Aspiration spirituelle de l'homme

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
28,00 €
ISBN : 2-88189-221-3
N° de GA : 212
Communication :
Conférences
Traduction : Jenni, Jean-Marie
Édition année : 2008
Nbre de pages : 220
Reliure :
Relié
Format : 12 X 18
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

LA VIE DE L'ÂME HUMAINE EN LIEN AVEC LE DÉVELOPPEMENT DU MONDE

 

PREMIÈRE CONFÉRENCE Dornach, 29 avril 1922

 

L'âme, une question de relation entre l'être humain et le monde. Insatisfaction de l'âme enfermée en elle-même. Représentation, conscience imagée éveillée; volonté, réalité impénétrable. Les deux faces du sentiment. Expérience intime et extérieure du monde de la représentation et du monde de la volonté. Autonomie des organes sensoriels. Influence de la lumière (oeil) sur la vie de l'âme. Le poumon, organe vital mais également futur organe sensoriel. L'être des vérités anthroposophiques.

 

DEUXIEME CONFÉRENCE Dornach, 30 avril 1922

 

Transformation des organes vitaux en organes des sens. À la mort, disparition de la vue du monde physique et apparition du mouvement. La mort, naissance de la volonté. Le futur poumon comme organe sensoriel. Les organes sensoriels comme êtres spirituels et leur lien avec les représentations du souvenir. Fausse conception du processus du souvenir (Herbart). L'âme comme entité active. Destin de l'expérience suprasensible dans l'âme. Différence entre la vie supérieure et la vie quoti- dienne de l'âme. Le drame grec et le drame moderne. La représentation résumée à l'image, et la représentation comme contenu vivant de l'âme. Âme vivante et évolution du monde.

 

TROISIÈME CONFÉRENCE Domach, 5 mai 1922

 

Facultés de l'âme et conscience. Apparition de la conscience éveillée après la conscience de rêve par l'aspiration du corps astral par le corps physique. Lien du rêve avec le sentiment (rêve d'angoisse) par le processus de la respiration. Corps éthérique et corps astral en tant qu'organisme liquide et organisme aérien. Empreinte physique de la totalité de l'être humain. Le processus de la respiration. Le cerveau, une photographie de l'état prénatal. L'être de l'homme air et de l'homme coeur. L'eau, l'air et la chaleur dans les membres, les médiateurs entre l'âme et le physique. Le dépôt salin, un miroir de l'apparition de la conscience des éléments de l'âme. Déséquilibre de l'âme et maladie. Liens entre suc gastrique et qualités de l'âme. L'organisme solide (ossature) reflet de l'apparition de la conscience de l'âme. L'organisme, une image de l'âme.

 

QUATRIÈME CONFÉRENCE Dornach, 6 mai 1922

 

Être en dehors des choses au sein du monde extérieur et au sein du monde intérieur. Expérience d'un monde spirituel extérieur lors de l'imagination. Connaissance du coeur par l'inspiration. Indifférence de la pensée envers l'être personnel. Introduction du sentiment dans la vie des pensées. Bouillonnement des pulsions et des instincts humains. Le coeur, un organe sensoriel. Refoulement des instincts et expérience de l'homme prénatal. Le cerveau, cadavre de l'âme. Expérience du soleil et son dépassement dans la vie entre la mort et une nouvelle naissance. Le corps, obstacle à l'expérience de l'univers. La qualité lunaire et la capacité de reproduction. Action de la lune (soleil inférieur) sur le corps et du soleil supérieur sur l'âme de l'humain. Nature de l'auréole. Opposition entre hérédité et psycho-spirituel. Chaleur animale et chaleur psycho- spirituelle dans la présentation du livre Goethe et sa conception du monde.

 

CINQUIÈME CONFÉRENCE Domach, 7 mai 1922

 

Concepts modernes et défaut d'intérêt pour le monde intérieur. Foi en l'autorité dans la concep- tion moderne du monde. Expérience de l'idée, un passé révolu, et observation exacte propre au phénoménalisme actuel. La technique, seul fondement justifié de la vision moderne du monde. Les prophéties des anciens mystères concernant l'ère technique. La Philosophie de la Liberté, conséquence de l'ère technique. La pure pensée. Conception profane du monde extérieur. L'ascèse au Moyen Age. L'idée du péché originel. Salut du monde chez les Grecs par l'art et leurs conceptions. Monde des machines et monde du culte. Déclin du monde ahrimanien et éclosion de l'être christique. Polarité dans la conception anthroposophique du monde. Naissance et mort au Moyen Age. L'auréole et la femme enceinte. Liberté et Ahriman, religion et Lucifer. Mystères christiques originels. Annonce du Christ en tant que divinité ayant traversé la mort.

