Événement (L') du Christ

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
20,00 €
Éditeur : Éditions Novalis
ISBN : 2-910112-78-0
N° de GA : 127
Communication :
Conférences
Traduction : Bideau, Geneviève
Édition année : 2011
Nbre de pages : 272
Reliure :
Broché
Format : 14 X 21
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

Les différentes périodes de l'évolution de l'humanité et leur influence sur les constituants de l'homme
Mannheim, le 5 janvier 1911

Intériorisation des formes de l'âme pendant la période entre Augustin et Calvin. Dans la période des sciences de la nature, les forces de l'âme se tournent vers l'extérieur ; puis vient une culture spirituelle. Paracelse, exemple de la nécessité d'appréhender le monde de façon nouvelle à chaque époque. La religion, la science et la vie sociale doivent se transformer, conformément à la modification des constituants de l'homme d'époque en époque. Le passage, nécessaire à notre époque, du personnel à l'impersonnel se montre, dans le courant du déclin, dans le fait que la circulation de l'argent se détache de la personnalité et, dans le courant ascendant, dans le fait que la personnalité se tourne vers les puissances inspiratrices. Croyance moderne en l'autorité et peur des fantômes. Imbrication de la religion et du dogme. La méprise sur Aristote. La science de l'esprit deviendra un guide vers l'expérience religieuse, vers l'accès spirituel à la science et vers une nouvelle pratique de vie. Théosophie et antisophie. Une parole de Fichte.


L'influence des qualités morales sur le karma
Wiesbaden, le 7 janvier 1911

Confirmation de la théorie du karma dans la vie quotidienne. L'envie est due à une influence luciférienne, le mensonge est dû à une influence ahrimanienne. L'envie refoulée devient, dans la même incarnation, le penchant à la critique ; la tendance au mensonge refoulée devient la timidité. Des carences corporelles en sont la conséquence dans la vie terrestre suivante. L'étonnement est une fonction du corps astral. La disposition juste de l'âme de l'éducateur. Les causes d'une longue juvénilité et d'une sénilité précoce. Le conte de la cigogne est l'image d'une réalité.

Quelques éléments au sujet de l'intériorité de l'âme humaine et de son rapport au monde
Francfort, le 8 janvier 1911

L'âme de sensation transmet la réception des impressions extérieures du percevoir. Dans l'âme d'entendement ou de coeur, le moi apparaît. Isolement du monde par l'âme de conscience. Conflit entre l'opinion et l'affect. Intervention des anges à la frontière entre l'âme de conscience et l'âme d'entendement ou de coeur, des archanges entre l'âme d'entendement et l'âme de sensation. Là où nous entrons en relation avec le monde environnant, les esprits de la personnalité nous imprègnent de forces. Les entités lucifériennes agissent à l'encontre des anges, les entités ahrimaniennes à l'encontre des archanges. Sans les puissances adverses, l'homme ne pourrait pas développer de liberté. Après l'âme de conscience, l'âme d'entendement et de sensation doivent, elles aussi, devenir mûres pour la liberté. Responsabilité morale des membres d'un mouvement spirituel.


La relation entre les constituants de l'être humain et l'évolution de l'humanité, d'une part, et le cours de la vie, d'autre part. Le Fils de Dieu et le Fils de l'Homme
Munich, le 11 février 1911

Le lien plus lâche des corps éthérique et astral avec le corps physique dans la période de culture égyptienne permettait l'afflux de forces provenant d'entités supérieures. L'apparence extérieure de l'homme était une empreinte de son âme. L'accord entre la beauté de l'âme et du corps dans la période grecque. À l'avenir; l'homme devra aller chercher consciemment des forces dans le spirituel. Transformation de la forme enfantine. L'art des Grecs et l'art de l'avenir. La nécessité d'accueillir en soi des idées spirituelles. Le travail du moi sur les enveloppes dans les premières années de la vie. La sagesse de l'âme de l'enfance à l'époque de l'Inde antique. L'homme psychospirituel des trois premières années de la vie est le Fils de Dieu, le porteur de la conscience du moi est le Fils de l'Homme. Le déclin de la Terre correspond au dessèchement du corps physique de l'homme. DasAntlitzderErde, d'Eduard Sues


Sagesse, piété et sûreté dans la vie
Bâle, le 23 février 1911

II ne suffit pas d'acquérir théoriquement les vérités de la science de l'esprit. Le sens du passage de l'homme à travers les époques successives de culture. Rapports de nombres et légalités spirituelles. La périodicité de la vie selon Wilhelm Flief. Mort et nouvelle naissance. Patience et mesure, conditions préalables à une évolution spirituelle. Une connaissance de l'esprit imprégnée du Christ doit venir remplacer l'ancienne sagesse disparue. La tonalité propre à la description des étapes planétaires dans La science de l'occulte dans ses grandes lignes. Fichte à propos du lien intime de l'homme avec l'éternité. L'importance pour l'évolution terrestre que le corps astral soit imprégné de sagesse, le corps éthérique de piété, le corps physique de sûreté dans la vie.


