Fondation (La) de la société anthroposophique universelle

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
38,00 €
ISBN : 2-88189-107-1
N° de GA : 260
Communication :
Conférences
Traduction : Choppin, Sophie
Édition année : 1999
Nbre de pages : 318
Reliure :
Broché
Format : 15 x 22
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

 

Préface de Marie Steiner à la première édition de 1944

L'année 1922 comme point culminant de l'activité publique du Dr Steiner et comme point de départ de la mise en oeuvre d'actions perturbatrices. L'incendie du Goetheanum. Le Dr Steiner met énergiquement l'accent sur la tâche de la Société anthroposophique. La constitution de la Société anthroposophique universelle. Le Congrès de Noël lié à un drame infini. Ce que cela signifiait pour le or Steiner de se charger du karma de la Société. La grave maladie du Dr Steiner au début de l'année 1924 et ses conférences jusqu'au 28 septembre 1924.

Allocution de Rudolf Steiner à l'occasion de la représentation d'eurythmie

Dornach, 23 décembre 1923
L'eurythmie en tant qu'art issu du fondement même de l'anthroposophie. L'art ne peut se déverser dans le développement de l'humanité que s'il porte des forces de nature suprasensible ; avec une orientation matérialiste de la pensée, l'art ne peut pas se développer. Les liens de l'imagination, de l'inspiration, de l'intuition avec l'eurythmie, la récitation, la déclamation.

Le programme du Congrès de Noël

Ouverture du Congrès de Noël par Rudolf Steiner

24 décembre 1923, 10h du matin
La signification du fait que le Goetheanum et la Société anthroposophique aient leur centre sur le sol suisse. Remerciements à Albert Stefen pour sa conférence.

 
 

Conférence d'ouverture faite par Rudolf Steiner Lecture des statuts

24 décembre 1923, 11h15 du matin
Les ruines du Goetheanum sont un symptôme de la situation mondiale en général. Le mouvement anthroposophique comme lien avec les sources primordiales de tout ce qui est humain dans le monde spirituel. La Société anthroposophique comme enveloppe du mouvement anthroposophique. Ce que nous apprennent les dix années d'expériences. Les raisons qui ont conduit à prendre en charge la présidence. La Société anthroposophique universelle, ses statuts, son activité entièrement publique, le libre accès aux manuscrits et leur protection morale. L'action non voilée à l'égard du mouvement anthroposophique à l'aide des exemples de l'eurythmie, de la récitation et de la déclamation ainsi que de la thérapeutique médicale. Lecture des statuts accompagnés à chaque fois d'explications. Rudolf Steiner propose les membres du Comité directeur.

Pose de la Pierre de Fondation de la Société anthroposophique par Rudolf Steiner

25 décembre 1923, 10h du matin
La pose idéelle et spirituelle de la Pierre de Fondation, rédigée sous forme de sentences, pour le renouveau de l'antique parole des mystères « Connais-toi toi-même ». Le dernier volet de la Pierre de Fondation, l'effet harmonisant de la connaissance de l'homme. Appel à fonder une véritable communauté d'êtres humains en faveur de l'anthroposophie, pour le progrès du monde.

Assemblée de fondation de la Société anthroposophique universelle

25 décembre 1923, 11h15  du matin
Rapports des représentants des Sociétés nationales.

 

Séance du Comité directeur et des secrétaires généraux des Sociétés nationales ainsi que de leurs secrétaires

25 décembre 1923, 14h30
Réponses aux questions concernant l'admission des membres, les classes, l'élection des secrétaires généraux, la diffusion de la conception anthroposophique dans l'opinion publique.

Suite de l'assemblée de fondation

26 décembre 1923, 10h du matin
La Société anthroposophique et les liens entre le domaine public et l'ésotérisme authentique. Les paroles de la Pierre de Fondation et les commentaires de Rudolf Steiner. Rapports des secrétaires généraux Lecture des statuts. Le déroulement du congrès.

27 décembre 1923, 10h du matin
Les paroles de la Pierre de Fondation et les commentaires de Rudolf Steiner. Débat général: contribution à l'hebdomadaire < Das Goetheanum ». Les tâches du Comité directeur central. Le rapport de la Société anthroposophique en Suisse avec la branche au Goetheanum. Les classes et les sections. Le débat spécial sur les paragraphes 1 à 3.

28 décembre 1923, 10h du matin
Les paroles de la Pierre de Fondation et les commentaires de Rudolf Steiner. Le débat spécial sur les paragraphes 4 et 5 (avec des propositions de Rudolf Steiner concernant les directeurs des sections) ainsi que sur les paragraphes 6 à 14. Ajout du paragraphe 15 relatif au Comité directeur de fondation et réponses aux questions posées. Note complémentaire au paragraphe 2. Adoption des statuts à la troisième lecture.

 

Exposé de Rudolf Steiner au cours de l'assemblée de l'Association des écoles suisses

28 décembre 1923, 1 après-midi
Les conditions sociales actuelles rendent impossible le financement d'un grand nombre d'écoles Waldorf. La nécessité de fonder précisément en Suisse une école véritablement libre en tant qu'école modèle. La base financière pour une école libre en Suisse.


Réunion du Comité directeur de la Société anthroposophique universelle, des secrétaires généraux des Sociétés nationales avec leurs secrétaires et des branches suisses

29 décembre 1923, 8h30 du matin
La société anthroposophique suisse et ses relations avec la branche au Goetheanum et la Société anthroposophique universelle. La cotisation normale à payer pour chaque membre à la Société anthroposophique universelle. Exposés des secrétaires nationaux sur la cotisation des membres. Souvenirs de Rudolf et Marie Steiner concernant leur travail à Berlin.