 

ASPIRATION HUMAINE VERS L'ESPRIT, EN LIEN AVEC LE DÉVELOPPEMENT DE LA TERRE

 

SIXIÈME CONFÉRENCE Dornach, 26 mai 1922

 

Les septénaires de l'être humain. Le processus d'incarnation. Concentration et formation du corps éthérique avant son lien avec le corps physique. Constitution du corps éthérique avant son lien avec le corps physique (étoiles, soleil, lune et terre). Palissement du corps éthérique lors du deuxième septénaire : rayonnement des forces vers l'intérieur. Formation du coeur éthérique après la puberté. Présence du coeur physique dans le coeur éthérique. « Pourrissement » du coeur éthérique hérité et son remplacement par le coeur cosmique formé en propre. Plénitude du corps astral et son indifférenciation lors de l'investissement par lui des organes. Différenciation du corps astral dans les organes par l'activité consciente de l'être humain. Centralisation de cette activité et son inscription dans le coeur éthérique cosmique, fonde- ment de la réalité du karma. Effets karmiques différents selon l'âge du défunt, avant et après la puberté.

 

SEPTTÈME CONFÉRENCE Dornach, 27 mai 1922

 

La voie du yoga dans l'Inde ancienne. La clair- voyance ancienne exempte de conscience auto- nome. Nature des exercices de respiration du yoga. Apparition d'un sentiment particulier de soi comme réminiscence d'une vie prénatale dans le monde spirituel. La Bhagavad Gita, fruit d'une telle réminiscence. Apparition des paroles mantri- ques, à l'origine du rythme et de la poésie. Le yoga et les exercices modernes de méditation. Affranchissement de ces derniers du processus de respiration et passage à l'expérience du rythme dans le monde extérieur. Le soi en tant que réminiscence (yoga) et le soi issu de l'expérience spirituelle immédiate. Les exercices de yoga par les mouvements corporels et leurs corrélats avec les exercices de la pensée en rapport avec l'espace. L'ascèse et les anciennes grandes religions. La sensibilité moderne et le chemin par l'éducation de la volonté. La douleur, élément d'éveil à la connaissance.

 

HUITIÈME CONFÉRENCE Dornach, 28 mai 1922

 

Déclin de l'entendement et perte de sa créativité. Fécondation de l'intellect par un courant spirituel. Conscience de soi chez le yogi et chez l'être humain moderne. Pensée actuelle affranchie des processus respiratoires, son déversement vers le monde extérieur. Connaissance du monde élémentaire. Le monde des gnomes et le chiffre. Les êtres de l'eau et la sensibilité devant le monde. Êtres de l'air et volonté. Déchéance de l'intellect et perdition des êtres de l'air devant Ahriman. « Glissement vers le bas de la raison. La psychanalyse. Les êtres élémentaires élevés de la lumière et de la vie. Nature de l'Ancien Testament. Manque de spiritualité et penchant des êtres élémentaires élevés vers Lucifer. Caractère éphémère de la science actuelle.

 

NEUVIÈME CONFÉRENCE Dornach, 17 juin 1922

 

L'homme en croissance et l'homme en sommeil. Formation des concepts chez l'homme moderne et vie des pensées dans les cultures orientales ancien nes. Socrate et la pensée grecque à l'origine de la pensée moderne. Présentation du sommeil en Orient. Perception des couleurs chez les Grecs. L'homme moderne séparé des dieux par sa forte relation avec le monde des sens. Apparition de la croyance aux fantômes. Absence d'impulsion pour la volonté dans les pensée humaines (Carlyle). Soloviev, penseur oriental. Nature de l'homme occidental et sa conception de l'homme primitif. La pulsion comme seul facteur décisif. Pensée fantôme orientale et fantôme occidental des instincts et des pulsions. Action des dieux dans la tête en Orient et dans les membres en Occident. Développement de pensées spirituelles, une tâche de l'avenir.

Informations supplémentaires