Métamorphose de la conscience au cours des âges

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
32,00 €
ISBN : 2-88189-257-8
Info livre
N° de GA : 108
Traduction : Jenni, Jean-Marie
Communication :
Conférences
Édition année : 2015
Nbre de pages : 368
Reliure :
Relié
Format : 12 X18
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

À propos des mondes supérieurs

Vienne, 21 novembre 1908      
Monde astral et monde du dévachan. Les expé­riences de l'âme dans le monde astral. Les entités du monde astral. À propos des migrations d'oi­seaux. Âmes groupes des animaux et leurs contre-images. Michaël et le dragon. Le monde végétal sur le plan astral. Principe de la répétition ; le corps éthérique. Principe de l'exclusion ; le corps astral. Collaboration du corps éthérique et de l'astral ; exemple de la formation de la colonne vertébrale. Moi des animaux, moi des plantes. Expérience de l'âme dans le dévachan.

Qu'est-ce que la connaissance de soi ?

Vienne, 23 novembre 1908      
Les quatre degrés de l'authentique connaissance de soi. Le premier degré repose sur la conscience diurne et l'usage des organes sensoriels : connais­sance de l'environnement. Le deuxième degré qui observe l'action du soi dans le corps éthérique reconnaissance de l'appartenance familiale, eth­nique et nationale, où sont les données du passé et les perspectives du futur ? Libération de l'individu des liens de la lignée générationnelle par l'éduca­tion de soi et la transformation des talents et des facultés. Changement de l'aura. Le troisième degré est la reconnaissance de l'action du karma qui agit dans le corps astral. Le plus haut degré de la connaissance de soi répond à l'acquisition des connaissances sur les rapports de notre Terre ; connaissance de soi par la connaissance du cosmos.

La vie entre deux réincarnations

Breslau, 2 décembre 1908       
L'entité humaine et ses quatre constituants à l'état éveillé et à l'état endormi. Sommeil et mort. Le tableau des souvenirs trois jours et demi après la mort. Dépôt du corps éthérique. Temps du kama­loca. Dépôt du corps astral. Le cadavre astral. Entrée dans le dévachan. Amitié et amour mater­nel, leur signification. L'activité de l'être humain dans le dévachan et sa préparation à une nouvelle naissance.

Les Dix Commandements

Stuttgart, 14 décembre 1908   
Nature des inspirations au cours des périodes culturelles successives. Enseignement des Rishis issu du dévachan supérieur. Les enseignants de l'époque perse élevés au dévachan inférieur. Ensei­gnants égyptiens et leur élévation au plan astral. Le peuple de Moïse élu pour la réception des manifes­tations du monde spirituel recouvert peu à peu d'un voile. Mission de Moïse : se représenter Dieu dans l'image du moi. Les Dix Commandements et le commandement du moi. Traduction et explication des Dix Commandements en vue de révérer le divin afin de mettre le développement extérieur physique de l'être humain en accord avec le divin.

Du chemin de connaissance

Pforzheim, 17 janvier 1909      

Joie et douleur dans les trois règnes de la nature Les corps célestes, théâtres des entités spirituelle Descente du Christ du Soleil sur la Terre. L'expé­rience de Paul devant Damas. Les influences de Lucifer et d'Ahriman dans le développement de l'humanité. Karma de l'humanité, séismes et érupt­ions volcaniques. L'apaisement des éléments de la nature par l'action de l'esprit du Christ dans le coeur humain.

À propos de la loi karmique

Saint Gall, 21 novembre 1909  
Karma et cause d'un événement dans la vie hu­maine par une action antérieure. Exemples d'effets karmiques entre la naissance et la mort : alcoo­lisme, colère, vénération, professions obligées. Influences karmiques des vies antérieures. Consé­quences de la disharmonie entre hérédité et charges des incarnations antérieures. Effets des expériences vécues dans l'âme de sensation, dans l'âme d'entendement et dans l'âme de conscience. Les formes du crâne. Causes karmiques d'acci­dents. Signification de la mort. Compréhension de l'événement du Christ et de sa signification pour atteindre le but final de l'évolution.

Hymnes à la nuit de Novalis

Berlin, matinée, 26 octobre 1908

Vie de Novalis. Famille, études, profession ; son rapport avec les mathématiques. Expériences spiri­tuelles, réminiscences d'incarnations antérieures. Sophie von Kühn. Les Hymnes à la nuit. Novalis et le mystère du Golgotha.

Novalis le voyant. Le Mystère de Noël

Berlin, 22 décembre 1908

L'expérience de Damas de Novalis. Reconnais­- sance en le Christ du « Dieu de l'avenir », du « fils de l'homme ». La fête de Noël. Annonce du Christ par les initiés de l'Atlantide et dans les cultures post-atlantéennes. Le mystère du Golgotha. Le Christ chez les morts. L'événement du Golgotha et début de la capacité d'action dans le monde spiri­tuel à partir du monde physique. Le Mystère de Noël, germe d'avenir du Christ.

Lecture des contes

Berlin, 26 décembre 1908

Explication à partir des réalités spirituelles situées derrière le monde des contes. Les contes du Petit tailleur, du Brin de romarin et de l'Oiseau d'or. Vie terrestre et perception de l'environnement spirituel par l'âme de sentiment, l'âme d'entendement et l'âme de conscience ; les contes comme retentisse­ment des ces expériences. Discussions de plusieurs motifs de contes géants, nains, femme sage, soeur, formes ensorcelées, mariage. Contes des trois fils du roi et de leurs sœurs ; combats avec des dra­gons. Restes de clairvoyance atavique dans les contes.