Suite de l'assemblée de fondation

29 décembre 1923, 10h du matin
Les paroles de la pose de la Pierre de Fondation avec les commentaires de Rudolf Steiner. Interventions des délégués concernant le sujet des adversaires et celui de la Société anthroposophique libre.

30 décembre 1923, 10h du matin
Les paroles de la pose de la Pierre de Fondation et les paroles de vérité de Noël. Interventions des membres concernant le mouvement de la jeunesse, le travail en Angleterre, l'école libre à La Haye. Les problèmes de la Société relatifs à la relève et à l'apparition publique. Le contenu des contributions destinées au bulletin d'information. Les adversaires en Hollande. La situation financière des écoles Waldorf. L'activité eurythmique en Amérique du Nord.

31 décembre 1923, 10h du matin
Les paroles de la Pierre de Fondation et les paroles de vérité de Noël. La résistance de divers domaines scientifiques face aux conceptions de la science de l'esprit. La nécessité de rassembler tous les domaines de la science en une conception du monde. Une impulsion doit partir de la Société anthroposophique afin de surmonter le gouffre entre l'art et la science. Les succès de la recherche anthroposophique. Il est urgent que la recherche anthroposophique trouve le lien avec la civilisation actuelle.

Conférence de Rudolf Steiner Le futur projet de construction à Domach

31 décembre 1923, le matin
La reconstruction du Goetheanum, les problèmes financiers, la forme future : le béton comme nouveau matériau de construction. La difficulté de parvenir à un style architectural avec du béton. Le plan sera une combinaison d'édifice circulaire et d'édifice angulaire. Les salles et les locaux, leur disposition dans le nouvel édifice. La toiture sera composée de surfaces. Les changements dans le mouvement anthroposophique depuis la construction du premier Goetheanum entraînent de nouvelles exigences pour le nouveau Goetheanum. Les paragraphes 5 et 7 des statuts.


Libre discussion des délégués suisses sous la direction de Rudolf Steiner
31 décembre 1923, 14h30

La présidence et l'administration de la Société nationale suisse. La représentation de ses branches lors des assemblées de délégués. L'information du public et de la Société à propos du Congrès de Noël. La politesse comme paragraphe non rédigé des statuts.

Conférence de Rudolf Steiner

La jalousie des Dieux, la jalousie des hommes. Rétrospective sur l'incendie du Goetheanum dans la nuit de la Saint-Sylvestre 1922-23

31 décembre 1923 au soir
L'incendie d'Ephèse et la parole transmise des temps anciens: la jalousie des Dieux. Les mystères comme lieu de rencontre et de compréhension entre les hommes et les « Dieux bons ». La jalousie d'entités divines lucifériennes et ahrimaniennes. L'événement du Golgotha réalisé par le Dieu capable du plus grand amour qui puisse exister. Ce qui était une affaire entre les dieux et les hommes devient à l'époque de la liberté une affaire qui se joue dans la vie physique de l'homme. La modestie avec laquelle la sagesse divine se manifeste sur la terre au Moyen-Age. L'enseignement d'un maître rosicrucien à un disciple: le lien des corps physique, éthérique et astral avec la terre; leur véritable appartenance aux hiérarchies; le lien particulier de l'homme avec la chaleur. "Le langage" de la nouvelle révélation spirituelle dans les formes et le contenu des images du Goetheanum. La statue de la déesse à Ephèse - la statue du représentant de l'humanité au Goetheanum. L'incendie du Goetheanum et la jalousie des hommes. Transformation de la douleur en fidélité et en force d'action au profit des impulsions spirituelles du Goetheanum.

Suite de l'assemblée de fondation

1 er janvier 1924, à 10h
Les paroles de la Pierre de Fondation. Interventions des délégués concernant le problème des adversaires et concernant les livres.

Conférence de Rudolf Steiner

La reconstruction du Goetheanum

1 'janvier 1924, le matin
La configuration des portails, fenêtres, piliers, colonnes et toit dans le nouvel édifice du Goetheanum. La configuration intérieure et extérieure en tant qu'édifice organique. Interventions des délégués concernant le financement du nouvel édifice. Réponses aux questions portant sur la cotisation normale des membres.

Paroles d'adieu et conférence de Rudolf Steiner

La juste manière d'entrer dans le monde spirituel

La responsabilité qui nous incombe

1er janvier 1924 au soir
Perspectives d'avenir de l'effort anthroposophique: empêcher que l'humanité ne rate, à cause du mauvais usage de la faculté de pensée utilisée exclusivement pour le monde matériel, le passage devant le Gardien du seuil qu'elle est appelée historiquement à réaliser. La tâche de Dornach comme lieu où il doit être parlé ouvertement des réalités spirituelles. Le refus nécessaire de faire des compromis et la véracité à l'égard de l'impulsion anthroposophique dans les diverses branches de la vie pratique. De l'espoir lié au Congrès de Noël. Le texte de la Pierre de Fondation.

Texte bilingue de la Pierre de fondation


Propos des membres


Postface de Marie Steiner à la première édition de 1944

Le travail du Dr Steiner après le Congrès, ses conférences, livres et articles en vue de poursuivre ce qui avait été entamé au cours du Congrès de Noël.

Paroles de bienvenue de Rudolf Steiner au cours du « Raout » 1er janvier 1924, 16h30 .

Notes sur la préface de Marie Steiner

Notes sur les exposés de Rudolf Steiner

Notes sur la postface de Marie Steiner

Registre de personnes avec indications biographiques

Informations supplémentaires