Le travail du moi sur l'enfant. Contribution à la compréhension de l'entité du Christ
Zurich, le 25 février 1911

Dans les trois premières années de la vie, le moi modèle le cerveau sous la direction d'entités supérieures. Avec la prise de conscience du moi s'éteint son lien avec le monde spirituel. La dualité du Fils de Dieu et du Fils de l'Homme. La forme du crâne est le résultat d'incarnations antérieures. Donner vie aux forces du Fils de Dieu à l'âge ultérieur de la vie. Guérir par l'imposition des mains. Le lien entre le Fils de Dieu en l'homme et l'événement du Christ. Le sens profond des expressions bibliques. Trois différences entre l'homme et l'animal. Dans Jean le Baptiste, précurseur du ChristJésus, vivait un être angélique. La Terre, corps de l'humanité.


Comment les connaissances spirituelles s'écoulent dans la vie
St Gall, le 26 février 1911

Conséquences pathogènes d'actions moralement injustifiables. Les idéaux ont une action guérissante sur le corps astral. Insuffisance des écrits de vulgarisation sur la santé psychique. La victoire sur le matérialisme dans la conduite de vie par l'âme emplie de vérités spirituelles. La relation de l'homme avec le monde qui l'entoure par les rayons éthériques des mains. La fonction éthérique de la thyroïde. La relation du moi avec l'entourage par la tristesse et par le rire. La science de l'esprit pénétrée du Christ engendre la sûreté dans la vie.


Ossian et la grotte de Fingal
Berlin, le 3 mars 1911

La grotte de Fingal, une cathédrale créée par la nature. La renaissance des chants d'Ossian par Macpherson et leur influence sur l'Europe spirituelle. Le noyau du celtisme dans l'ancienne Érin. Dans le chant des bardes, des passions élémentaires prenaient vie, ensemble avec la force de l'antique clairvoyance. Les actes de courage au combat étaient une préparation à des actes de la vie spirituelle.

Allocution après l'exécution de l'Ouverture des Hébrides de Mendelssohn

 

L'importance de la recherche spirituelle pour l'agir moral
Bielefeld, le 6 mars 1911

Par un agir immoral, l'homme ne se nuit pas seulement à luimême, mais il nuit à l'humanité en tant que totalité. Percevoir que l'homme fait partie de l'organisme terrestre est une immense impulsion portant à la moralité. Avec la prédominance de la conscience matérialiste grandit l'antipathie contre de purs prêches moraux. Christ, l'image originelle de l'homme. Sur Jupiter apparaissent les conséquences physiques de l'immoralité et de l'opposition au Christ. De la vraie sagesse rayonne la moralité.


Aphorismes à propos du rapport entre la théosophie et la philosophie
Prague, le 28 mars 1911

La nécessité de formulations philosophiques précises. Alors que la philosophie actuelle se meut dans l'abstraction, la théosophie jette un pont du spirituel au factuel. Les concepts qui sont formés au contact de la perception extérieure doivent se rencontrer dans le champ conceptuel avec les concepts qui sont acquis par la perception spirituelle suprasensible. Le rapport du contenu de conscience à la réalité. Le moi englobe davantage que la sphère de la subjectivité. Le principe selon lequel rien de transsubjectif ne peut pénétrer dans le subjectif n'a qu'une valeur limitée. Le matérialisme masqué présent dans la théorie de la connaissance conventionnelle. Le devoir de connaître.

Considération particulière au sujet des conférences sur La physiologie occulte.