III

L'Anthroposophie face à la philosophie

Berlin, 14 mars 1908   
Apparition du subjectivisme dans la philosophie et comment le surmonter par la science de l'esprit. Apparition chez Aristote du premier système phi­losophique ne tirant ses concepts que de la source de la pensée. Une technique de pensée, une logique formelle qui a donné l'assise durant des décennies à la pensée philosophique chrétienne ainsi qu'au courant de culture arabe. La scolas­tique, nominalisme et réalisme. Le subjectivisme, filet dans lequel s'est embourbée la philosophie de Kant. Rapport du sujet à l'objet. Nécessité d'une distinction entre représentation et concept. Signi­fication de la construction intérieure des concepts. Pensée non liée aux sens.

De la philosophie

Berlin, 20 mars 1908
Marche de la philosophie depuis l'Antiquité. Développement de la pensée conceptuelle à partir de l'ancienne clairvoyance. L'aristotélisme et ses conséquences dans la scolastique et l'arabisme. Quelques concepts de la théorie de la connais­sance : forme et matière ; catégorie et concept de catégorie, les universaux ante-rem et port-rem. Nomi­nalisme et réalisme. Le dépassement du kantisme.

De la logique formelle I

Berlin, 20 octobre 1908
La mission de la logique formelle. Lois de la pen­sée correcte. De la nature des concepts. Qu'est-ce que la perception, la sensation, la représentation ? Distinction entre représentation et concept. Déroulement du concept et déroulement de la représentation. Lien entre représentations par as­sociation ou aperception. Regroupement des concepts en jugements, des jugements en conclu­sions. Limites de la logique formelle.

De la logique formelle II

Berlin, 28 octobre 1908
Théorie du concept, du jugement et de la conclu­sion. Différenciation des concepts selon ampleur et contenu. Formes des jugements : affirmatif-négatif, particulier-universel, absolu-hypothétique. La figure simple de conclusion. Répartition de Kant entre analyse et synthèse. Différence entre vérité formelle et vérité existentielle. Critères de validité des jugements.

De la philosophie et de la logique formelle

Munich, 8 novembre 1908
Impuissance actuelle de la pensée et de la concep­tualisation philosophique face aux progrès exté­rieurs des sciences naturelles. Erreurs de pensée et habitudes de pensée. Nécessité d'une technique de la pensée. Logique, enseignement du concept, du jugement et de la conclusion. À propos de la réfutation de Kant de la preuve ontologique de Dieu.

Formation des concepts - les catégories de Hegel

Berlin, 13 novembre 1908
Perception, représentation, concept. Position du réseau de concepts envers la réalité sensible et la réalité suprasensible. Se mouvoir dans les concepts purs selon la méthode de Hegel. La théorie des catégories. Formation des catégories par Hegel dans la première partie de sa Science de la logique. Concordance entre concept et réalité.

Formation pratique de la pensée

Karlsruhe, 18 janvier 1909
La vraie pensée pratique et les habitudes de pensée. Comment acquérir une attitude juste en­vers la pensée ? Culture de la pensée par l'exercice. Approfondissement de la force de pensée. Exercice de renforcement de la mémoire. Exemples d'erreurs de la pensée. À propos de l'importance d'une pensée adéquate.

ANNEXE

Friedrich Nietzsche à la lumière de la science de l'esprit

Düsseldorf, 10 juin 1908
La personnalité de Nietzsche et son rapport à la culture matérialiste du 19e siècle et à l'hellénisme. Quelques données de la biographie de Nietzsche, sa maladie, son rapport à la musique. Schopen­hauer. Richard Wagner. Quelques pensées à pro­pos de la philosophie à l'époque tragique des Grecs. La naissance de la tragédie, Ainsi parlait Zarathoustra. Le concept de surhomme. Impos­sibilité de Nietzsche de trouver dans la culture extérieure de son époque les réponses aux nostal­gies et aux idéaux qui animaient son âme.

De la mission de Savonarole

Berlin, 27 octobre 1908
Double aspect du christianisme à la Renaissance. Dans la vie intérieure et dans la puissance séculière de l'Église. Savonarole, la conscience du christia­nisme.

Un chapitre de l'histoire occulte, les Rishis

Stuttgart, 13 décembre 1908   
Modifications des expériences psychiques post­mortem au cours de l'histoire. Les initiés des diverses époques culturelles. Importance de l'évé­nement du Golgotha pour la vie ici-bas et pour la vie entre la mort et une nouvelle naissance.

Histoire occulte I

Nuremberg, 16 décembre 1908           
Différence des expériences de l'âme dans la vie post-mortem avant et après la venue du Christ. La conscience de l'Atlantéen, sa compagnie vivante avec les entités spirituelles divines. La vie dans le monde physique et dans le monde spirituel lors de l'époque indienne, de l'époque perse, de l'époque égypto-chaldéenne et de l'époque gréco-romaine. L'événement du Golgotha et la mission du Christ dans le pays des morts. Signification de cet événe­ment pour les trois mondes dans lesquels vit l'être humain.

Histoire occulte II

Nuremberg, 9février 1909      
La germination des forces futures de l'âme. Les initiés de l'Atlantide, les lieux des oracles, les capacités des êtres humains. Lesquelles de ces facultés seront transportées dans la culture post­atlantéennes ?

Informations supplémentaires