Connaissance spirituelle, sentiment religieux, action cultuelle

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
51,50 €
ISBN : 2-88189-251-6
Info livre
N° de GA : 343
Traduction : Jenni, Jean-Marie
Communication :
Cours
Édition année : 2013
Nbre de pages : 619
Reliure :
Relié
Format : 12 X 18
Langue originale :
Allemand
Description

29 conférences et réponse aux questions. Dornarch, du 26 septembre au 10 octobre 1921

 

- PREMIÈRE CONFÉRENCE : Dornach, 26 septembre 1921 :

Rapport de l’anthroposophie à la vie religieuse. Recherche d’une base sûre de la conscience religieuse dans la théologie catholique et protestante. Signification de la prière pour la vie religieuse. Incompatibilité entre les conceptions scientifiques et les évangiles. La révélation originelle dans le catholicisme. Enseignement des anciens mystères. Mystères de la naissance. Théologie et représentation de Dieu dans les temps pré-chrétiens. Origine du culte. Appréhension des réalités par la prière.

- DEUXIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 27 septembre 1921.

L’homme exerçant la connaissance et l’action. La nature de péché de la scientificité moderne. Nature et éléments des sacrements. Expérience de la parole : parler et entendre. Effusion du divin dans la parole : évangile. Le « devenir objectif » dans l’acte sacrificiel. Transformation des processus naturels en processus spirituels : transsubstantiation. Union avec les substances transformées : communion. Rapport physique, psychique et spirituel de l’être humain avec l’univers et sa mise au jour par les sacrements : dans la connaissance par la parole et l’acte sacrificiel ; activement par la transsubstantiation et la communion. Questions : les événements se déroulant par l’évangile et le sacrifice entrent-ils dans la marche extérieure du monde ? Le vécu en l’être humain par la transsubstantiation et la communion est-il quelque chose de réel à l’extérieur de lui ?

- TROISIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 27 septembre 1921.

Discussion des questions posées par M. Rittelmeyer. Incompréhension du livre Initiation ou Comment acquérir des connaissances des mondes supérieurs ? Importance des répétitions. Pensées théoriques ou vécues en esprit ? Question redoutable d’aujourd’hui : comment fonder le règne de la morale sur le règne des nécessités de la nature ? Indifférence des théologiens envers le « Christ, Régent solaire ». Reproches injustifiés faits à l’anthroposophie. Le « Christ, Régent solaire ». Reproches injustifiés faits à l’anthroposophie.

- QUATRIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 28 septembre 1921.

Anthroposophie et religion. Quelle part l’être humain actuel peut-il connaître directement du monde suprasensible ? De la difficulté de formuler les connaissances spirituelles dans la langue moderne. Méthodes de connaissance de l’homme en physiologie et biologie moderne, et anthroposophie. Nécessité de considérer l’être humain dans ses rapports avec le physique-minéral, l’éther de la Terre et l’astral cosmique environnant. Les quatre éléments grecs et l’expérience antique des saisons. Comment comprendre les actes cultuels ? Expectative du Christ dans les anciens mystères. Fondement du vrai christianisme

- CINQUIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 28 septembre 1921.

Savoir conceptuel et savoir visionnaire. Transformation du rapport entre savoir et foi par le savoir visionnaire. Religiosité et égoïsme ; acquisition désinté ressée des pensées. Nécessité d’un concept de la foi reposant sur d’autres forces que les forces éphémères liées à l’homme. Y a-t-il une définition de la religion ? Un antagonisme entre Dieu et monde ? L’anthroposophie rend-elle la religiosité dépendante du savoir ? La religion cessera-t-elle d’être autonome lorsque l’art, la science et la vie sociale auront pris une forme religieuse ? Y a-t-il une différence de valeur entre religion et anthroposophie, ou a-t-on besoin des deux ?

- SIXIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 29 septembre 1921.

