Métamorphose de la vie de l'âme

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
28,00 €
ISBN : 2-88189-080-6
N° de GA : 59
Communication :
Conférences
Traduction : Ducommun, Georges
Édition année : 2009
Éd. précédente : 1983
Nbre de pages : 239
Reliure :
Relié
Format : 12 X 18
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

PREMIÈRE CONFÉRENCE Munich, 5 décembre 1909

Mission de la colère. La triple corporéité de l'être humain et le moi. La loi du développement du vivant, du psychique et du spirituel. La transformation consciente par la moi des éléments de la corporéité en éléments spirituels. L'effet de l'activité inconsciente du moi sur l'âme de sensation, d'entendement et de conscience. Le moi comme arme à double tranchant; égoïsme et abnégation. La colère comme élément d'éducation du moi dans l'âme de sensation. Colère et amour. Le drame d'Eschyle: Prométhée enchaîné. Prolongement et transformation du mythe de Prométhée par le christianisme.

DEUXIÈME CONFÉRENCE Berlin, 22 octobre 1909

Mission de la vérité. Le moi humain entre égoïsme et devoir imposé à soi-même. Education de l'âme de sensation par le triomphe sur la colère. Education de l'âme d'entendement et de sentiment par l'amour de la vérité. Exigence du sens de la vérité: se libérer de soi-même: (Harrimann, Grimm, Solger, Zimmermann, mathématique). Vérité comme chemin vers l'union des êtres humains. Les deux formes de la vérité apparaissant par la pensée prospective et rétrospective. Pandore de Goethe. Prométhée et la pensée prospective, Epiméthée et la pensée rétrospective. L'idéal de l'acte lié au logos.

TROISIÈME CONFÉRENCE Berlin, 28 octobre 1909

Mission de la dévotion. Le «Chorus mysticus» dans le Faust de Goethe; l'éternel féminin. Développement de l'âme humaine par la colère et la vérité. Formation de l'âme de conscience par la pensée conduite à l'inconnu par l'amour dans le sentiment et l'abnégation dans la volonté; la dévotion éducatrice de l'âme de conscience. Dangers des devoirs imposés à soi-même, évitement de l'exaltation. Dévotion dans l'éducation et dans l'éducation de soi. Les gestes de la dévotion. La dévotion dans la jeunesse et la force d'action dans la vie à l'âge mûr. L'«union mystique», et l'éternel masculin.

QUATRIÈME CONFÉRENCE Munich, 14 mars 1910

Le caractère humain. Unité du caractère exigée chez l'être humain. Le moi et les éléments de l'âme chez l'être humain, le caractère résultant de leur harmonie individuelle. Transformation, dans le sommeil et après la mort, des vécus en aptitudes. Le caractère comme fruit d'existences antérieures et apparaissant progressivement dans l'âme et le corps. La statue de Laocoon. Formation et transformation du caractère par l'éducation et l'éducation de soi. Les septénaires dans le développement humain et leur relation. Expression du caractère dans la gestuelle et la mimique; la physionomie, la forme du crâne. Goethe et le crâne de Schiller.

CINQUIÈME CONFÉRENCE Berlin, 25 novembre 1909

La nature de l'égoïsme. Les formes justifiées et injustifiées de l'égoïsme. La nature de l'être humain formé de neufs corps. Rapport de l'égoïsme au corps de sensation et à l'âme de sentiment. Lois de l'auto-correction de toute existence. L'âme d'entendement et l'âme de conscience dans leur rapport avec l'égoïsme. L'idéal de l'accord harmonieux entre le monde extérieur et le monde intérieur. La question de l'égoïsme dans le Vilhelm Meistre de Goethe. (Les années d'apprentissage. Mignon. Confessions d'une belle âme. Le principe de la composition des «Années de voyage». La province pédagogique. Macarie).

SIXIÈME CONFÉRENCE Berlin, 5 mai 1910

La conscience morale de l'être humain. Les représentation de la conscience au cours de l'histoire (Eckhart, Fichte, Carneri, Rée; Socrate, Platon). Apparition progressive du concept de conscience. Déploiement de l'activité du moi dans les éléments de l'âme; la formation préalable des corps constitutifs de l'être humain par l'action extérieure. Apparition de la conscience avec l'intégration du moi au sein de l'âme. La conscience comme reflet de l'esprit cosmique correcteur à l'adresse du moi encore faible. Le drame d'Oreste chez Eschyle et Eurypide. Rapport de l'impulsion du Christ avec la conscience.

SEPTIÈME CONFÉRENCE Berlin, 12 mai 1910

Mission de l'Art. Goethe et Wagner à propos de la mission de l'art. Début de l'art poétique en Occident avec Homère. Influence des esprits divins, spirituels; écho de la conscience originelle clairvoyante. Apparition de l'imagination artistique. Apparition du symbole et de l'image en Orient; de l'hymne et du poème en Occident. Confluence des deux éléments dans le drame grec (Eschyle). Dante: intervention du moi se donnant naissance à lui-même. Shakespeare: Le monde de la poésie englobant la multiplicité des moi humains. Mission de l’art : union des trames de l’esprit originel avec celles de la spiritualité future.

Informations supplémentaires