Lire et entendre le monde spirituel

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
19,00 €
Éditeur : Éditions Novalis
ISBN : 2-910112-55-1
N° de GA : 156
Communication :
Conférences
Traduction : Bideau, Geneviève
Édition année : 2006
Nbre de pages : 221
Reliure :
Broché
Format : 14 X 21
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

LIRE ET ENTENDRE LE MONDE SPIRITUEL

Première conférence, Dornach, le 3 octobre 1914

Un lire et un entendre occulte en tant que méthode de recherche en science de l'esprit. À propos d'un compte rendu du livre La Théosophie. Faire siennes de nouvelles formes de jugement, de penser, de ressentir au sujet du monde spirituel. L'importance du penser, du ressentir, du vouloir sur le plan physique en tant que préparation pour l'investigation du monde spirituel. Différence de modes de perception dans le monde physique et dans le monde spirituel. Le frein mis à l'égoïté dans la méditation. Expériences de l'âme dans l'apprentissage du lire occulte. La chute dans l'abîme, l'éclatement en trois parties. L'apprentissage de l'entendre occulte.

Deuxième conférence, le 4 octobre 1914

L'organisme physique en tant qu'appareil réfléchissant l'expérience faite au contact des choses du monde extérieur. Expériences du corps astral dans le monde spirituel, reflétées dans le corps éthérique : images de réalités spirituelles. Exemple concernant l'expérience de séries d'images spirituelles. Distinction entre la clairvoyance primitive et la clairvoyance évoluée. Vocalisme cosmique et consonantisme cosmique.

Troisième conférence, le 5 octobre 1914

Expérience du vocalisme cosmique. « Se trouver à la porte de la mort ». Pensées et représentations humaines en tant qu'images- ombres d"imaginations réelles. Les entités de la hiérarchie des angeloi: Au sujet de l'exercice de l'intérêt aimant pour le monde et ses phénomènes. Le monde des animaux en tant que physionomie de la nature, le monde des plantes en tant que mimique, le monde minéral en tant que gestuelle de la nature. La faculté de métamorphose en d'autres êtres. Le mal, un mauvais usage de forces spirituelles supérieures.

Quatrième conférence, le 6 octobre 1914

Conditions d'espace et de temps dans l'acquisition de représentations spirituelles de l'essence des angeloi; des archangeloi; des archai. L'expérience du Verbe des mondes. Reflet des sept voyelles cosmiques dans le corps éthérique et des douze consonnes cosmiques dans le corps physique. Perception dans le monde spirituel pendant la vie entre la mort et une nouvelle naissance. À propos de la juste façon de lire les livres de la science de l'esprit. L'organe futur du penser au stade de Jupiter et de Vénus de la Terre.

TEMPS DE L'ATTENTE

Dornach, le 7 octobre 1914

Le lien de Christian Morgenstern au mouvement de la science de l'esprit. L'âme de Christian Morgenstern après la mort en tant que guide spirituel des âmes qui ont éprouvé sur terre l'aspiration au spirituel. Goethe, Herman Grimm et Morgenstern dans leur rapport aux mondes suprasensibles. Herman Grimm en tant que représentant de l'aspiration au spirituel du dix-neuvième siècle, ce siècle de l'attente. La science de l'esprit vient combler cette attente. L'essence de l'eurythmie. Les aspects pédagogique, hygiénique et artistique de l'eurythmie.

COMMENT FAIT-ON ENTRER L'EXISTENCE DANS LE MONDE DES IDÉES ?

Première conférence, Dornach, le 12 décembre 1914

De l'essence de la mémoire humaine. Le corps astral en tant que lecteur de l'écriture occulte. Le caractère sacré de l'art de l'écriture dans les temps anciens ; la genèse de l'art de l'imprimerie. Le rapport de Goethe aux couleurs. La vie de l'homme au sein de l'âme du peuple ; la signification des préjugés concernant le-peuple, de la sympathie et de l'antipathie pour une âme du peuple précise.

Deuxième conférence, le 13 décembre 1914

Le passage du moi dans le corps astral, de l'expérience consciente à l'expérience inconsciente, sur l'exemple des expériences du goût. Possibilités d'une thérapie par les plantes. Pensées dans le livre de Maeterlinck Le trésor des pauvres et dans les Discours à la nation allemande de Fichte, exemples de l'aspiration à un renouveau de l'évolution spirituelle humaine. Impulsions de la science de l'esprit pour un style artistique. La formation de la forme humaine sous l'influence du cosmos.

Troisième conférence, le 19 décembre 1914

Comment l'homme peut-il entrer avec ses concepts et ses représentations dans une réalité ? La perception du monde en images-reflets. Le chapitre final du livre Les Énigmes de la philosophie. Développement de certaines facultés par le travail d'assimilation de la philosophie. Le monde objectif des pensées ; le monde des hiérarchies. Le mourir de la pensée dans le corps physique. Monde des images et monde des réalités. Comment l'homme peutil conférer la réalité au monde des images ? Les impulsions morales de l'homme et leur importance pour les hiérarchies.

Quatrième conférence, le 20 décembre 1914

La transformation de la culture unilatérale de la tête en une conception du monde incluant l'homme tout entier est la tâche de la science de l'esprit Séparation et réunion de l'art, de la science et de la religion. Expérience artistique. Métamorphose de l'organisme humain dans l'évolution future de Jupiter. Formes architecturales du Goetheanum.

CÉLÉBRATION DE NOËL

Première conférence, Dornach, le 26 décembre 1914

La fête de Noël de la compréhension renouvelée du Christ. La descente du Christ sur terre à partir de hauteurs spirituelles. Les diverses conceptions d'un médiateur divin dans le culte de Mithra, dans le manichéisme et dans la gnose. Saint Augustin et Faust. La compréhension renouvelée du Christ.

Deuxième conférence, Bâle, le 27 décembre 1914

Le Christ cosmique et la naissance de la connaissance du Christ en nous. Le règne de la force du Christ dans le devenir historique. Leopold von Ranke. "La province pédagogique" de Goethe. Un ancien dit de la gnose et un poème de Christian Morgenstern.

Informations supplémentaires