Être humain, occultisme, théosophie et philosophie

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
28,00 €
ISBN : 2-88189-220-2
N° de GA : 137
Communication :
Conférences
Traduction : Jenni, Jean-Marie
Édition année : 2009
Nbre de pages : 270
Reliure :
Relié
Format : 12 X 18
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

PREMIÈRE CONFÉRENCE, Oslo, 2 juin 1912
L’être humain à la lumière de l’occultisme, de la théosophie et de la philosophie. Développement de la connaissance occulte en triomphant de l’égoïsme. Formation d’une langue de symboles. Recours par la théosophie au langage usuel pour dispenser les connaissances occultes. Religion comme connaissance par le sentiment et la foi. Philosophie comme connaissance liée au cerveau et aux sens. Appel à la théosophie pour l’enseignement des connaissances occultes de la réincarnation et du karma. Bouddha et le Christ.

 

DEUXIÈME CONFÉRENCE, Oslo, 4 juin 1912
Les degrés de la formation occulte dans les anciens mystères. Réconciliation avec le karma, renoncement dans la vie extérieure aux avantages provenant de la formation occulte. Éducation de l’entendement émancipé du vouloir égoïste. Limitation de la vie intérieure à la mémoire, au souvenir et à leur effacement. Calme intérieur. La triple révélation du monde spirituel : par la lumière non manifestée, par la parole non prononcée, par la conscience sans objet. À propos des contradictions.

 

TROISIÈME CONFÉRENCE, Oslo, 5 juin 1912
Expérience occulte de la lumière non manifestée. Idées philosophiques en tant qu’ombres des forces préterrestres : lunaires, solaires et saturniennes. Rapport de la pensée philosophique cérébrale avec les forces de Yahvé. Le philosophe, un clairvoyant inconscient. Incapacité de la philosophie de progresser au-delà de la base unique du cosmos pour atteindre le Christ. Expérience occulte de la parole non prononcée en rapport avec les forces du cœur préterrestres. Vérités théosophiques en tant que retentissements du verbe non prononcé. Théosophie et science.

 

QUATRIÈME CONFÉRENCE, Oslo, 6 juin 1912
Caractéristiques de la conscience ordinaire du moi. Initiés et fondateurs de religions : Bouddha, Pythagore. Conservation de la conscience de soi dans les religions ; son triomphe dans la mystique. Mystique et expériences du coeur et du cerveau : Jamblique, Plotin, Scot Érigène, Maître Eckhart. Mystique et expériences du cœur : François d’Assise. Mystique et expériences du cerveau : Hegel. Les expériences mystiques de sainte Thérèse, de sainte Hildegarde, de Mechthilde de Magdebourg. Le mystique occultiste et son aspiration à la conscience dépourvue de tout objet.

 

CINQUIÈME CONFÉRENCE, Oslo, 7 juin 1912
Expériences mystiques et conscience occulte. Essence de la représentation du moi. Forme humaine et expression du moi. Correspondance chez l’être humain entre sa forme et son être. Double métamorphose de l’être humain par l’orgueil et la suffisance dans la partie supérieure et par le désir dans la partie inférieure. Douze articulations de l’être humain et douze signes du zodiaque.

 

SIXIÈME CONFÉRENCE, Oslo, 8 juin 1912
L’aspect apparemment unitaire de la forme humaine. La nécessaire répartition en sept parties des trois formes humaines, supérieure, médiane et inférieure. Rapport au zodiaque. Les deux aspects mysterium magnum : unité de la forme humaine extérieure et nature triple conférée à l’homme par son moi (Ich-Natur). L’éclatement de la triple nature intérieure de l’être humain lors du passage du seuil en pensée, sentiment et volonté. L’expression du mysterium magnum dans la formule : trois sont un et un est trois.

 

SEPTIÈME CONFÉRENCE, Oslo, 9 juin 1912
Effets de l’homme médian sur l’homme supérieur lors des états de conscience ordinaire, de conscience de rêve et de conscience supérieure. Lien de l’homme médian avec le Soleil et de l’homme-tête avec le firmament. Vision du Soleil de minuit dans les anciennes écoles des Mystères. Reflet dans les religions de l’expérience intérieure vécue par les initiés : adoration du Soleil chez les peuples vigoureux et guerriers et développement de l’homme médian ; adoration des étoiles chez les peuples recueillis sur la pensée ; adoration de la Lune chez les peuples conservant l’ancienne clairvoyance. Service de la Lune et de Yahvé chez l’ancien peuple hébreu et service lunaire spiritualisé.

 

HUITIÈME CONFÉRENCE, Oslo, 10 juin 1912
La forme humaine en tant que point de départ le plus sain du développement occulte. L’influence plus faible de Lucifer et d’Ahriman sur le corps physique que sur les autres corps. L’expérience du reflet de la forme humaine dans le corps éthérique. La rencontre avec la mort et avec Lucifer. L’expérience de la mort. La tentation luciférienne. Présentation par Lucifer de la fragilité humaine puis de l’éternité humaine dans les formes quadruples du lion, du taureau, de l’aigle et du dragon. Fermeté résultant du souvenir de la pensée du moi et résultant du lien vivant à l’impulsion du Christ. L’histoire des tentations dans la Bible. Absence d’initiation chez le Christ initié de lui-même.

 

NEUVIÈME CONFÉRENCE, Oslo, 11 juin 1912
Point de départ du premier degré de l’initiation : connaissance de l’homme triparti. Correspondance de l’homme supérieur avec la Lune (Yahvé), de l’homme médian avec le Soleil et de l’homme inférieur avec Vénus (Lucifer). Influences des forces lunaires, solaires et vénusiennes sur l’homme triparti. Rapport entre les constellations et coopération des différentes parties et forces de la forme humaine. La nature d’une véritable astrologie. Le meilleur point de départ pour atteindre le deuxième degré de l’initiation : le mouvement intérieur de l’être humain. Rapport entre les sept mouvements intérieurs et les planètes. La rencontre avec les sept esprits des planètes. La connaissance du Christ suprasensible. Les diverses formes de Lucifer. Le prolongement de l’action du Bouddha dans le cosmos. Sa nouvelle mission sur Mars.

 

DIXIÈME CONFÉRENCE, Oslo, 12 juin 1912
Degrés supérieurs de conscience. Épreuves dans le premier degré d’initiation : rencontre avec la mort et avec Lucifer ; métamorphose de la mort en Christ ; rapport entre le Christ et Lucifer dans l’épisode de la tentation des Évangiles ; capacité de décrire l’état de l’ancienne Lune ; l’histoire de la tentation sur l’ancienne Lune. Épreuves dans le deuxième degré d’initiation : capacité de décrire l’état de l’ancien Soleil ; Lucifer et le Christ, frères sur l’ancien Soleil ; leurs différences ; les douze initiateurs du zodiaque ; le Christ, esprit du progrès, Lucifer, esprit de la régression. Épreuves du troisième degré de l’initiation : capacité de décrire l’ancien Saturne. Les manifestations extérieures de ces degrés supérieurs de conscience lors de la conscience onirique et lors du sommeil profond. Le développement des parties constitutives de l’être humain dès l’ancien Saturne. Le Christ et le Bouddha. Occultisme, théosophie, philosophie et évolution des états de conscience de l’humanité.

Carnet de notes de R. Steiner et Notes

Informations supplémentaires