La langue. Germes de formation de la langue dans l’anthroposophie. Les langues et l’essence des sonorités. Rapports anciens et futurs de l’homme aux sonorités. Forces formatrices de la langue dans les évangiles. La messe en tant qu’expression de toute la cure des âmes. La prédication. Effets de la parole intellectuelle ou imagée sur la formation des communautés. Importance du symbole dans la prédication. évangiles et alchimistes, analyse philologique des évangiles. Systèmes philosophiques en tant qu’exercices de la pensée. Anthroposophie, une aide aux images. Anthroposophie et religion.

- SEPTIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 29 septembre 1921.

Force formatrice de la langue : compréhension des sonorités, sentiment et conscience de la langue. Émission des voyelles, des consonnes, rythme. La langue et l’être humain tout entier. L’eurythmie. Expérience de la langue et début de l’évangile de Jean. Succession apostolique, arbre « généalogique » des prêtres. Célébration de la messe catholique en tant qu’action réelle. Perspective d’un nouveau culte.

- HUITIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 30 septembre 1921.

Nécessité de la prière. Le Notre Père, dialogue réel avec le divin. Les sonorités dans la prière. Prise de conscience de l’impulsion religieuse chez l’être humain. Lecture de l’évangile. Vérités et vécus dans l’évangile. Le chapitre 13 de Matthieu en tant qu’école pour le prédicateur. Transformation des processus naturels en images actives dans l’âme. Lumière solaire et lunaire, symbole de l’ostensoir. Réceptivité des symboles aux premiers siècles du christianisme. Symbole en tant que parole vivante et action inondée de la volonté divine.

- NEUVIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 30 septembre 1921.

Motifs des participants au cours. Catholicisme, protestantisme et sacrifice de la messe. Mystères de la naissance et de la mort. Effets cosmiques sur l’embryon. Degrés du processus d’incarnation et leur inversion dans le sacrement de la messe. La Terre après le mystère du Golgotha. Le cri des démons devant le Christ. Signification du sacrifice de la messe pour la vie humaine. Perte du sentiment religieux au cours des derniers siècles. Intellect et sacrement. Reconstitution des sacrements à partir de la liberté. Questions sur le sacrifice de la messe en tant que retournement des processus d’incarnation.

- DIXIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 1er octobre 1921.

Rapport entre les quatre évangiles. Sagesse stellaire des trois mages et sagesse du coeur des bergers. Évolution de l’état de l’âme humaine au cours du développement de l’humanité : de l’expérience intérieure à l’expérience extérieure. Composition de Matt. 13. Paraboles pour le peuple et paraboles pour les disciples. Oreille qui entend mal et oeil qui dort (Matt. 13, 15). Organisation de l’oreille et de l’oeil. Respirer, parler, entendre. Formation des communautés chrétiennes. Matières restant à développer dans ce cours.

- ONZIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 1er octobre 1921.

État de l’âme humaine au temps du mystère du Golgotha. Le mystère du Golgotha en tant qu’événement de nécessité divine et non terrestre. Revivification de la terre mourante par le mystère du Golgotha. Modification de l’état de l’âme après le mystère du Golgotha. Disparition de la compréhension de l’action de l’esprit dans la matière, apparition de l’intellectualisme. Scot Érigène, Augustin. Apparition des dogmes et des enseignements dans l’Église catholique. Anthroposophie, une compréhension du mystère du Golgotha pour l’état actuel de l’âme humaine. Luther placé dans deux courants différents. Luther et Faust. Symbolique chrétienne dans l’art. La consécration des prêtres.

- DOUZIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 2 octobre 1921.

De la prédiction d’événements. Caractères de la littérature des pères de l’Église : interprétation allégorique de l’Ancien Testament, indication d’un retour du Christ et élément juridique de l’Église. Attitude du clergé catholique face au dogme et aux saints. À propos des prophéties et du chapitre 13 de Marc : fin du monde et apparition de royaume de Dieu. Herman Grimm à propos de l’abîme entre la compréhension de la romanité et de l’hellénisme. Sensibilité humaine pour le divin dans le paganisme, le judaïsme et le christianisme ; césarisme romain contre le divin. Le christianisme aujourd’hui.

- TREIZIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 2 octobre 1921.

