Expériences de la vie de l'âme

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
38,00 €
ISBN : 2-88189-025-3
N° de GA : 58
Communication :
Conférences
Traduction : Ducommun, Georges
Édition année : 1987
Nbre de pages : 378
Reliure :
Relié
Format : 12 x 18
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

La mission de la science de l'esprit

Première conférence Berlin, 14 octobre 1909

Les tournants dans le devenir de l'humanité. Le développement des forces de connaissance par la science spirituelle. Dépassement des limites de la connaissance selon Kant, par le jugement contemplatif de Goethe. Symboles, contes, mythes et traditions. Nécessité d'une transposition conceptuelle des résultats de l'investigation.

Ascèse et maladie

Deuxième conférence, 11 novembre 1909

Le développement des forces de l'âme et le caractère extensible des limites de la connaissance. L'homme quatripartite à l'état de veille et de sommeil. L'ascèse et l'éveil des forces de l'âme. Le symbole de la rose-croix. Fausse ascèse : affaiblissement corporel. Vraie ascèse renforcement de la vie de l'âme. Relativité du végétarisme. Fausse ascèse et maladie.

Bouddha et le Christ

Troisième conférence, 2 décembre 1909

La mentalité bouddhique démontrée par les entretiens entre le roi Milinda et le Sage Nagasena. Le bouddhisme comme religion de la délivrance. Le christianisme comme religion de la réincarnation. Le bouddhisme a-historique, le caractère historique du christianisme. Les béatitudes.

Quelques indications au sujet de la lune

Quatrième conférence, 9 décembre 1909

Les phases lunaires et le flux et reflux des marées. L'idée goethéenne d'une terre vivante. La triple relation psychique avec le soleil; les liens lunaires de l'homme endormi. Périodes lunaires et embryologie.

La science spirituelle et le langage

Cinquième conférence, 20 janvier 1910

Théorie scientifique du langage. Le développement de la nature humaine en 4, 7 et 9 éléments constitutifs. Le langage en tant que dernière trace de l'activité psycho-spirituelle avant l'intervention du Moi. L'organisation de l'instrument de la parole: une création de l'Esprit de l'air. L'emprise du Moi sur l'organisation antérieure. Caractère des langues chinoise, sémite, indo-germanique. L'Esprit du langage comme artiste préhumain. Rire et pleurer

Sixième conférence, 3 février 1910

La constitution de l'être humain. Le Moi et l'harmonie avec le monde extérieur. L'extension et la contraction du corps astral. Seul l'homme est capable de rire et de pleurer. Incidence sur le rythme respiratoire. La tragédie et la comédie.

Qu'est-ce que la mystique ?

Septième conférence, 10 février 1910

Le chemin de l'âme vers le noyau central de l'être. Effacement du monde sensoriel. Expérience intérieure de l'événement christique. La mystique comme chemin d'un monisme spiritualisé. La démarche inverse des monistes. La science spirituelle reliant la mystique et la monadologie. Imagination, inspiration, intuition. Les dangers de la mystique.

Nature de la prière

Huitième conférence, 17 février 1910

La prière comme stade préliminaire à l'expérience mystique. La mystique comme stade préliminaire à l'investigation spirituelle. L'influence du passé et du futur dans le présent. Les deux attitudes de prière correspondantes. La force de la prière et le développement du Moi. Le « Notre-Père ». Prière et art.

Maladie et guérison

Neuvième conférence, 3 mars 1910

L' « homme extérieur » (corps physique et corps éthérique) ; l'« homme intérieur » (corps astral et Moi). Le sommeil et le développement de l'homme intérieur: transformation des expériences en facultés. L'élaboration de la structure de l'homme entre la mort et la nouvelle naissance. La maladie, conséquence de la violation des frontières entre l'homme intérieur et l'homme extérieur. L'aspect positif de la guérison et de la mort. Le devoir de rechercher la guérison.

L'homme négatif et l'homme positif

Dixième conférence, 10 mars 1910

L'homme positif et son affirmation face au monde. L'homme négatif influençable par le monde. Le développement des éléments constitutifs de l'homme par rapport à la positivité ou négativité. Le danger de chacune de ces attitudes. Le principe et la pratique du végétarisme. Aristote, la positivité et la négativité.

Erreur et égarement mental

Onzième conférence, 28 avril 1910

Où est la limite entre la normalité et la déficience ? Le triple aspect des éléments constitutifs ainsi que des trois nuances de l'âme. Perturbation des rapports entre l'âme de sensibilité et le corps de sensibilité, l'âme de conscience et du corps éthérique, l'âme d'entendement et du corps physique.

Informations supplémentaires