Liberté et nécessité dans l'homme et dans l'univers

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
16,00 €
Éditeur : Éditions Novalis
ISBN : 2-910112-40-3
N° de GA : 166
Communication :
Conférences
Traduction : Bideau, Geneviève
Édition année : 2003
Nbre de pages : 131
Reliure :
Broché
Format : 13 X 21
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

Repères (Geneviève Bideau)

PREMIÈRE CONFÉRENCE Berlin, le 29 janvier 1916

Le passé présente l'image de la nécessité. L'avenir laisse ouverte la possibilité de la liberté. La table des antinomies de Kant. Limitation de la logique quand l'homme s'approche de l'infini. Exemple des nombres. Exernple de l'horloge de Prague. Une subtile réalité élémentaire est le fondement des événements extérieurs. Dans le spirituel, la vérité paraît souvent autre que dans le physique. Dans le physique on peut trouver, dans le suprasensible, on peut seulement regarder. Le Mystère du Golgotha, un acte libre. Haeckel et l'événement de la guerre

DEUXIÈME CONFÉRENCE Berlin, le 27 janvier 1916

La légende de l'horloge de Prague et l'intervention des forces ahrimaniennes et lucifériennes. Dans le monde physique règne la loi de cause et d'effet. Dans le devenir historique, les événements doivent être jugés d'après leur valeur propre. Un jugement dépréciant sur le Faust de Goethe. Dans les actions humaines, liberté et nécessité sont mêlées. La nature fut jadis un acte.libre des Dieux. Les idées passées des Dieux nous apparaissent sous la forme de la nécessité. Ce qui est pensée en nous sera plus tard nature extérieure

TROISIÈME CONFÉRENCE Berlin, le 30 janvier 1916

À l'aide de l'exempe de trois maîtres d'école sont exposées trois façons de se situer par rapport à la vie : l'une dans le sens ahrimanien, une autre dans le sens luciférien et une autre dans le sens du progrès de l'évolution. Dans le cours du devenir, il faut connaître les forces secrètes qui dirigent les événements. Des expériences prénatales peuvent pénétrer les actions de leur flux. Chez l'homme, l'hérédité et l'être spirituel confluent. Exemple du facteur et de son accompagnateur. En apprenant de la vie, on acquiert des forces

QUATRIÈME CONFÉRENCE Berlin, le 1er février 1916

La confluence du monde romain et des Germains est le fondement de l'évolution historique ultérieure. Des impulsions spirituelles font irruption dans le devenir historique. Pour Spinoza, la liberté est une illusion. Même ce qui est raté est nécessaire. La punition doit renforcer la conscience. L'oeuvre qu'est le Faust était fondée dans l'évolution. La plus grande liberté existe lorsqu'on fait ce qui est historiquement nécessaire. Vide du devenir unjversel pour certaines impulsions de l'évolution. Pour le vouloir des angeloï, ce sont les intentions qui sont importantes. L'animalité en l'homme est la cause des actes criminels. La science de l'esprit est actuellement nécessaire. Nous pouvons nous y adonner dans la liberté. D'intentions justes naît ce qui est juste

CINQUIÈME CONFÉRENCE Berlin, le 8 février 1916

Au plan physique, le moi vit sous forme d'acte de volonté. Au Moyen Âge, l'homme faisait encore l'expérience d'une réalité aurique. À l'avenir, l'expérience du monde deviendra plus aride, la volonté perdra sa force. Par la science de l'esprit naissent une conscience de la réalité aurique, un renforcement de la volonté. Schopenhauer. Exemple d'une personnalité, Ziehen, qui n'arrive pas jusqu'à la volonté et pas à la responsabilité. Une autre personnalité, Drews, nie l'existence du Christ. Le rêve et l'ivresse exercent leur emprise sur les hommes. Le développement du penser et de la volonté est nécessaire. Par l'impulsion du Christ est trouvé le moi véritable. Alors surgit aussi le souvenir rétrospectif de vies antérieures

Informations supplémentaires