avec les mystères. L'ordre social actuel pousse les êtres humains à rechercher quelque chose qui n'est pas terrestre. Blavatsky et la révélation des sagesses religieuses païennes antiques. Marche de l'anthroposophie des sagesses païennes aux sagesses chrétiennes.

Dornach, 14 juin 1923

L'anti-christianisme et sa guérison. Nécessité d'une nouvelle voie des mystères pour retrouver le mystère du Golgotha. Forces directrices des deux premières périodes du mouvement anthroposophique. Les traditions de la Société théosophique. Exemple de la notion de temps dans le kamaloca et l'ouvrage Théosophie. Le congrès de Munich en 1907. L'influence indienne chez Blavatsky et Besant pour combattre l'Occident par l'Orient. L'Ordre de l'Étoile d'Orient et l'exclusion du mouvement anthroposophique de la Société théosophique. Les périodes de développement du mouvement anthroposophique.

Dornach, 15 juin 1923

Première période : développement des contenus fondamentaux de la science de l'esprit. Débat avec les sciences de la nature. Le périodique Lucifer-Gnosis. La deuxième période : explication des Évangiles, de la Genèse, des traditions chrétiennes. Édification de la compréhension anthroposophique du christianisme. Extension de l'anthroposophie par l'art et par les Drames mystères à Munich. Raisons de l'exclusion de la Société théosophique.

Dornach, 16 juin 1923

Résumé des deux premières périodes. L'opposition croissante dès le début de la construction du Goetheanum. Développement de l'eurythmie. L'opposition interne née de la déclaration Pensées pour la période de guerre. L'être Anthroposophie. La troisième période : fécondation et renouvellement des sciences et du social. Les conditions d'existence de la Société anthroposophique. Pour les trois principes de la Société : nécessité de trouver une forme généreuse pour l'étude comparée des religions et du monde spirituel.

Dornach, 17 juin 1923

Retour sur les sept dernières conférences. Dans l'anthroposophie s'est déversée une autre substance spirituelle que celle apportée par Blavatsky. Similitudes des formes d'expression pour se faire comprendre. Les points de départ de l’anthroposophie : la Philosophie de la liberté, La conception du monde de Goethe et son « Conte ». Opposition entre la conception des anciens Égyptiens et la science actuelle : l'être humain était au centre de l'ordre du monde, l'ordre social était gouverné par les étoiles et les impulsions morales étaient puisées aux étoiles. De la science actuelle, l'être humain et l'élément divin sont exclus. Considérations de Rudolf Steiner concernant : Nietzsche, Haeckel, Philipp Reis, Jans Robert Mayer, Paracelse et van Helmont. Le rythme des 21 ans et le danger de sombrer dans un état de latence. Nécessité de la responsabilité et de la détermination personnelle.

Préface à la première édition de 1931 de Marie Steiner

Informations supplémentaires