Que signifie : former en soi le divin ? Réflexion fondamentale sur l’essence des sacrements. Les sept sacrements et la vie humaine. Alternance rythmique entre évolution et involution dans la nature, dans la vie spirituelle et dans le cours de la vie humaine ; sanctification de ces processus par des actes sacramentels. Naissance, maturité, incorporation, mémoire de la vie et mort sanctifiés par : le baptême, la confirmation, le sacrement à l’autel (messe), repentance, extrême onction. Les rapports non individuels de l’être humain avec le monde psycho-spirituel : consécration du prêtre, mariage.

- QUATORZIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 3 octobre 1921.

Action pastorale et utilisation de la parole vivante. Antagonisme entre gnose (Basilides) et montanisme (Montanus). Efforts de connaissance gnostique (voués au macrocosme) et visions des montanistes (vouées au microcosme), dangers et errements des deux voies. Le Christ dans la conception gnostique et montaniste. Dialogue d’Augustin avec l’évêque Faustus. Jean l’évangéliste entre gnose et montanisme. Romanisme déversé dans le christianisme. Augustin et la Cité de Dieu. Question récurrente : comment sauver la morale divine de la loi extérieure ? L’esprit des Croisades.

- QUINZIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 3 octobre 1921.

Évolution des sacrements chrétiens et de la consécration des prêtres à partir des anciens mystères. Initiation et état de conscience. Initiation et transformation de la substance matérielle en l’être humain. Consécration des prêtres autrefois et aujourd’hui. Que signifie être initié (consacré) ? L’état d’âme des apôtres et l’expérience de la succession apostolique. La succession apostolique aujourd’hui ? Connaissance de l’essence du christianisme chez Schelling et Novalis. Raisons intérieures ayant conduit au célibat.

- SEIZIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 4 octobre 1921.

L’anthroposophie et les exigences actuelles du monde. Enseignement religieux à l’École Waldorf. Historique de l’institution d’un enseignement religieux chrétien libre par les maîtres anthroposophes de l’école. Action dominicale pour les élèves. Conditions de l’action pastorale aujourd’hui dont le principe de la libre conviction et l’absence totale d’élément de suggestion. Action dominicale, action de Noël et consécration de la jeunesse telles que pratiquées à l’école Waldorf. Rituel du baptême. Visions alchimiques.

- DIX-SEPTIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 4 octobre 1921.

Conceptions luthérienne et anthroposophique de la rédemption. Conception catholique de l’unio mystica et du sacrifice de la messe. Succession et sacrement dans l’Église catholique. Rapport du catholique avec la science et la révélation. Des visions. Église temporelle catholique et Église intemporelle suprasensible de Luther. L’acte de foi chez Luther. L’anthroposophie et la reconnaissance des effets sensoriels du suprasensible : effets réels du Christ dans l’évolution de la Terre. Pas de dépendance obligatoire de la succession dans l’Église temporelle. Les partialités dans l’Église catholique et l’Église protestante.

- DIX-HUITIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 5 octobre 1921.

Domaine de validité des lois naturelles. Les actes cultuels et le devenir éternel. Nouveau rapport de l’être humain avec ce qui est substance. Le baptême. Eau, sel, cendre, leurs processus dans la terre et dans l’être humain. L’acte du baptême. Luther, combat spirituel entre science et mystique par les sacrements et la force du Christ. Le danger des ennemis inconnus. Noël, Pâques, Pentecôte dans leur rapport à la terre au cosmos et à l’être humain. Rapport de l’humain dans sa totalité avec le cours de l’année et élaboration du bréviaire.

- DIX-NEUVIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 5 octobre 1921.

Aspect subjectif du processus de rédemption. Qu’est-ce que le péché originel ? Sagesse, puissance, amour. La voie vers Dieu par l’amour, les anciennes voies vers Dieu. Amour entre homme et femme, amour lié au sang. Sanctification de l’amour par l’affinité élective avec le Christ. Le sacrifice. Péché originel et péché individuel. L’acte rédempteur du Christ.

- VINGTIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 6 octobre 1921.

