Liberté (la) de penser et les mensonges de notre époque

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
27,00 €
Éditeur : Éditions Triades
ISBN : 2-85248-212-8
N° de GA : 167
Communication :
Conférences
Traduction : Burlotte, Raymond
Édition année : 2014
Éd. précédente : 2000
Nbre de pages : 318
Reliure :
Broché
Format : 14 X 21
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

Première conférence, 13 février 19I6

Le passé et le présent dans l'esprit de l'homme

A propos de quelques poèmes de Friedrich Lienhard et Wilhelm Jordan. L'art dit " moderne " : une sorte de délire qui agite le monde. Exemples tirés des " Frères Karamazov " de Dostoïevski, et notamment l'épisode du Grand Inquisiteur. Nécessité de se faire des jugements sur le monde qui nous entoure. Comment l'oeuvre de Tolstoï a été falsifiée.

Deuxième conférence, 7 mars 1916

L'entité psychospirituelle de l'homme

Comment l'homme se perçoit lui-même intérieurement. Le rôle du souvenir. Des entités spirituelles travaillent sur nos pensées, nos sentiments et nos impulsions volontaires. L'hérédité n'explique pas les facultés de l'individu. Karl Christian Planck : un " idéaliste " qui avait annoncé la première guerre mondiale dès 1880. Le matérialisme mène à la stérilité du penser.

Troisième conférence, 28 mars 1916

Quelques traits de lumière sur les impulsions profondes de l'histoire

L'histoire ne connaît que l'aspect extérieur des événements. H.P. Blavatsky : une personnalité hors du commun. Comment l'occultisme britannique agit pour que l'esprit anglo-saxon régisse notre époque. Les confréries occultes s'entendent entre elles pour produire certains enchaînements d'événements. La mise en captivité occulte d'H.P. Blavatsky. La Théosophical Society et les "mensonges conscients " de Mrs Besant.

Quatrième conférence, 4 avril1916

Le signe, l'attouchement et le mot

Les hommes percevaient autrefois le monde élémentaire. Les trois formes de respect dans le Wilhelm Meister de Goethe. Le signe, l'attouchement et le mot tels qu'ils sont pratiqués chez les francs-maçons agissent sur le corps éthérique, donc sur l'inconscient,, si l'on n'a pas d'abord cultivé une connaissance de l'esprit. Ces pratiques permettent d'utiliser les hommes à certaines fins. Les écrits d'Éliphas Lévi et l'activité de Papus vont dans ce sens. L'influence des fraternités occidentales en Russie. Les hauts grades de la franc-maçonnerie. Une nouvelle façon d'éduquer les génies viendra de Russie. Peu après l'an 2000, la plus grande partie de l'humanité tombera sous l'influence de l'Amérique, et une sorte de loi interdira aux hommes de penser. Les égarements de la médecine. Tandis que les jésuites et les francs-maçons se combattent extérieurement, des hauts dignitaires des deux tendances s'entendent sur des buts communs.

Cinquième conférence, 13 avril1916

La révélation originelle de l'humanité

Le sublime architecte de l'univers. L'action des esprits élémentaires dans la nature. L'architecture grecque et la clairvoyance. Vitruve. La disparition de toute relation directe avec le monde spirituel au XVème siècle. Savonarole et Pic de la Mirandole. Amos Comenius : le fondateur de l'éducation moderne, et ses relations avec des confréries occultes ; exemples tirés de sa Pansophie. À propos de travaux médicaux sur l'hystérie. Comment certaines connaissances spirituelles pénètrent l'humanité : le Golem de Gustav Meyrink.

Sixième conférence, 18 avril 1916

Considération pascale

Les symboles de la résurrection, celle d'Hiram et celle du Christ Jésus. La fête de Pâques en lien avec le cosmos. La lumière lunaire et son action sur l'âme humaine. Les pensées trop courtes des hommes d'aujourd'hui : exemples d'E. von Hartmann, G.T. Fechner et de quelques autres spécialistes. La Société anthroposophique et les cycles de conférences. " Vendredi saint " du monde et " Pâques " du monde

Septième conférence, 25 avril 1916

Le mensonge existentiel de notre époque

La recherche du Verbe perdu. Le corps éthérique humain porte en lui tout le règne animal, le corps astral le règne végétal, et le moi le cosmos minéral. À propos de la façon dont un critique parle du poète Christian Morgenstern. Les mensonges de la presse. La science de la nature et la science de l'esprit seront amenées à se compléter. Les corps éthériques des soldats morts jeunes peuvent aider l'humanité.

Huitième conférence, 2 mai 1916

L'Utopie de Thomas More

Henri VIII et la fondation de l'Église anglicane. Thomas More et l'Utopie. Étude de quelques passages de l'Utopie. Celle-ci repose sur des expériences du monde astral qui n'ont pas été totalement amenées à la conscience. L'influence des fraternités occultes dans la mort de Thomas More : une illustration de ce qui se trame derrière ce qu'on nomme l'histoire.

Neuvième conférence, 9 mai 1916

Rite et symbole. L'État jésuite au Paraguay

La tâche de l'enseignement des Mystères à l'époque gréco-latine. L'influence des jésuites sur le corps astral des hommes, illustrée par leur action au Paraguay (1610-1768). Comment on manipule l'opinion. Une étude " scientifique " des petites annonces. Comment un homme peut être à la fois très intelligent et faible d'esprit. L'eurythmie ridiculisée ou de la difficulté de présenter correctement la science de l'esprit.

Dixième conférence, 16 mai 1916

Les forces qui s'opposent à l'esprit. Vérités fondamentales du christianisme

On admire Goethe, Schiller, etc., sans les comprendre. Un pamphlet de Kotzebue qui ridiculise ces grands esprits. La triple compréhension de l'événement du Christ : Jésus de Salomon, Jésus de Nathan, et le Christ lui-même. Comment la 19ème sourate du Coran parle de l'enfant Jésus de Nathan. Notre cerveau est un reste de l'ancienne période lunaire de l'évolution.

Onzième conférence, 23 mai 1916

Un épisode tiré de la Haggada juive

Une légende à propos du roi Salomon. Les pieds de l'homme le rattachent à la Terre. Rire et pleurer. La sagesse de Salomon et l'énigme de la mort. L'enseignement de Zarathoustra et la doctrine de la prédétermination chez les musulmans. Les apports différents de chacun des deux Jésus. Le savoir scientifique s'avère incapable de maîtriser les faits.

Douzième conférence, 30 mai 1916

L'homo oeconomus

Présenter l'antique sagesse orientale comme si elle était encore valable est luciférien. Exemple du livre d'Omar al Raschid Bey : le But sublime de la connaissance. L'Homoncule de Robert Hamerling illustre ce qu'est le scientifique matérialiste. L'homo sapiens a été remplacé par l'homo oeconomus.. Le Renouveau de l'Autriche du Dr. Renner. Comment on dénigre le Christ et le Mystère du Golgotha. Le roman Emanuel Quint, le fou en Christ de Gerhart Hauptmann. La Critique du langage de Fritz Mauthner.

Informations supplémentaires