Le péché originel et la grâce
Munich, le 3 mai 1911

Presque toutes les religions traditionnelles ont perdu leurs vraies profondeurs. L'homme succomba à la séduction luciférienne avant l'entrée du moi. En raison de la culpabilité du corps astral, il descendit de plus en plus bas dans l'évolution du moi qui suivit. L'impact luciférien se perpétue dans l'hérédité. Le péché originel admis par l'ordonnance des mondes fit descendre l'homme des hauteurs spirituelles dans l'existence physique matérielle, afin qu'il puisse devenir un être libre. La personnalité, dans laquelle vivent, d'un côté, les pulsions astrales, de l'autre côté, des idées abstraites, doit tendre à atteindre de nouveau le spirituel, où elle sera emplie par une réalité spirituelle plus élevée, l'impulsion du Christ. La grâce acquiert ainsi la même valeur que le péché originel.


La mission de la nouvelle révélation de l'esprit
Copenhague, le 5 juin 1911

L'aspiration à une vraie connaissance de soi. Le signe de la rosecroix. La vraie et la fausse tolérance. Connaître la réincarnation et le karma dans le processus de la vie. Le sens des vies terrestres successives. La connaissance purement spirituelle doit être relayée par une perspective spirituelle. L'événement du Christ, centre de gravité unique de l'évolution. Le danger de l'erreur et la force victorieuse de la vérité.

Paroles d'introduction au cycle La direction spirituelle de l'humanité.


Foi, amour, espérance
Vienne, le 14 juin 1911

Socrate disait qu'on peut enseigner la vertu. Le passé de la Terre et le passé de l'humanité dans leur triple réalité. Le moi est le présent de l'homme. L'avenir de l'homme. Aux trois forces fondamentales de l'homme correspond la triade de la foi, de l'amour, de l'espérance. L'homme reste lié à ses actes. L'idée des vies terrestres successives dans L'éducation du genre humain de Lessing. Les vérités de la science de l'esprit sont la nourriture vivante de l'âme humaine.


Symbolique et « fantaisie » en rapport avec le DrameMystère L'Épreuve de l'âme
Berlin, le 19 décembre 1911

Le passage dans la vie actuelle de Capésius à une vision spirituelle. Le conte du miracle de la source. Le monde du conte, intermédiaire entre la clairvoyance et le monde de l'entendement. Le conte du chat malin, exemple de l'histoire universelle de l'atmosphère du conte. La clairvoyance imaginative des temps passés. La forme poétique de la culture de l'âme d'entendement ou de coeur est la rime finale, celle de l'âme de sensation insistant sur la volonté, l'allitération. Nibelunge de Jordan, essai de renouveau d'états anciens. La langue doit être ramenée à son origine, le connaître imaginatif.


Noël, fête de l'inspiration
Berlin, le 21 décembre 1911

La pensée de Pâques renvoie aux forces d'avenir victorieuses, la pensée de Noël, à l'origine de l'humanité. À l'origine, on fêtait le 6 janvier la commémoration de la naissance du Christ en Jésus de Nazareth. Avec la disparition de l'ancien savoir apparut au iv,! siècle, à la place de la fête de l'Épiphanie, la fête de la naissance de Jésus. Dans l'enfant Jésus de l'Évangile de Luc vivait une âme qui n'a pas part à la chute de l'humanité. Le lien intime entre le « Jour d'Adam et Ève > et la fête de la naissance de Jésus. La signification spirituelle et cosmique des Nuits saintes.

 

La naissance de l'esprit solaire en esprit terrestre
Hanovre, le 26 décembre 1911

L'arbre de Noël, symbole de la lumière spirituelle intérieure. « Jéricho » et la « traversée du Jourdain > sont des symboles de degrés d'initiation. Les gnostiques ont encore perçu le Mystère du Christ. Dans le déplacement de la fête de la naissance du Christ, le 6 janvier, au 25 décembre régnait une sagesse inconsciente : à la place de l'apparition du Dieu dans le corps humain, on fêta désormais l'incarnation de l'âme humaine innocente descendue des hauteurs divines spirituelles. La traversée des treize Nuits dans le chant du rêve d'Olaf Âsteson.

APPENDICE

Le triple appel du monde spirituel
Heidenheim, le 30 novembre 1911

Forces destructrices et forces créatrices de vie. Le premier appel du monde spirituel retentit depuis le mont Sinaï, le deuxième, par Jean le Baptiste, le troisième par la science de l'esprit. Le reflet des trois appels dans le devenir de l'enfant. L'imprégnation des enveloppes corporelles humaines par la force de la foi, de l'amour, de l'espérance.

Notes d'une conférence pour l'inauguration de la Branche de Heidenheim

Informations supplémentaires