Conscience moderne et sacrifice de la messe. La chasuble et les parties constitutives de l’être humain : aube, étole, habit de messe, couvre-chef. Couleurs de l’habit de messe et de l’étole et fêtes de l’année. Éléments d’un nouveau rituel de messe : évangile, offertoire, comparaison avec la messe catholique de la proposition de Rudolf Steiner (évangile, offertoire, credo).

- VINGT-ET-UNIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 6 octobre 1921.

Réponses aux questions : rédemption et karma. Pardon et pénitence. Péché originel et marche de l’humanité vers la liberté. Justification de la messe par l’évangile. Comment penser l’origine du mal. Anthroposophie et Église. Avenir des Églises existantes. Le culte, un danger pour l’annonce de l’amour de Jésus-Christ ? De l’imitation du Christ. Le Christ en exemple ou « imitatio Christi ». Éthique de l’éducation religieuse. Expérience du Père et expérience du Christ.

- VINGT-DEUXIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 7 octobre 1921.

Comprendre les principes d’un rituel : exclusion de tout élément de suggestion ; lien de l’être humain et de l’univers. Ce qui disparaît et ce qui reste après l’anéantissement de la terre. Idée de résurrection. La parole d’évangile. Guérir et comprendre. Éléments d’un nouveau rituel : transsubstantiation et communion ; comparaison avec la messe catholique. Théologia ou Théosophia.

- VINGT-TROISIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 7 octobre 1921.

Égalité des femmes dans la vie publique. Place des femmes dans la vie religieuse. Caractéristiques féminines particulières et leur disparition progressive par le développement de l’âme de conscience. Fondation de communautés libres par les femmes. Du lien avec les défunts. Signification du rituel funéraire et de la méditation pour les morts. Réponses aux questions : à propos de 1 Cor. 15, 29. Mouvements religieux, prolétaires, citadins et campagnards. Libéralisme et foi en l’autorité. Libre vie de l’esprit.

- VINGT-QUATRIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 8 octobre 1921.

Du credo. Sa justification selon l’anthroposophie. Comparaison entre le credo catholique et la proposition de Rudolf Steiner. Les mots Dieu (Gott) et esprit (Geist) dans les dictionnaires allemands. Nécessité d’une longue étude du credo. Rituel des funérailles. Mystère du trois en un. L’arithmétique dans le monde physique et dans le monde suprasensible.

- VINGT-CINQUIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 8 octobre 1921.

Réponses aux questions. Lire ou dire librement la messe. Musique et chant. Textes de prédication préparés. Sur la parole du Christ : « Tu me dis bon, seul Dieu est bon. » Aspiration au bien et repentance. Corruption des textes dans le Nouveau Testament, exemples : Rom. 7, 7-12, Rom. 8, 12-14, 1 Cor. 11, 28-30.

- VINGT-SIXIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 9 octobre 1921.

Expérience méditative du cours de l’année. Élaboration des paroles du mois.

- VINGT-SEPTIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 9 octobre 1921.

Suite des paroles pour le mois. Réponses aux questions : lien entre le calendrier de l’âme et le bréviaire. Célibat. Du triangle et du carré dans le baptême. Symboles de l’agneau et de la colombe. Expérience du Christ et du Père. Cruauté du monde animal.

- VINGT-HUITIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 10 octobre 1921.

Paroles du jour dans les méditations du cours de l’année. Fondation de communautés. L’art de l’imprimerie. Nécessité d’une psychologie pastorale contemporaine. Intellect et fanatisme. Éthique et conception du monde. Conditions de base pour une consécration pastorale aujourd’hui.

- VINGT-NEUVIÈME CONFÉRENCE : Dornach, 10 octobre 1921.

Signification de la consécration des substances (sel eau, cendre, huile). Réponses aux questions : Comment comprendre Jean ? Le pain et le vin dans la communion. Répartition sur l’année des paroles de la semaine. Prédication dans le service divin. Posture lors de la médication. L’examen « du coeur et des reins ». Préparation de la communion. Aide aux mourants et malades. Maladies dites psychiques. Culte du Père et du Fils. Culte marial. Pénitences.

Informations supplémentaires